Plus de départs volontaires que prévu chez Sharp

 |   |  199  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le fabricant japonais de téléviseurs a annoncé mardi que 3.000 personnes avait répondu à l'appel du plan de départs volontaires, soit 1000 de plus qu'attendu.

Le dirigeants de Sharp en attendaient 2.000 mais ce sont finalement déjà 3.000 salariés du groupe qui se sont déclarés prêts à quitter l'entreprise. Le fabricant japonais de téléviseurs précise qu'il comptabilise une perte exceptionnelle de 24,3 milliards de yens ( soit 234 millions d'euros) dans ses comptes du dernier trimestre de l'année 2012 afin de couvrir le coût de ces départs.

Dans le cadre de sa restructuration, Sharp s'est engagé à supprimer quelque 10.000 emplois et à vendre des actifs, parmi lesquels des usines d'assemblage à l'étranger. Le groupe a aussi hypothéqué la plupart de ses locaux et usines au Japon. Dans un premier temps, le groupe faisait l'annonce de la suppression de 5.000 postes à travers le monde, le 2 août dernier. Puis le 20 août, il faisait état d'une réduction de 20% de ses effectifs soit 10.000 postes. Le quotidien Nikkei avançait alors que Sharp pourrait vendre ses activités de photocopieurs, de climatiseurs et d'ampoules LED, et se recentrer sur les écrans à cristaux liquides, les téléphones mobiles et l'électroménager.

Le 2 novembre dernier, l'agence de notation Fitch a lourdement dégradé Sharp, faisant passer sa note en catégorie spéculative à "B-".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :