Vous voulez absolument la nouvelle BMW i3 électrique ? Réservez-la sur internet !

 |   |  590  mots
BMW i3  Copyright BMW
BMW i3 Copyright BMW (Crédits : BMW i)
On peut déjà pré-réserver une "BMW i" sur internet. Mais la petite i3 électrique ne sera dévoilée en première mondiale que le 29 juillet lors d'un grand "show" planétaire. La commercialisation interviendra fin novembre avec un réseau de 30 concessionnaires en France. On évoque un prix de base, élevé, démarrant un peu en-dessous de 30.000 euros (aides déduites).
La citadine BMW i3 électrique sera commercialisée fin novembre tandis que la i8 hybride rechargeable sera lancée, elle, au printemps 2014. Mais il est d'ores et déjà possible de pré-réserver ces véhicules inédits. L'accès aux réservations s'effectue via ce lien. Une fois le formulaire envoyé, une place prioritaire sur la chaîne de production est assurée à l'internaute. Le client ayant pré-réservé son véhicule finalisera ensuite sa configuration avec son agent "BMW i".
Branché, BMW! Les prix de cette toute nouvelle gamme inédite de véhicules "verts" devraient être dévoilés le 22 juillet, juste avant la présentation de la i3 le 29 simultanément à Londres, New-York et en Chine, lors d'une manifestation planétaire à grand spectacle. La pré-production de la i3 a démarré en février-mars dernier. La fabrication en série débutera, elle, à la rentrée.
 
Prolongateur d'autonomie
 
Doté d'un châssis en aluminium et d'un habitacle en composites à renfort de fibre de carbone, ce modèle de 4 mètres de long (plus petit qu'une Renault Clio IV) développe 170 chevaux. Les batteries lithium-ion sont censées lui assurer une autonomie théorique de 130 à 160 kilomètres. Mais ce véhicule purement électrique a une botte secrète. Sur demande, la BMW i3 peut aussi être équipée d'un prolongateur d'autonomie qui, dès que la charge des batteries descend trop bas, la maintient à un niveau constant pendant le trajet. Et ce, grâce à un moteur bicylindre à essence d'une cylindrée de 650 centimètres-cube délivrant 34 chevaux. L'autonomie maximale passe alors à environ 300 kilomètres. On évite le risque de panne sèche. C'est le principe de la fameuse Chevrolet Volt de GM.
 
Voiture bien plus légère
 
'L'i3 est plus légère de 250 à 350 kilos qu'une voiture électrique conventionnelle. L'habitacle en composites permet un gain de poids de 50% par rapport à l'acier, de 30% face à l'aluminium", nous affirmait le constructeur fin mars, lors d'une visite des sites de Landshut et Dingolfing, près de Munich. Le site de composants de BMW à Landshut (3.100 salariés), en Bavière, fournit les composants des moteurs électriques, du prolongateur d'autonomie, de l'habitacle, avec de la fibre de carbone provenant de la co-entreprise de BMW aux Etats-Unis. Le site voisin de Dingolfing (18.500 personne, dont 300 pour la gamme "BMW i") fabrique les châssis, les transmissions et assemblera les batteries. Les i3 et i8 seront finalement montées dans l'ex-RDA, à Leipzig. Une logistique complexe.

Prix très élevé

Un véhicule si sophistiqué coûtera forcément très cher.  On évoque un prix de base d'un peu moins de 30.000 euros (primes gouvernementales déduites). Onéreux pour un si petit modèle, certes totalement interconnecté. Ce véhicule sera essentiellement destiné aux flottes. L'i8 sera évidemment encore plus dispendieuse. Il s'agira là d'une voiture de sport 2+2 dotée d'un moteur électrique d'une puissance de 131 chevaux transmise aux roues avant, tandis que le train arrière sera propulsé par un moteur à essence trois cylindres de 223 chevaux. Il s'agit donc d'un hybride rechargeable.

30 concessions en France

L'i3 devrait être distribuée par 580 concessions dans le monde, dont 45 en Allemagne et 30 dans l'Hexagone. Afin d'encourager les automobilistes à opter pour ce modèle électrique, BMW va aussi mettre en place un système permettant d'échanger de manière ponctuelle son i3 par un modèle conventionnel, afin de réaliser de longs trajets. Smart (Daimler) avait déjà promis un tel système au lancement, que l'on n'a pas pas vu in fine...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2013 à 15:06 :
La voiture électrique existe depuis très longtemps, du début 1900 jusqu'à l'après première guerre mondiale, le parc automobile était pratiquement au 3/4 électrique. Donc, les ingénieurs d'aujourd'hui n'ont rien inventé ni découvert dans ce secteur. Ils se contentent d'améliorer. Je ne comprends donc pas pourquoi les voitures électrique sont si surfacturées. De plus, c'est peut-être pour qu'elles ne se vendent pas beaucoup, on s'obstine de manière aberrante à les suréquiper d'accessoires inutiles qui font monter la note pour ceux qui n'en veulent pas. Ce serait bon pour la planète, et les gens qui en veulent devraient pouvoir les obtenir en option. Une voiture électrique à production autonome d'énergie en entrée de gamme devrait se situer entre 15000 et 20000 euros sinon c'est râpé. On a que faire de régulateurs et de limitateurs de vitesse, de télévision de recul, d'écrans tactiles pour nous faire le cinéma des comportement de la motorisation puisque tout est automatique. Assez, ces ingénieurs qui s'amusent à la micro-programmation embarquée à longueur de journée, ce qui augmente le prix des voitures. Il y a mieux à faire. Qu'attend donc PSA, allié à GM (Chevrolet Volt ou Opel Ampera) et même Renault pour d?engouffrer dans ce créneau en rien une révolution car très ancien et toujours rejeté, avant que les autres le fassent avant eux. Je répète qu'en entrée de gamme, il n'est pas nécessaire d'avoir des batteries, (aux retombées écologiques discutables voire désastreuses à voir le résultats de celles toutes petites que l'on a pour démarrer le moteur) assistées de tout l'arsenal numérique de régénération et de restitution d'énergie. Le thermique peut tourner tout le temps, comme nos chères voitures actuelles mais à régime constant approprié, son régime favori où il est le plus économe en consommation et en pollution. Le ZE (Zéro Émission) est une supercherie. On ne se limite qu'au périmètre de la voiture sans tenir compte de ce qu'il y a dans le contexte. Comme le dit 'STONE1', il y a malentendu énergétique. L'électrique pure n'est pas une solution de transition écologique car les retombées sont catastrophiques. Le solaire, tout séduisant qu'il est, n'est pas pour demain tout comme l'hydrogène. Alors, en attendant, on fait quoi ? on continue à polluer au maximum pour les profits des lobbies pétroliers et de l?État tout en regardant les oiseaux et les papillons ????.... Le progrès n'a rien à voir avec la multiplication du nombre de soupapes ni même du nombre d'embrayages. C'est à tout autre chose qu'il faut penser !... Comme le public est largement mis de côté, personnellement, voyez-vous, j'ai les moyens de me payer une voiture de plus de 40000 euros mais n'en ferai rien.... Une Dacia Sandero entrée de gamme, presque pas de numérique, me suffit car je n'ai pas de statut social à montrer. Et tant pis pour les constructeurs qui plongent !...
Réponse de le 23/07/2013 à 23:51 :
J'adore "Ils se contentent d'améliorer" ... depuis 1900 un nombre énorme de ruptures technologique sont passées par là ( les composants de puissance ont "légérement" évolué, les micro controleurs ... aussi).

Mais bon, ouais, on se contente "d'améliorer" (là c'est l'ingiénieur qui parle ...). Mais comment oser vous d'être aussi pédant et de toiser les équipes qui se bougent (le c...l) pour faire avancer le développement de ces GMP électriques ? Franchement ras le bol d'entendre ce genre de sortie, sortie toujours facile de faire. Mais croyez moi, concevoir, c'est une autre paire de manches ...

Autre point qui me fout en rogne "Je ne comprends donc pas pourquoi les voitures électrique sont si surfacturées". Sur quelles bases avancez-vous ce type d'affirmation ?

Au tout début du mobile, il me semble que le prix d'un vulgaire mobile coutait une blinde. Aujourd'hui, personne ne se pose la question du prix d'un Iphone (cout de revient entre 150 / 170 ? --> vendu 600 ? ... cherchez l'erreur). Ce qui coute le plus dans un VE ... c'est la batterie. C'est le poin dur, c'est plusieurs milliers d'Euros ... sinon, pour le reste , effectivement, c'est beaucoup moins complexe qu'un véhicule thermique.

Et non, le ZE n'est pas une supercherie. C'est une alternative, et chacun y trouvera son compte contrairement à ce que vous dites. Votre post ne fait que critiquer, mais il ne propose rien. Quelle est la suite à "C'est à tout autre chose qu'il faut penser !" ... Ne vous gênez pas, allez-y argumentez, quelle est selon vous la ou les solutions ? Je serais très curieux de lire vos propositions ...

La critique facile, tout le monde en est capable ...
a écrit le 18/07/2013 à 12:13 :
Quel malentendu énergétique ! L'Allemagne opposée au nucléaire laisse fabriquer en nombre des voitures grandes consommatrices d'électricité ! Plaider pour une l'énergie propre et mettre des voitures polluantes sur le marché (si,si l'énergie électrique fabriquée à partir des centrales à charbon ou autres génère de la pollution) : la schizophrénie à l'allemande !
Réponse de le 18/07/2013 à 14:14 :
Mais oui bien sur, mieux vaut de l'électricité produite une centrale nucléaire ... !!!
C'est tellement plus sur et moins poluant !! :-o

Treve de sarcasme, c'est un très bon projet !
a écrit le 18/07/2013 à 11:44 :
Un moteur de 2CV fait 605 cc. Ce n'est donc pas si puissant que cela et cela doit suffire amplement pour fournir de l'électricité nécessaire à la propulsion d'une part et, en même temps, à la recharge des batterie d'autre part, encore qu'en entrée de gamme, il n'est pas forcément indispensable d'avoir des batteries. Le thermique tourne alors en permanence à régime constant optimal donc à consommation et pollution minimales tout comme 90% des voitures du parc actuel. La voiture est à la base électrique. Donc à terme, quand la technologie aura permis de développer des piles à combustibles ou solaires efficaces et commercialisables, dans une trentaine d'années, si c'est avant, tant mieux, le groupe électrogène serait alors très facilement voire instantanément remplacé sur place. Il me semble que, dans l'automobile, c'est la véritable transition énergétique. Elle permet d'attendre, tout en permettant le développement de la motricité électrique. Aujourd'hui, l'empreinte écologique de la voiture thermique pure comme électrique pure est très mauvaise.
Réponse de le 18/07/2013 à 14:04 :
comprendre plutôt : « Le thermique tourne alors en permanence, tout comme 90% des voitures du parc actuel, mais à régime constant optimal donc à consommation et pollution minimales. » au lieu de « Le thermique tourne alors en permanence à régime constant optimal donc à consommation et pollution minimales tout comme 90% des voitures du parc actuel.». Désolé !...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:09 :
Peu importe la cylindrée! Au japon, certaines minis de 600 cm cube font plus de 70 chevaux, soit plus de 100 ch au litres. Soit dit en passant un 600 qui ne fait que 34 chevaux, on n'est plus très loin d'une 2 cv, sauf que ça n'est qu'un moteur électrique qui pallie la puissance et l'insuffisante autonomie du moteur électrique.

Un petite voiture qui fait 170 chevaux, donc très puissante pour la taille, sachant qu'un moteur électrique accélère comme une flèche, c'est top ! A 30 000 euros, un peu chère, le prix d'une Prius plus grande. A 20 000 euros elle pourrait cartonner.

En tout cas , ça fait plus de 20 ans que les votures électriques sont commercialisés (106, ax ) et je constate que les batteries ne se sont pas vraiment améliorées. On est passé de 100 à 160 km d'autonomie, pas fameux. On n'arrive à 300 km, autonomie correcte, qu'avec l'hybridation appotée par le petit trois cylindre essence, bref rien de révolutionnaire, la Prius date de 1997 pour le premier modèle avec peu ou prou la même autonomie.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:14 :
à plus de 40 km/h la Prius est une voiture thermique pure, en dessous, l'autonomie électrique est de 2 km. Pour une voiture de 30000 euros, de la taille d'une Clio, peu confortable à l'arrière, je touche le plafond et suis obligé de baisser la tête, le retour d'investissement n'y est pas. Il n'y a pas photo avec ma C5 du même prix !....
a écrit le 17/07/2013 à 22:32 :
Cela me parait surdimensionné un 650 cc de 34 CV pour servir de groupe électrogène, un 125cc de 15 CV n'aurait pas suffit ?
Réponse de le 18/07/2013 à 14:25 :
125 cc ? Mettre le moteur d'un solex dans une voiture ? AHAHA
a écrit le 17/07/2013 à 22:24 :
Cette voiture pourrait se vendre si elle coutait moins de 30K?.

Trop près d'une Tesla S à 50k$ en terme de tarif elle ne lui arrive pas à la cheville.

En tous cas moi... si j'avais de l'argent c'est une Tesla que j'achèterais.
Réponse de le 18/07/2013 à 9:28 :
Très bon choix la Tesla ! Hélas, le pouvoir d'achat en berne ne le permet pas...
a écrit le 17/07/2013 à 20:55 :
La BMWi3 est une des multiples qui intègrent le solaire mais elle fait pâle figure avec l'efficience des véhicules entièrement solaires type SolarWorld GT, Navitas Solar, eVe Sunswift, Cuer, Stella Solar etc. Ou comment utiliser au mieux l'énergie sans polluer, ni importer ! Et il y a encore des retardataires mal informés qui croient que c'est encore du domaine du rêve !! C'est bien la peine que plus de 47 universités comme le MIT, Stanford, Cambridge, Purdue, Calgaray, Ucla, Eindhoven, Bochum etc ou des firmes comme GE, Panasonic, Toshiba, Kyocera, Michelin, Tokaï, Jaguar etc se décarcassent et que des challenge type World Solar Challenge et Shell Eco Marathon aient lieu régulièrement dans le monde ! Voir le site du Wolrd Solar Challenge il y a déjà quelques modèles sur plus de 300 existants et plus d'une dizaine de "cruiser" (véhicules courants 2 à 4 places) dont 3 nouveaux en moyenne sortent déjà actuellement chaque année.
Réponse de le 18/07/2013 à 1:57 :
Très intéressant, enfin du nouveau et super, merci !
a écrit le 17/07/2013 à 18:05 :
la propulsion électrique alimentée par un groupe électrogène embarqué inaugurée la première fois avec le Normandie dès 1929, puis les diesel-électriques DB de la SNCF en 1937, puis tous les navires dont une listes est donnée dans le lien "http://fr.wikipedia.org/wiki/Propulsion_%C3%A9lectrique_des_navires" pour finir par le Queen Mary 2 livré en 2004 et le chimiquier EnergY en 2006 et une technologie ancienne qu'un ingénieur de chez Panhard-Levassor avait proposée au début des années 50 (j'étais au lycée et je suivais ça d'assez près) pour l'appliquer à l'automobile. Il avait même proposé à l'époque un moteur suspendu... voir la roue électrique de Michelin, dans chaque roue pour supprimer, cardans, différentiel et boîte de vitesses. Cette configuration a toujours été boudée par les constructeurs tiraillés par les lobbies du pétrole. Chevrolet Volt et l'Opel Ampera, son clone, malheureusement trop suréquipées d'équipements inutiles, que j'ai essayée (http://loupapetjpr.free.fr/) fonctionnent effectivement sur ce principe, sauf dans des cas de demandes de fortes puissances où l'électrique et le thermique actionnent les roues. J'avais bien constaté qu'à 120-130 km/h, on était toujours en électrique. Chevrolet a osé emboiter le pas dans ce type d'hybride à motorisation ÉLECTRIQUE PRINCIPALE beaucoup plus intéressante que l'hybride-type que l'on connaît à motorisation thermique principale (Prius, Kia, Lexus, Honda, etc...) systématiquement thermiques, comme 90% des voitures du parc, au delà d'une certaine vitesse, assez faible. Ce choix a été sournoisement imposé par les pétroliers pour faire bonne figure devant l'énergie renouvelable sans trop entacher leurs profits et les constructeurs qui ont vu dans la voiture électrique une source de surfacturation car la voiture électrique n'est absolument en rien une révolution, 75% des voitures du début du XXème siècle étaient déjà électriques. Maintenant, ce qui est rassurant, BMW, une marque emblématique que, personnellement, je n'apprécie pas du tout, emboite aussi le pas avec sa I3 dans ce type de configuration complètement dénigrée par les médias : à croire qu'ils sont à la solde des pétroliers et des constructeur pour façonner les goût de public qui, en majorité, ne regarde pas très loin. Cette action de BMW va très probablement marquer les esprits, d'autant plus que Mercédès ne voudra pas rester à la traîne !...
Personnellement, je verrais bien un moteur à piston rotatif Wankel comme composant du groupe électrogène, il est 4 fois plus petit et plus léger à puissance équivalence au thermique à pistons alternatifs vraiment antimécanique et que l'on nous refourgue systématiquement depuis des lustres. J'ai l'espoir, que les idées vont évoluer dans ce sens, j'attends depuis cinquante ans, je sens que cela va venir. C'est la raison même : la voiture thermique pure a une mauvaise empreinte écologique mais, c'est un fait, les infrastructures ont été faites pour elle, la voiture électrique pure à une tout aussi mauvaise empreinte écologique, peut-être plus que la thermique car les infrastructures devront être modifiées, des moyens supplémentaires devront être construits pour fabriquer l'énergie électrique, du fossile devra être grandement consommer pour la fabrication des batteries dont le recyclage n'est pas très convaincant et pour couronner le tout, la pollution sera générée en rapport. J'avais essayé d'envoyer une lettre ouverte à PSA et Renault il y a un an (http://entreprises.publi-contact.net/PSA_Peugeot_Citro%C3%ABn/lettre-1) malheureusement laissée sans réponse ====> PSA alliée de GM ferait bien de commencer à jeter un oeil dans cette direction, en commençant par une entrée de gamme sans batterie ou le thermique tournerait en permanence, comme 90% des véhicules actuels MAIS..... À RÉGIME CONSTANT OPTIMAL..... donc à consommation minimale, à puissance optimale, à usure minimale. ====>>>> DONC, À BIENTÔT LES SCEPTIQUES !!!!....
Réponse de le 17/07/2013 à 19:30 :
Sans oublier la propulsion électrique des sous-marins, ce dès les toutes premières années du XXe siècle.
a écrit le 17/07/2013 à 17:49 :
Intéressant de parler de ca aujourd'hui, une voiture dont nous n'avons ni les tarifs ni les spécifications, alors que Peugeot a dévoilé les tarifs et les derniers détails de la nouvelle 308, moins chere qu'une golf a niveau de finition équivalent.
Apres avoir enchainé les titres ironiques a propos de Peugeot (Si! Si! PSA vend bien.... ses épargnes, ou encore "PSA améliore sa qualité... il était temps"), voila notre cher AGV qui oublie sciemment certaines infos pour privilégier ses germaniques préférées. Je n'ai rien contre les voitures allemandes, mais la propagande permanente ici me décoit.
Réponse de le 17/07/2013 à 19:30 :
Au lieu de dire n'importe quoi, relisez l'article consacré dernièrement à la qualité de la nouvelle 308!
Réponse de le 17/07/2013 à 21:38 :
Tous les articles ont un biais pro-allemand. Quand il s'agit de voitures d'autres marques, il y a toujours un truc qui ne va pas et une comparaison pour nous rappeler l'avantage des modèles allemands. Quand c'est un article sur des voitures allemandes, tout est parfait...
Réponse de le 18/07/2013 à 9:46 :
Combien de temps encore devrons nous supporter vos jérémiades ?
Réponse de le 18/07/2013 à 10:23 :
Jusqu'à la fin des temps...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:32 :
C'est juste un constat. Il faut bien une base de référence... Alors on prend le meilleur.
C'est comme dans le sport, Chavanel est à 28 minutes de Froome...
Réponse de le 18/07/2013 à 15:02 :
Les voitures allemandes ne sont pas parfaites, loin s'en faut. Ca, c'est un fait !
Réponse de le 18/07/2013 à 15:20 :
@réponse: au lieu d'etre désagréable dans ce commentaire, essayez d'expliquer pourquoi chaque article sur les francaises est ponctué de critiques acerbes. Quand on teste une Seat dans un article récent, on précise bien qu'elle est un peu moins bien qu'une Golf mais moins chere. Quand on parle des francaises, a aucun moment on ne précise qu'elles sont bien moins cheres que les voitures allemandes de la meme catégorie. Sans parler des critiques totalement subjectives sur les formes et couleurs. Tout ca n'est que mise en perspective et c'est le travail d'un journaliste. Travail qui n'est manifestement pas fait correctement. Apres libre a vous de ne pas etre d'accord avec moi, mais essayez plutot d'argumenter au lieu d'etre méprisant.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:33 :
@réponse: De plus, de quel article parlez-vous? celui dont le titre est que 308 veut faire aussi bien que la golf, ajoutant 3 points de suspension assez clairs? celui qui au passage critique la qualité de la 208 (voiture pourtant plébiscitée autant par les clients que par les spécialistes)?? Qui dit que peut-etre c'est un peu mieux que la précédente mais que bon on attend de voir?? (si on veut voir, on fait un essai comme il y en a dans beaucoup de journaux spécialisés). Merci pour la référence....
a écrit le 17/07/2013 à 17:30 :
Encore ue voiture pour urbains, qui fondementalement pourraient se passer de voiture...et utiliser les transports en commun. A quand la fin du moteur à essence avec une autonomie au moins de 500 km minimum!!
Réponse de le 17/07/2013 à 18:25 :
Par contre, vos transports en commun, personnellement, je ne veux pas en entendre parler, ils me sont d'aucune utilité. Je n'habite pas Paris, ni Marseille, ni Lyon, ni Bordeaux, je ne le souhaite absolument pas, Et oui, pour moi, Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, etc... c'est loin d'être la France entière, je dirais même, ce n'est pas la France. Je vous les laisse !....
Réponse de le 17/07/2013 à 19:08 :
C'est vous qui n'avez rien compris ! Si les grandes villes françaises ne sont pas la France, il ne faut pas oublier qu'elles représentent une partie importante de la France.
Réponse de le 17/07/2013 à 19:22 :
C'est en rapport avec le principe de fonctionnement de la voiture. Quant au reste, c'est affaire personnelle !...
a écrit le 17/07/2013 à 15:59 :
Le pire, c'est que tout le monde s'en fout !
Réponse de le 17/07/2013 à 16:36 :
De votre commentaire? Oui en effet.
Réponse de le 17/07/2013 à 17:12 :
Comment pouvez-vous condescendre à discuter avec des défenseurs de l'industrie automobile française qui, selon vos propres termes, ne vaut rien ?
Réponse de le 17/07/2013 à 17:25 :
@ivanleterrib. parceque vous etes le seul à nous casser les cou.....
Réponse de le 17/07/2013 à 17:45 :
Vous en avez des cou... ?
Réponse de le 17/07/2013 à 19:37 :
nous oui vous par contre?
Réponse de le 17/07/2013 à 19:42 :
Doucement les petits camarades !... on discute ici, on ne se bat pas, on ne s'insulte pas !!!!.....
Réponse de le 17/07/2013 à 21:41 :
Vos remarques moqueuses ont tellement de féminité.
Réponse de le 17/07/2013 à 22:14 :
Misogyne ?
Réponse de le 18/07/2013 à 7:49 :
Transformistes?
a écrit le 17/07/2013 à 15:55 :
Je préfère rouler en véhicule solaire type Solarworld GT, eVe Sunswift, Stella (Eindhoven Solar Team), Navitas de l'université de Purdue avec concentrateur solaire et efficience énergétique maxi, celle de l'université de Calgary etc ! 110 à 140 km/h, 2 à 4 places, plus de 600 km d'autonomie, aucun frais de recharge ni pollution, efficience énergétique maximale. Toyota entre autres va sortir une voiture solaire. Voir la liste de quelques-uns de ces véhicules sur le site du Solar World Challenge ou Shell Eco Marathon : http://www.worldsolarchallenge.org/about_wsc_2013/2013_team_list ou http://www.pozible.com/project/22101 ou http://www.purduesolar.org/ ou http://www.calgarysolarcar.ca/our-cars/schulich-delta/ ou http://www.solarteameindhoven.nl/nl/pages/car
Réponse de le 17/07/2013 à 18:17 :
Rendez-vous dans 30 ans dans les meilleures conditions car pour le moment,... pour transporter 2 passager à 50-70 km/h il faut 12000 cellules photovoltaïques sur les ailes d'un engin de 63 mètres d'envergure (envergure d'un Airbus) d'un poids de 1,6 tonnes ? Maintenant, dans l'automobile ?????..... Avec ça, on va très loin !... ATTENTION, je suis à fond pour le développement de la recherche de ces engins d'exception, mais laissons le temps au temps, pas de précipitation ...... aujourd'hui, c'est aujourd'hui, il y a des solutions qui existent depuis l'an pèbre pour peu qu'on veuille les mettre vraiment en oeuvre même si c'est au détriment des lobbies profiteurs.
Réponse de le 17/07/2013 à 20:44 :
On parle de solaire dans l'automobile et de véhicules solaires pas d'avion dont la contrainte est plus forte (limites de l'énergie solaire reçue / m2) mais on pourrait parler de dirigeable avec solaire comme Aeros ou d'apport à l'aviation ou autres (navires solaires existantts etc). Avant d'écrire regardez le détail et performances des véhicules en question : Solarworld GT, Navitas solaire, Stella Solar, celle de Calgary, l'eVe Sunswift, la Cuer de Cambridge, la Kyocera SCV4 etc Vous avez une liste sur le site précité du World Solar Challenge en catégorie "Cruiser" 2 à 4 places et les résultats 2013 des Shell Eco Marathon (en octobre prochain pour le World Solar Challenge). L'autonomie est de plus de 600 km et les vitesses jusqu'à 140 km/h pour les Cruiser (et plus dans la catégorie plus ancienne des bolides solaires). Nous ne sommes pas dans le rêve mais bien la réalité de plus de 47 universités de pointe mondiale et de différentes firmes comme GE, Michelin, Toyota, Panasonic, Toshiba, Tokaï, Jaguar etc Réveillez-vous et informez-vous, j'ai cité quelques liens, il y en a plein d'autres !!!
Réponse de le 18/07/2013 à 2:00 :
Super intéressant et super liens, un grand merci ! çà manque des articles ou reportages sur ce sujet porteur en France. C'est effectivement le réel et non le rêve, mais je rêve d'en avoir une c'est certain ;o)))
a écrit le 17/07/2013 à 14:08 :
C'est un véhicule image car les technologies sont toutes plus chères les unes que les autres et pour l'instant non abouties. Résultat un véhicule hors de prix certainement pas pour le client lambda et encore moins pour ménagère de moins de cinqante ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :