PSA : le grand tournant pour le constructeur français en crise

 |   |  840  mots
Carlos Tavares, nouveau patron du directoire de PSA
Carlos Tavares, nouveau patron du directoire de PSA (Crédits : reuters.com)
PSA Peugeot Citroën a officialisé ce mercredi, à l'occasion de la visite du président chinois à Paris, son mariage avec Dongfeng. Un tournant historique pour le groupe, avec l'entrée de l'Etat français et du groupe public chinois dans son capital.

 Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, en crise, a officialisé ce mercredi, à l'occasion de la visite du président chinois à Paris, son mariage avec Dongfeng, sous l'égide de l'Etat français. L'accord a été signé en présence de Xi Jinping et du chef de l'Etat français François Hollande à l'Elysée en fin d'après-midi.

Tournant historique pour PSA

C'est ensuite - avec une heure de retard  sur l'horaire prévu - que Philippe Varin, patron sortant de PSA, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des finances, et Xu Ping, président du groupe public chinois Dongfeng, ont tenu une conférence de presse commune à l'Hôtel d'Evreux, place Vendôme. En présence d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et de Robert Peugeot, représentant de l'actionnariat familial du groupe automobile tricolore.

Un tournant historique, avec l'entrée d'un constructeur chinois pour la première fois dans un grand groupe automobile occidental et une prise de participation inédite de l'Etat français dans PSA, si longtemps attaché à son indépendance. Ironie de l'histoire, l'Etat aura quasiment la même part au capital des deux constructeurs français, de PSA, le constructeur traditionnellement privé, et de Renault, l'ancienne Régie...

"C'est le plus gros investissement chinois en France", s'est félicité Pierre Moscovici, soulignant  s'être "beaucoup impliqué avec Arnaud Montebourg" dans le projet. "Cette opération assure la pérennité de PSA", a-t-il assuré, rappelant que la filière automobile jouait un rôle clé en France, avec "plus de 400.000 emplois directs".

3 milliards d'augmentation de capital

L'accord entre PSA, Dongfeng et l'Etat français avait été dévoilé à la mi-février dernier. Il prévoit que l'Etat et le constructeur chinois déboursent chacun 800 millions d'euros pour prendre l'un et l'autre 14% du capital. La famille Peugeot mettra, elle, moins de 100 millions. Le solde (près de 1,4 milliard) sera levé sur le marché, le tout au prix de 7,50 euros l'action.

A l'issue de l'augmentation de capital de 3 milliards d'euros, qui sera lancée dans la foulée de l'assemblée générale des actionnaires prévue le 25 avril, la famille fondatrice Peugeot - aujourd'hui actionnaire à hauteur de 25,4% du capital et 38,1% des droits de vote - devrait redescendre elle-même à 14%.

Un nouveau patron du conseil de surveillance

Le constructeur avait confirmé la semaine dernière le choix de Louis Gallois comme futur président de son conseil de surveillance, en remplacement de Thierry Peugeot. Tout un symbole. Le constructeur chinois sera représenté au conseil de surveillance par son propre président, Xu Ping, et par son directeur général adjoint Liu Weidong. Carlos Tavares, ex-numéro 2 de Renault, deviendra, lui, le président du directoire du groupe PSA à la fin du mois.

Au crucial volet financier, qui va permettre à PSA en mal d'argent frais d'avoir les moyens de financer ses projets - du moins à court terme -, s'ajoute un volet industriel et commercial, avec une volonté de renforcement de PSA en Chine et en Asie du sud-est - où il est très faible - ainsi que la réalisation de synergies industrielles avec le groupe chinois pour environ 400 millions d'euros par an (pour le seul PSA) à l'horizon 2020. Une plate-forme à bas coûts pour des véhicules destinés aux pays émergents est à l'étude.

Co-entreprise pour l'Asie du sud-est

Sur la seule Chine, PSA prévoit de tripler les ventes de DPCA, sa co-entreprise historique avec Dongfeng à 1,5 million d'unités en 2020.  Avec à la clé la création d'une nouvelle usine s'ajoutant aux trois que possède déjà PSA avec Dongfeng en Chine. Le lancement de deux à trois modèles par an pour l'ensemble des trois marques (Peugeot, Citroën et la marque propre de DPCA) est prévu.

Les deux parties créeront également une co-entreprise pour l'Asie du sud-est et d'autres marchés émergents.  Les accords stipulent aussi la création d'un centre de recherche et développement  commun, dédié au développement des produits et technologies pour les marchés à forte croissance, dont la Chine.

Pertes importantes

Le groupe a affiché des résultats financiers 2013  largement dans le rouge. Le constructeur a consommé certes seulement 426 millions d'euros de cash l'an dernier, alors qu'il avait prévu initialement d'en brûler 1,5 milliard - contre 3 milliards en 2012. PSA a également enregistré un résultat opérationnel courant en perte de 177 millions d'euros seulement, ce qui est aussi satisfaisant par rapport aux 560 millions de l'année noire 2012. Ca, ce sont les bonnes nouvelles.

En revanche, les activités automobiles seules, au coeur des activités du groupe, ont affiché un chiffre d'affaires en baisse de 4,8% à 36,5 milliards et une perte opérationnelle supérieure à un milliard (1,042 exactement). Cela représente une diminution, certes, à comparer avec le 1,49 milliard de 2012. Mais il n'empêche, le taux de marge reste négatif de 2,9% pour la division automobile! Même divisée par deux, la perte nette du constructeur reste immense, à savoir 2,31 milliards d'euros! La dette nette de PSA au 31 décembre 2013 était encore de 4,15 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2014 à 10:00 :
peugeot n'a plus le choix pour survivre , les marchés hexagonaux et européens sont saturés et la concurrence est très forte , avec un modèle productif vieux de 40 ans , la mondialisation a rattrapé peugeot et maintenant place aux manettes des chinois qui eux vont aider peugeot a sortir de l'ornière .. l'état a bien compris et a pris des parts dans l'affaire afin de toucher un dividende .. a l'heure ou a tout privatisé a une certaine période , c'est la moindre des choses de posséder encore un petit peu de bijoux de famille ..
a écrit le 27/03/2014 à 9:45 :
PSA est une fusée, rien ne saura l'arrêter, regarder, comparer les produits du groupe avec ceux datés de la Volks cie est édifiant, un feu d'artifice, des produits neufs, du meilleur goût d'un côté, de l'autre des choses lourdes austères, datées, y'a pas photo...!! Les jeux sont faits...
a écrit le 26/03/2014 à 20:37 :
Tant de dette que godrev veut faire payer au contribuable Français !!!!!
Réponse de le 26/03/2014 à 20:54 :
Combien exactement? Et le déficit commercial de 12500 euros créé par vous même pour l'achat de votre charrette, vous le considérez comment?
Réponse de le 27/03/2014 à 6:35 :
Psa est en route avec un redressement plus rapide que prévu n' en déplaise aux détracteurs
Réponse de le 27/03/2014 à 8:12 :
Avec toutes les subventions versées a PSA et l'entré au capital de l'état Français qui je vous rappelle en tant qu'actionnaire se doit de renflouer les caisses....
Réponse de le 27/03/2014 à 8:24 :
oh il ne faudrait pas croire au mirage d'un redressement éclair, la Tavarésie a fait beaucoup de dégâts chez Renault, il faut s'attendre au pire chez PSA.
Réponse de le 27/03/2014 à 9:02 :
J'espère des importations pour contrer les Seat Skoda Scania et MAN de VW.
Les camions de Dongfeng sont réputés plus fiable que les fragiles MAN.
Réponse de le 27/03/2014 à 9:40 :
@importation MAN déjà à résultats zéro, malheureusement...!!! Volvo fait la course en tête dans le rapprochement avec Dong...
Réponse de le 27/03/2014 à 9:40 :
Peugeot va directement dans la lignée d'AIRBUS toute la technologie et la fabrication iront directement Chine, on en reparlera dans peu de temps. Les naïfs auront bientôt que les yeux pour pleurer.
Réponse de le 27/03/2014 à 9:43 :
@dédé la version pseudo technique dépassée de Trollwagen -en même temps, ce n'est pas facile de parler technique qd on est troll du groupe volkswagen, mauvais rôle- en apprentissage sur ce site, leçons après leçons, il ne progresse guère...!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :