L'équipementier auto français Plastic Omnium en pleine forme

Le résultat opérationnel atteint le niveau record de 296,5 millions (+31%) et représente une marge de 7 % du chiffre d'affaires.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Le plasturgiste automobile Plastic Omnium est en pleine forme. Comme les autres grands équipementiers français, il se joue de la crise grâce à son large portefeuille de clients et son internationalisation croissante. Son chiffre d'affaires était ainsi en progression de 30 % en 2011 à 4,2 milliards d'euros. Le résultat opérationnel atteint le niveau record de 296,5 millions (+31%) et représente une marge de 7 % du chiffre d'affaires. Le bénéfice net s'élève à 164,7 millions (part du groupe, +18%). 

58% des ventes extra-européennes

La division automobile réalise désormais 58 % de ses ventes hors d'Europe de l'ouest (contre 56 % en 2010). Les zones Amérique du nord et Asie ont tiré les activités l'an dernier et représentent respectivement 27 % et 16 % du chiffre d'affaires de la division automobile. Plastic Omnium a procédé l'an passé à l'ouverture de cinq nouvelles usines (2 en Chine, Brésil, Maroc, Pologne). Il a racheté fin 2011 Plastal-Pologne. Il avait précédemment repris, en juin, des actifs de production de réservoirs de Ford aux Etats-Unis. L'équipementier familial tricolore a également constitué des co-entreprises majoritaires dans les systèmes à carburant (réservoirs) en Chine avec BAIC et en Russie avec DSK.

Bonnes perspectives

"Dans un environnement économique qui reste incertain, particulièrement en Europe, la production automobile mondiale est attendue en hausse de 3 % à 5 % en 2012", prévient Plastic Omnium. Le positionnement géographique, avec l'ouverture de "onze nouvelles usines, et le développement de 150 nouveaux programmes automobils, permettront au groupe de croitre plus vite que la production automobile en 2012". La société assure dans un communiqué que "le début de l'exercice confirme la bonne orientation de l'activité avec un premier trimestre dynamique".

Endettement réduit

Le flux de trésorerie (cash-flow libre) s'établissait à 153 millions d'euros au 31 décembre 2011. Il permet au groupe de "réduire son endettement net à 471 millions", soit 64 % des fonds propres (87 % fin 2010). "La société a renouvelé ses principales lignes de crédit confirmées, assurant ainsi son financement jusqu'en 2016", indique le communiqué. Le Conseil d'administration proposera, à l'Assemblée générale du 26 avril 2012, un dividende de 0,69 euro par titre (0,466 payé en 2011). Le dividende sera mis en paiement le 4 mai 2012, après approbation par l'assemblée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.