L'entrepreneur Charles Beigbeder se lance dans le coliving

 |   |  660  mots
L'homme d'affaires Charles Beigbeder vient de lancer le fonds Audacia Elévation.
L'homme d'affaires Charles Beigbeder vient de lancer le fonds Audacia Elévation. (Crédits : Eugénie Martinez)
Après Poweo et Navya, l'homme d'affaires lance Audacia Elévation, un fonds immobilier uniquement dédié au coliving. Son objectif: lever 50 millions d'euros d'ici à fin 2020 et ériger quatre à cinq résidences de ce genre dans les grandes métropoles.

Le fournisseur d'énergie Poweo, les navettes autonomes Navya et maintenant le coliving. A la tête de la société d'investissements Audacia depuis douze ans, l'homme d'affaires Charles Beigbeder vient de lancer Audacia Elévation, un fonds immobilier uniquement dédié à cette nouvelle forme d'habitat.

"Le financement immobilier est un marché énorme. Pour y entrer, il nous fallait apporter quelque chose d'innovant. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi d'investir dans le marché naissant du coliving", explique Charles Beigbeder.

"Un actif de moins de 40 ans sur cinq en situation d'isolement"

Le coliving n'est en effet pas encore soumis à une réglementation particulière en France, permettant aux groupes immobiliers de se positionner sur ce créneau sans respecter les contraintes juridiques liées à tel ou tel format. Qu'elles logent des étudiants, des jeunes actifs, des familles éclatées, des expatriés ou des professionnels en mobilité - les cibles identifiées -, les résidences spécialisées permettent de concilier lieux de vie privatifs et espaces communs partagés.

"C'est un sujet sociétal", renchérit Joseph-Marie Absil, responsable de l'immobilier chez Audacia. "Chez les actifs de moins de 40 ans, un sur cinq est en situation d'isolement. Quand le prix du mètre carré flambe et que la rénovation coûte cher, le coliving peut être une solution pour loger les gens."

Chaque opération obéit à la même logique: le fonds Audacia Élévation acquiert des immeubles à rénover ou à construire en s'appuyant sur l'expertise d'un opérateur de coliving. Une fois les travaux réalisés, ce dernier gère la résidence, via un bail commercial ou contrat de management. Les investisseurs peuvent en outre le choisir pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage, ainsi que pour l'aménagement intérieur.

"L'opérateur agit comme un alternative property manager [gérant au quotidien, Ndlr], nous comme un asset manager [gestionnaire d'actifs, Ndlr]", résume Charles Beigbeder.

1.500 m² près d'une future gare du Grand Paris Express

Avec ses associés, il vient ainsi d'entrer au capital de Sharies, un acteur dont la spécialité est la suivante: 80% d'appartements ou de studios protégés, 15% de cafés coworking et/ou de commerces ouverts sur l'extérieur et 5% de services, type buanderie ou salle de sport.

Aux côtés de cet opérateur, Audacia a d'ailleurs annoncé, ce 9 décembre, la livraison, prochainement, d'une résidence de 1.500 mètres carrés, à deux pas de la gare Fort d'Issy-Vanves-Clamart du futur Grand Paris Express. Le coliveur y bénéficiera d'un meublé, avec assurance habitation comprise dans le pack payé tous les mois.

"Sharies, c'est l'accompagnement d'une entreprise dynamique sur un secteur qui s'ouvre progressivement en France", dit Joseph-Marie Absil, "Un moyen de proposer à nos épargnants une nouvelle adéquation entre leurs besoins de placements et ce nouveau modèle immobilier."

Lever 50 millions d'euros d'ici à fin 2020

Depuis sa création, Audacia a déjà investi pour le compte de tiers plus de 750 millions d'euros dans plus de 300 PME. Avec ce fonds Audacia Elévation, elle vise la levée de 50 millions d'euros d'ici à fin 2020.

"Dès que les bâtiments sont transformés et leur exploitation est pleinement lancée, nous les vendons et générons ainsi une plus-value pour nos investisseurs", détaille Charles Beigbeder. "Objectif : 6% de rendements pour les porteurs de parts."

Demain, du co-investissement dans du commerce, du bureau ou du logement

"Tout reste à écrire dans ce domaine", complète son directeur de l'immobilier Joseph-Marie Absil. Dans les tuyaux, Audacia Elevation entend mener quatre à cina projets de 10 à 12 millions d'euros chacun, situés dans les quinze grandes métropoles "proches d'un grand emplacement tertiaire et connectés aux transports en commun".

Charles Beigbeder et son équipe songent en outre au co-investissement dans du commerce, du bureau ou du logement avec d'autres acteurs, de même qu'ils déclarent "réfléchir au sujet transgénérationnel des résidences seniors et coliving".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :