Logement : le site de petites annonces Bien'ici s'offre Habiteo, spécialiste des vues 3D

Le portail de recherche immobilière Bien'ici vient d'annoncer l'achat de la startup Habiteo spécialisée dans les vues 3D dans l'immobilier neuf. A eux deux, ils comptent créer un bouton de réservation permettant aux acquéreurs de réserver un logement, mais aussi proposer des outils de réalité virtuelle aux maires des communes concernées. Explications.
César Armand

3 mn

(Crédits : iStock)

Malgré l'effondrement de la vente de logements neufs et la remontée des taux d'intérêt qui fait chuter le nombre de prêts, les entreprises concernées estiment que la pierre va rester une valeur refuge. Troisième site de petites annonces spécialisées - derrière Se Loger et Le Bon Coin - le portail Bien'ici vient d'annoncer l'acquisition d'Habiteo, jeune pousse spécialisée dans les vues 3D dans l'immobilier neuf.

« La digitalisation de la profession est nécessaire car elle n'est toujours pas au même niveau que les autres secteurs. A peine 30% des programmes immobiliers sont modélisés », explique, à La Tribune, Jeanne Massa, la fondatrice de la startup.

« Les consommateurs ont envie d'en savoir toujours plus sur l'environnement du bien. Plutôt que de voir un terrain vague, ils vont pouvoir trouver les écoles ou les transports à proximité », renchérit Cyril Janin, président de Bien'ici.

Lire aussi 6 mnLogement: les ventes de "passoires thermiques" s'envolent, les décotes suivent

Un bouton permettant aux acquéreurs de réserver un logement

Aujourd'hui, sa plateforme recense 85% d'habitats existants et 15% de neufs ou en construction. Demain, avec cette nouvelle force de frappe de 170 salariés dont 40 ingénieurs-développeurs informatiques, il compte créer un bouton permettant aux acquéreurs de réserver directement un logement chez un promoteur partenaire (Coffim, Kaufman & Broad, Interconstruction, Nexity, Pitch Promotion... Ndlr).

«A presque 60 ans, j'ai connu l'époque des espaces de vente extérieurs où les acheteurs dormaient dans leur voiture pour passer les premiers le lendemain», se souvient Cyril Janin.

«Désormais, l'internaute pourra visiter, à distance, 5-6 biens et récupérer les informations sur les bornes de recharge, l'ensoleillement, la fibre, ou la qualité énergétique de l'habitat», précise Jeanne Massa d'Habiteo.

Des outils de réalité virtuelle proposés aux maires

En 2021, cette dernière a réalisé 13 millions d'euros de chiffre d'affaires, pendant que Bien'ici en totalisait 27 millions. A eux deux, ils comptent réaliser, en 2022, 40 millions d'euros de chiffre d'affaires «avec une croissance à deux chiffres». Leur cible : les promoteurs qui pourraient économiser «10 à 15% des coûts de commercialisation» grâce au futur bouton de réservation et à tous les renseignements donnés aux acheteurs.

Ces outils de réalité virtuelle pourront être proposés aux maires des communes concernées, pour qu'ils puissent les présenter à leurs habitants et les aider à se projeter dans les nouveaux quartiers. En attendant, Bien'ici revendique 15,6 millions de visites mensuelles dont 1 million de contacts clients, quand Habiteo évoque 100.000 visiteurs qualifiés qui se connectent aux offres de ses 150 promoteurs-clients.

Après-demain, le portail compte proposer cette prestation de services dans l'immobilier ancien, voire même l'étendre aux activités tertiaires comme les bureaux, les commerces ou même les entrepôts. En avril dernier, Habiteo annonçait en effet un partenariat avec le développeur logistique européens GLP pour améliorer l'acceptabilité de ses projets, de plus en plus contestés par les populations locales.

Lire aussi 2 mnImmobilier logistique : Habiteo et GLP s'unissent pour rendre les projets acceptables

César Armand

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.