Opel supprimera des emplois dans la recherche et le développement

 |   |  168  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La filiale allemande de GM veut encore réduire la voilure.

Opel, filiale allemande de GM, s'apprête à supprimer des emplois dans la recherche et le développement, jusqu'à 1.420 selon le magazine américain spécialisé Automotive News Europe, qui se réfère à des documents  syndicaux internes. Ce chiffre "est bien trop élevé", a réagi aussitôt le constructeur. "Le centre de développement doit être rendu plus efficace et il faut s'attendre à ce qu'il y ait moins de postes de travail", a toutefois déclaré un porte-parole à l'AFP.

Opel ne parvient pas à se redresser, malgré un important plan de 8.000 suppressions d'emplois sur un total de 48.000 en Europe et la fermeture de l'usine belge. Les activités de GM en Europe sont dans le rouge depuis une dizaine d'années. En dépit de plans de restructuration à répétition.

GM a failli céder sa filiale germanique en 2009 à l'équipementier canadien Magna allié à des intérêts russes. Mais, il s'est ravisé in extremis, provoquant la grogne du gouvernement de Berlin, qui négociait avec Magna.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :