Après la France, le Royaume-Uni va bannir les voitures diesel et essence d'ici 2040

 |   |  428  mots
Selon des chiffres officiels, la pollution de l'air tue plus de 40.000 personnes par an dans le pays et provoque une épidémie de maladies respiratoires, en particulier chez les jeunes enfants.
Selon des chiffres officiels, la pollution de l'air tue plus de 40.000 personnes par an dans le pays et provoque une épidémie de maladies respiratoires, en particulier chez les jeunes enfants. (Crédits : REUTERS/Luke MacGregor)
Le Royaume-Uni, qui figure parmi les cinq pays mis en garde en février par la Commission européenne pour la qualité de leur air, souhaite grâce à cette mesure réduire la pollution au dioxyde d'azote, produit en particulier par les voitures et les camions.

Le gouvernement britannique doit annoncer mercredi matin sa volonté de mettre fin aux ventes de voiture diesel ou essence sur son marché d'ici 2040 dans le cadre de son nouveau plan de lutte contre la pollution de l'air, selon les médias britanniques. Cette décision intervient trois semaines après une annonce similaire de la France lors de la présentation par le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot de son plan climat.

Interrogée, une porte-parole du ministère britannique de l'Environnement a confirmé la publication d'un plan en ce sens sans vouloir en dévoiler les détails précis. L'objectif est de réduire la pollution au dioxyde d'azote (NO2), produit en particulier par les voitures et les camions.

Des zones "air propre"

Car la situation devient urgente, outre-Manche. Le Royaume-Uni figure en effet parmi les cinq pays mis en garde en février par la Commission européenne pour la qualité de leur air, avec la France et l'Allemagne. Selon des chiffres officiels, la pollution de l'air tue plus de 40.000 personnes par an dans le pays et provoque une épidémie de maladies respiratoires, en particulier chez les jeunes enfants.

Face à ce constat et saisie par une organisation de défense de l'environnement, la Haute Cour de Londres avait intimé l'an dernier au gouvernement de revoir sa copie concernant les objectifs à atteindre. Une première version du plan avait été publiée en mai, rédigée conjointement par le ministère de l'Environnement et le ministère des Transports. Il proposait de développer les "zones air propre", à l'entrée desquelles les véhicules ne respectant pas certains standards anti-pollution seraient taxés.

A Londres, une taxe pour les voitures datant d'avant 2006

Cette première version proposait également d'équiper les bus et poids lourds de nouvelles générations de pots catalytiques, et les taxis de moteurs fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié (GPL). Les subventions à l'achat de véhicules électriques seraient étendues, et un programme ciblé de primes à la casse serait mis en place.

Le maire de Londres Sadiq Khan a aussi décidé de prendre le taureau par les cornes et a annoncé en avril la création d'une zone à ultra basse émission (Ulez) à partir de 2019, après l'introduction d'une nouvelle taxe de 10 livres (11,7 euros) imposée à partir d'octobre aux voitures datant d'avant 2006 pour circuler dans le centre de Londres. Il a aussi annoncé le retrait progressif des bus et taxis roulant au diesel - carburant qui émet trois fois plus de NO2 que l'essence.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2017 à 9:20 :
C'est un objectif ambitieux par contre on va supprimer les voitures essence et diesel mais pas les camions qui consomment 40 litres au cent ? Et les tracteurs également ? Elle est où la logique là je vois pas bien ?

Lobby quand tu nous tiens, pourrir la vie aux consommateurs pas de problème mais retirer un tout petit peu de marge bénéficiaire de l'actionnaire pas touche !
a écrit le 26/07/2017 à 19:44 :
'''''Le Royaume-Uni, qui figure parmi les cinq pays mis en garde en février par la Commission européenne ...........'''''Il faudrait dire à l'auteur de l'article que la GB est en train de quitter l'Europe donc les recommandations de la Commissions Européenne ils n'en ont rien à faire ...........
a écrit le 26/07/2017 à 17:16 :
notre huluberlu journaliste hulot peut bien raconter ce qu'il veut ou sera t il en 2040 ? s'il est encore de se monde il pensera plus guere aux voitures dsiesel et essence tout cela est du grand n'importe quoi au fat comment se deplace t il lui a l'heure actuellle en planche a roulette ? joyeux rigolot et son energie verte combien faut il de ( moulin a vent) pour remplacer une simple centrale ? alors que l'on consomme de plus en plus d'electricite materiel menager chauffage box etc etc.... les jours sans vent et il y en a il soufflera dessus pendant ce temps là il nous racontera pas ses absurditees!!!!
a écrit le 26/07/2017 à 16:07 :
Le NOx peut être éliminé de façon notable (90% si réglé à fond mais il faut remplir le réservoir d'Adblue souvent, plus qu'entre deux révisions périodiques) sur les véhicules récents (Euro6, particuliers et camions (pompes visibles en station service mais ça fait un budget)). Il faut donc bannir tous les véhicules anciens. :-) Il parait qu'il existe un boitier (pirate) permettant aux camions de rouler sans Adblue, donc court-circuiter la sécurité du réservoir vide, pour faire des économies mais polluer les bonnes gens).
En France, j'avais cru entendre que certaines tournées de la Poste sont trop longues pour la capacité de la batterie, vivement des progrès dans ce domaine (ça avance). Electrique c'est bien surtout en local, proximité, où le pétrole pollue, le temps que le moteur chauffe, les systèmes antipollution s'activent, .....
a écrit le 26/07/2017 à 14:58 :
Est-ce que l'on va entendre ceux qui criaient que la France allait dans le sens contraire des autres pays lorsque HULOT l'a annoncé lui aussi ?

Vive la fin des voitures à rendement moteur faible (10-20% par rapport à l'énergie utilisée).
a écrit le 26/07/2017 à 14:25 :
ca prouve qu'il n'y a pas des idiots demagos qu'en france.........
j'attend avec impatience les visages meduses des memes personnes quand elles decouvriront avec stupefaction qu'il faut recycler des batteries contenant des metaux lourds, de l'acide, et plein d'autres bonnes choses pour les enfants
ca sera au moins aussi marrant de constater qu'on ne sait pas comment on va recharger toutes ces voitures, hormis avec du nucleaire - ou du Braunkohle, comme en allemagne)....
oui y a bien la pile a combustible, mais mettre en process industriel une telle nouvelle technologie, ca risque de prendre du temps aussi
au lieu de brailler et de gesticuler, ils feraient bien de parler de mix...( oui mais ca c'est pas tres porteur pour les prochaines elections)
a écrit le 26/07/2017 à 14:14 :
On en reparle le 31 décembre 2039. lol
a écrit le 26/07/2017 à 12:34 :
Les anglais veulent aller beaucoup plus loin que les français.
Ceux qui le font déjà et qui ont déjà passé l'étape du blabla, ce sont les chinois!!!
Les chinois ont déjà interdit les deux-roux à essence et les chinois sont AUJOURD'HUI les premiers fabricants de voitures électriques!! Les marques leaders sont BYD et Geely.
Réponse de le 26/07/2017 à 14:22 :
Pour faire court en ce moment à part une Tesla, aucune voiture électrique permet de dire "je vais ou je veux avec ma voiture", comme aujourd'hui au delà de 100 km (et encore). A ce jour 26 juillet 2017, les voitures électriques sont pour les gens qui n'ont pas besoin de voiture pour aller plus loin que 50 100 km, qui habites dans un pavillon où ils peuvent mettre une recharge, ou des citadins près d'une borne et qui de fait pourraient se passer de voiture et utiliser les transports en commun de leur ville.(tesla exclue). Tout le reste n'est que bla bla stérile
Réponse de le 26/07/2017 à 19:51 :
@lachcor !Vous avez oubliez de dire le temps necessaire pour une recharge !Quand à defoncer toutes les rues des villes de France pour y mettre des bornes de rechargement ça fait sourire ,d'autant qu'il faudra que chacun ait sa place on imagine la nuit ce qui pourrait se passer !De plus que ferra l'état sans la TIPP véritable vache à lait .Sur les bornes on peut taxer le kw ,mais chez les particuliers qui ont des maisons comment peut il faire ......
Réponse de le 26/07/2017 à 19:56 :
Combien de temps prend la recharge d'une voiture électrique ?
Intensité 230V Temps de charge (20kWh) - triphasé
13 A 3,0 kW 2 h 1/4
16 A 3,7 kW 1 h 3/4
20 A 4,6 kW 1 h 3/4
32 A 7,4 kW 1 h
Ca se passe de commentaire !Autonomie hyper reduite dans de charge hyper long à par les administrations et les flottes de voitures d'entreprises on voit trés mal tout ça se généraliser aux particuliers ...........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :