Valeo crée des emplois en France

 |   |  422  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le fabricants français de composants pour véhicules a enregistré de très bons résultats en 2011. Très présent chez les constructeurs allemands et asiatiques, il n'en a pas moins créé 1.000 emplois dans l'Hexagone l'an dernier. Et il compte en créer d'autres dans les année à venir.

Valeo va bien et... crée des emplois en France. Pas si courant à l'heure actuelle pour un groupe industriel! L'équipementier automobile français, qui emploie 70.000 personnes dans le monde , "va créer 15.000 emplois  d'ici à 2015", a annoncé ce mercredi  Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo, en présentant ses résultats financiers 2011. Il a précisé au passage que "Valeo a créé 1.000 emplois en France l'an dernier, dont 300 postes d'opérateurs". Et cela va continuer, puisque "nous allons recruter 300 à 400 personnes en recherche et développement chaque année" dans l'Hexagone. Valeo emploie aujourd'hui 15.000 personnes en France, où il dispose de 24 usines. "Le crédit impôt recherche est un soutien indispensable qui permet de localiser la recherche-développement en France". L'Hegagone  "génère aujourd'hui 20% de notre chiffre d'affaires et recueille 20% de nos investissements totaux", a souligné le DG.

Une croissance de 13%

Valeo a réalisé un belle année 2011.  Son chiffre d'affaires consolidé a crû de 13% l'an dernier à 10,9 milliards d'euros, avec même une accélération sur la fin de l'année (+15% au quatrième trimestre). La croissance du chifffre d'affaires en première monte (ventes directes aux constructeurs) "est supérieure à celle du marché depuis neuf trimestres consécutifs". Désormais, les constructeurs asiatiques représentent 29% des ventes de Valeo, tout comme les clients allemands. Les français ne pèsent plus que 18%, les américains 17%!

Une marge de 6,5%

Le bénéfice net a crû de 17% à 427 millions d'euros en 2011. Le résultat opérationnel a progressé de 19% à 704 millions, soit une marge de 6,5%. Valeo propose donc un dividende de 1,40 euros par action. La génération de "cash flow" libre atteint 232 millions d'euros. Et "on va générer du cash flow libre dans les années à venir", a prévenu Jacques Aschenbroich. L'endettement financier net a presque doublé à 523 millions, en raison des acquisitions. Mais le ratio dette sur fonds propres ressort à 27%.

Optimisme pour 2012

Pour 2012, le directeur général a mis en exergue un très bon carnet de commandes, à "un niveau record de 14,9 milliards d'euros, contre 12,5 milliards" il y a un an. "C'est le gage de la croissance future de Valeo". "Nous visons cette année une croissance du chiffre d'affaires (en première monte) supérieure à celle du marché dans les principales régions de production", a affirmé le patron opérationnel de l'équipementier auto, en dépit d'une baisse prévisible de production automobile en Europe de 5%. "Le montant de la marge opérationnelle sera du même ordre de grandeur qu'en 2011". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2012 à 17:26 :
Non, l'industrie en France n'est pas morte. Il faut la soutenir et lui créer des conditions favorables. Et surtout, arrêter de dénigrer tout ce qui est français ou fait en France, maladie bien nationale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :