Renault remet Alpine sur la ligne de départ

 |   |  737  mots
En cas de décision positive, le nouveau véhicule, qui devrait donner lieu à une gamme, pourrait sortir en 2014 / Photo Reuters.
En cas de décision positive, le nouveau véhicule, qui devrait donner lieu à une gamme, pourrait sortir en 2014 / Photo Reuters. (Crédits : Renault 2011)
Le projet d'une petite voiture de sport légère, qui reprendrait un nom célèbre dans les années 70, doit être examiné dans les semaines qui viennent. En cas de feu vert, la voiture pourrait sortir en 2014.

Carlos Tavares en meurt d'envie. Passionné lui -même d'automobile, le directeur général délégué de Renault nous confirme le projet de "voiture de sport légère" qui recréerait la marque Alpine, championne du monde des rallyes dans les années 70! Le feu vert a failli être donné en fin d'année dernière, mais, devant la chute des ventes en Europe, Renault a reporté la décision. Les spécialistes du constructeur sont en train de recalculer le marché potentiel pour un tel véhicule de niche, avec les volumes de production que l'on peut raisonablement escompter, afin de vérifier sa rentabilité et donc sa faisabilité.  Le projet doit être examiné dans les prochaines semaines et une décision sera prise avant la fin du premier semestre, selon nos informations. En cas de décision positive, le nouveau véhicule, qui devrait donner lieu à une gamme, pourrait sortir en 2014.
 

Le savoir-faire de Nissan

Il accompagnerait la grande offensive préparée par le groupe dans le haut de gamme. Et, quoi de mieux pour souligner ce grand retour que de ranimer un label, dont les exploits sportifs firent naguère vibrer la France entière? Renault peut d'ailleurs profiter pour Alpine de l'expérience avérée de son allié japonais Nissan en matière de voitures de sport. En dehors d'une éventuelle Alpine, Renault va enfin réinvestir avant le milieu de la décennie les créneaux en deshérence des voitures "chères"... Il remplacera ainsi son monospace Espace en 2014 par un véhicule sur une plate-forme commune avec Nissan et Daimler (Mercedes). Deux autres modèles de moyenne gamme supérieure-haut de gamme sont prévus pour remplacer les Laguna et Vel Satis entre 2014 et 2015. Un modèle encore plus cossu, sur une plate-forme Mercedes, devrait en outre être lancé ultérieurement.

Une marque emblématique

Créée par un concessionnaire Renault, Jean Rédélé, à Dieppe (Seine maritime), Alpine a vécu quarante ans d'histoire passionnelle et... mouvementée. Tout démarre en 1955 avec un petit coupé, présenté au salon de Paris sous le nom de " Alpine Mille Miles" , qui repose sur une modeste base de 4CV avec une carrosserie en polyester légère et aérodynamique. Tout Alpine est déjà là. La Berlinette A108  est dévoilée pour sa part en 1960. Un véhicule-clé, qui servira de base à la très célèbre Tour de France A1 en 1962. Elle devient la voiture sportive française par excellence, chère, délicate à piloter, exiguë, mais d'une légèreté et d'une agilité phénoménales. Ce sont ces atouts qui lui permettront de contrer efficacement les Porsche, bien plus puissantes.  Alpine remporte enfin le titre mondial des rallyes en 1973. L'heure de gloire.
 

L'échec du Porsche à la française

Pour devenir le Porsche à la française dont on parle déjà, Jean Rédélé comprend vite qu'il lui faut sortir une voiture plus vaste, plus cossue, moins difficile à conduire. Ce sera l'A310, présentée au salon de Genève en 1971. Cette A310 héritera ensuite d'un moteur V6. Mal finie, dotée d'une motorisation moins noble que la concurrence, elle n'aura pas le génie de la Berlinette, malgré ses qualités indéniables. Le déclin s'amorce. L'A310 sera remplacée en 1985 par la GTA. Entre-temps, Renault aura repris Alpine et ajouté à la gamme une petite R5 Alpine, au milieu des années 70. Cette simple R5, juste plus puissante et légèrement modifiée, concurrencera (mal) la nouvelle Golf GTI, une bombinette qui deviendra fameuse, elle, dans le monde entier.

En 1991, Renault sort l 'A610 avec un V6 turbocompréssé de 250 chevaux. Las. Les ventes resteront confidentielles.  En France, ce marché des GT n'est pas porteur à cause d'une fiscalité dissuassive (déjà!) et des limitations de vitesses. Et, à l'étranger, le nom d'Alpine n'évoque plus rien, car la marque s'est retirée à la fin des années 70 de la compétition. Et puis, Renault a d'autres chats à fouetter... Pour ne rien arranger, la qualité et la fiabilité sont franchement mauvaises. Inacceptable à ces niveaux de prix, quand on veut rivaliser avec les labels mondiaux les plus prestigieux. Du coup, en 1995, Renault annonce la fin d'Alpine, dans l'indifférence générale! Vite, on attend une renaissance pour que l'automobile française fasse de nouveau rêver...


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2012 à 23:12 :
Alpine j'attends que ça depuis très longtemps. Alors dépêchez vous je veillis et je voudrais en acheter une neuve !!!!! surtout si celle que je pense elle sera magnifique et abordable je la prendrais jaune avec des jantes noirs pas bleu!! Jaune en espérant que cette couleur sera au panel des choix merci à Renault si ce véhicule venait à sortir prochainement puis cela donnera un nouvel élan à la marque qui devient de plus en plus dans le noir par rapport à Peugeot et citroên !!!
a écrit le 27/02/2012 à 15:34 :
oui ce serai super mais c est sans compter sur tous les anti voitures les associations anti tout et les ecolos verreux qui sont surtout contre tout
pendant ce temps la les belles autos et les marchés qui vont avec et emplois sont pour les allemands italiens et autres
quand les automobilistes que nous sommes allons nous faire notre parti oui l automobile de sport me fait rever mais pas ceux qui pretentent nous dicter leurs lois imbeciles anti voitures


a écrit le 27/02/2012 à 15:20 :
2 choses sont sures dans ce projet : exploiter un segment encore en croissance, dans le sens de la sportivité / luxe, dans les marches domestique de Renault, aussi bien que dans les marches etrangers en forte croissance (ex. Veloster de Hyundai recemment lancé au Bresil) ; mais aussi - et surtout - contribuer avec ce projet a preserver / renforer une image de marque de constructeur generaliste, apres les succes et en plus des perspectives du low cost, le piege etant precisement pour la marque au losange d etre percue comme la "voiture du pauvre" ou bien des "marches emergents" ; tout en demontrant une capacite d innover - ou mieux de surprendre - sur un plan industriel et design, ce que sans doute peu de constructeurs peuvent encore (ex. US, PSA) dans le contexte actuel!
a écrit le 26/02/2012 à 10:18 :
Bref... tout ça pour rouler à 90 maxi 130 km/h !
a écrit le 25/02/2012 à 9:36 :
sans oublier l'echec du spider!
a écrit le 25/02/2012 à 9:25 :
2014 pour attendre...
ça ne sert plus à rien..
Lotus a déja sorti sa berlinette en 1996!

a écrit le 24/02/2012 à 22:28 :
Douteux... Marché de niche, effectivement; mais de teckel... Parce que pour entrer dans une berlinette, fallait/faut être souple et agile. Après, c'est le pied. Mais Alpine n'a jamais été du haut de gamme; c'étaient des voitures de SPORT. La seule vraie marque haut de gamme, c'était Facel; ça ne jouait pas dans la même cour.
Quant à l'exploitation d'un nom/sigle, il suffit de voir ce que PSA fait avec "DS", pour savoir qu'on ne parle que "marketing".
Et Renault se soucie t il de haut de gamme ? Une fois que tous les beaufs européens auront leurs Audi/BM/... dans le monde entier; en entrée de gamme, les ventes continueront...
Réponse de le 25/02/2012 à 8:45 :
ds : design sport ///
rien a voir avec la ds (jeux de mots avec deesse )
a écrit le 24/02/2012 à 19:48 :
s'ils ont des accointances avec mercedes benz ,il faut qu'il reconstruisent la smart roadster ,moins de 750 kg une tenue de route de fou ,et la version brabus lol!
propulsion tricylindre turbo ,double carrosserie genre f1 ,et jolie un bijou.
5l aux 100 .
Elles étaient vendue environ 14000 euro je crois ,plus fabriquées depuis 2004 ,prix moyen de vente entre 8000 et 12000 euro.
bon placement.
Peugeot lui aussi devrait réssusciter panhard en véhicules de prestige
a écrit le 24/02/2012 à 18:00 :
Très bonne idée.

Il y a peu j'évoquais avec de amis l'intérêt de ressusciter une marque comme Alpine (qui a encore de la valeur), pour permettre à Renault de conquérir enfin le haut de gamme.

Soyons clairs, Renault a échoué dans sa stratégie de repositionnement haut de gamme , mais à réussi sur le marché low cost (Dacia).

Une Alpine très haut de gamme, qui par extension de gamme descendrait doucement vers Audi (tout en restant un peu au dessus) serait une stratégie ambitieuse, mais a priori intéressante pour enfin réussir à se positionner sur ce segment haut de gamme (le segment sport, semble trop étroit, mais constitue une porte d'entrée vers le haut de gamme).

Reste à évaluer, le cout est les probabilités de réussite d'un tel scénario.
Réponse de le 24/02/2012 à 20:53 :
... mais Renault est (idem pour PSA) est complètement largué en terme de technologie, de performance et de qualité par rapport aux BMW, Audi, Mercedes ou encore Jaguar.
Cela demandera donc beaucoup de temps et d'argent.
Sans parler du réseau dédié nécessaire pour la commercialisation.
Je ne vais pas aller acheter une Alpine chez Renault. Une Dacia, pourquoi pas, mais pas du haut de gamme.
Réponse de le 25/02/2012 à 11:15 :
Vous ne comprenez rien ! Avec Alpine on parle de SPORT pas de haut de gamme ! Si vous voulez vous palucher sur la finition, achetez Audi !
Quant à ceux qui dénigrent en bloc Renault, ils ont une des meilleures équipes d'ingé concernant le sport auto. Ils n'ont plus rien à prouver avec leur marque Renault Sport, Alpine serait donc la suite logique dans ce domaine.
a écrit le 24/02/2012 à 15:27 :
génial, on a grand besoin de ce genre d'initiative ! Heureux propriétaire d'une Megane RS chassis cup testée sur circuit et autobahn allemande (250), je confirme que c'est un jouet FA-BU-LEUX (comme disent tous les essayeurs). Renault Sport a la compétence, après il faut un bon marketing. Il faut aussi que nos Administrations prennent exemple sur l'Allemagne qui soutient son auto (sections sans limite sur autobahn, et pas de bridage moto sportive). Soyons moins frileux et + dynamiques!
Réponse de le 24/02/2012 à 18:16 :
Et les doux dingues paieront lorsqu'ils se plantent la gueule comme en Montagne, et ils rembourseront les victimes avec quoi ? Avec leur bagnoles écrabouillée. Quand je vois certains commentaires je me dis que c'est Renault Sport qui les écrit, c'est évident.
Réponse de le 25/02/2012 à 8:47 :
c'est ghosn lui meme qui est sur les forums !! !
;-)
a écrit le 24/02/2012 à 14:01 :
Ayant activement participé à la Saga Alpine, je suis ému par l'enthousiasme que suscite cette nouvelle d'un projet Alpine chez Renault et surtout, merci aux jeunes de se manifester et de répondre de la meilleure des façons au commentaire de "en passant" et de tous les pisse-vinaigre traditionnels!
Réponse de le 24/02/2012 à 15:22 :
ça va rapporter combien à Renault, en termes de CA et de profits, ça va créer combien d'emplois en France....le reste je m'en tape, c'est pas parce que 3 péquins et 6 tondus vont prendre leur pied dans un casserole un peu dopée que ça va changer la face d'un constructeur français en sursis de disparition.
a écrit le 24/02/2012 à 13:16 :
Si c'est pour faire de la M----e à bas prix comme pour la Wind ou les Gordini autant qu'ils s'abstiennent ou qu'ils fassent cela sous l'insigne Nissan, cela ne decevra pas grand monde au moins.
Et puis, a quoi bon, a part grapiller qlqs parts de marché minables (saturé sur le vieux continent) , vu que Renault est absent en WRC.???
Encore une lubie du visionnaire Ghosn...
a écrit le 24/02/2012 à 11:15 :
Enfin une excellente nouvelle dans cet océan de tristesse !!!
Dommage que le nain ait implanté des radards à tous les coins de rue.
Allez Renault !!!! Vive Alpine !!!!!
Réponse de le 24/02/2012 à 12:44 :
Quand on voit le traitement que Renault a reserve et inflige a la renaissance du label Gordini en le massacrant ( simples clio et twingo RS rebadgees et coloriees en bleu et blanc), on peut avoir peur et des doutes sur ce fumeux renouveau d'Alpine qui sera certainement une Nissan GTR rebadgee.
a écrit le 24/02/2012 à 10:30 :
Je vous rappelle (ou plutôt je vous apprend, au vu des commentaires précédents) que RenaultSport, la division Sport de Renault, fait déjà figure de référence dans le milieu des voitures de sport accessibles. Les Clio RS et Megane RS sont chacunes la référence de leurs segment (voir la presse étrangère qui ne jurent que par cette marque et des comparatifs dans EVO ou Topgear qui ont même mis la Clio RS devant des supercars en matière de plaisir de conduite !! ). Et la megane RS est la traction la plus rapide de tous les temps sur le circuit du Nurburgring !
Donc cette idée de relancer Alpine me paraît excellente en capitalisant sur l'expérience de RenaultSport et de nissan (370z et GTR).
Par contre il ne faudrait pas galvauder cette gamme en lançant sous son nom des voitures diesel par exemple comme ils l'ont fait pour Gordini!!!
Réponse de le 24/02/2012 à 12:03 :
Cela méritait d'être rappelé ! Je confirme au passage que la Megane RS est un jouet fabuleux ! Gare à celui qui l'essaye ....
a écrit le 24/02/2012 à 9:52 :
Très bon article, qui résume en 40 lignes la saga Alpine. Saga incomparable, dans le meilleur comme dans le pire.
Challenge difficile pour Renault dans un marché où le 100% confort et le 100% assistance à la conduite prime pour vendre. Soit faire un beau véhicule cossu de 2 tonnes qui ne sera pas une Alpine. Soit revenir à l'esprit des sixties (façon Lotus) mais ne séduira que quelques centaines de doux dingues.
a écrit le 24/02/2012 à 9:45 :
Renault bas de gamme, faible valeur ajoutée n'a pas de crédibilité. Les Pelata, Ghosn, Tavarez ont massacré l'image et le capital industriel de cette entreprise avec la complicité des Raffarin, De Villepin, Jospin et Fillon qui a parachevé la chianlie industrielle française.
Réponse de le 24/02/2012 à 10:34 :
Renault n'est plus que le nom d'une sous holding financière du groupe, rien que pour ça je donnerai raison aux héritiers Renault qui revendiquent la propriété du constructeur français, Ghosn dehors. Ghosn a massacré la crédibilité interne de Renault, l'esprit Renault, ça aussi c'est impardonnable. Ce Monsieur n'aurait jamais dû dépasser le stade de Directeur Général adjoint, c'est ça le problème.
a écrit le 24/02/2012 à 9:22 :
Ce sera la Nissan Alpine, Renault ça n'existera bientôt plus, Merci M. Ghosn.
a écrit le 24/02/2012 à 8:59 :
Je rejoins les 2 autres commentaires, Renault/Dacia ne fait plus rêver personne, vu la médiocrité de leur production, et mettre une Alpine maintenant est vraiment beaucoup trop tard...
a écrit le 24/02/2012 à 8:32 :
S'ils passent par Nissan, autant prendre la GT-R et essayer de la décliner "à la française".
Réponse de le 25/02/2012 à 11:54 :
je pensais a la même chose!
a écrit le 24/02/2012 à 7:29 :
Trop tard! Cette marque ne veut rien dire pour les moins de 45-50 ans, elle ne fait pas rêver et se traîne un boulet énorme : Renault-Dacia. Pour le coup çà, çà fait rêver :-)
Réponse de le 24/02/2012 à 8:45 :
J'ai 21 ans, et pour moi Alpine, restera toujours Alpine, c'est à dire le savoir faire français le plus absolu en matière de voitures de sport. C'est une voiture mythique!!!
Réponse de le 24/02/2012 à 9:06 :
euhh jai 32 ans .. et c'est une des voitures de mes reves . ! ! !
Réponse de le 24/02/2012 à 9:11 :
Chez les moins de quarante ans, la marque reste associée à la mythique berlinette. C'est à cet état d'esprit qu'il faudrait revenir. Ce qui ne veut plus rien dire, ce sont les tentatives de hisser Alpine à la hauteur des Porsche (qui se souvient de la A610?). Et puis Nissan occupe déjà ce créneau avec la 350Z et la GT-R. Les modèles à suivre sont plutôt les Lotus Elise et Mazda mx5, voir la Peugeot RCZ (pour la capacité à produire un coupé à partir d'un chassis de berline). Ou peut-être encore plus simplement suffirait-il de relancer la production de la Renault Spider!
Réponse de le 24/02/2012 à 9:44 :
les jeunes ne sont pas ignards non plus... J'ai 25 ans et je sais ce qu'est une Alpine ou une Gord... espérons qu'ils nous fassent pas un truc genre twingo gordini
Réponse de le 24/02/2012 à 10:00 :
Attendons nous à de la communication, de la vantardise, des brouettes renault rebadgées, des tombereaux Nissan maquillés, et un flop flop quelques années après... tant qu'il y aura des branquignols Ghosn, Pelata, Tavarez et leurs médiocres équipes, n'attendons rien de sérieux ... que du vent.
Réponse de le 24/02/2012 à 10:15 :
J'ai 29 ans et restaure une A110. Alors les lieux communs sur les "automobiles que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître", mouais.

J'ai peu pour Alpine, car si c'est un rebadgeage d'un modèle existant, ça foirera.
Si c'est une électrique très onéreuse ? ça foirera.
Si c'est une grosse GT encore une fois très onéreuse ? ça foirera

Il faut faire d'Alpine ce qu'elle était au départ, véhicule de petite production basé sur des mécaniques simples issues de la grande production du Losange... Et donc pas à des tarifs délirants. Ciblez la grille tarifaire du RCZ !
a écrit le 24/02/2012 à 6:40 :
Si c est pour marquer "alpine" sur une Samsung nissan ou autres m....

C est pas la peine
Réponse de le 24/02/2012 à 8:09 :
@ Angeoliver : Pluzin !
Réponse de le 24/02/2012 à 8:24 :
Oui et de surcroit si c'est pour massacrer alpine comme Renault a massacré Gordini, c'est pas la peine non plus.
Réponse de le 24/02/2012 à 9:07 :
ca c'est sur. ! !
Réponse de le 24/02/2012 à 9:16 :
Comme Gordini en 2011, qui a été ressuscité pour etre mieux enterre et develorise, un label qui a ete sali par Renault avec sa Twingo et sa Clio standard. Bref du marketing de bas etage sans engineering ni passion
Réponse de le 24/02/2012 à 9:51 :
Agé de 60ans ce véhicule me rappelle ma jeunesse et j ai eu la chance d en posseder une (berlinette ).Si le nouveau produit reste dans des prix raisonnables avec un habitacle un peu plus spacieux (entre temps je suis passé de 61kg à 98kg) je serais preneur car c'est un véhicule exceptionnel
Réponse de le 17/09/2012 à 19:29 :
Une ALPINE, oui, qui soit une vraie Alpine Berlinette, pas n'importe quoi "badgé Alpine"!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :