Xavier Huillard en passe d'être reconduit à la tête de Vinci mais avec une évolution de la gouvernance

Le groupe Vinci "réfléchit" à l'avenir de sa gouvernance avant son assemblée générale d'avril, a indiqué lundi l'actuel PDG Xavier Huillard, qui pilote depuis 2010 le géant français de BTP, d'infrastructures et de concessions de transports, aéroportuaires et autoroutières. Alors que son mandat de PDG du groupe Vinci prend fin en avril prochain, Xavier Huillard 67 ans (68 en juin prochain), en passe d'être reconduit, indique qu'une éventuelle dissociation des fonctions lors du prochain mandat n'est pas écartée. Explications.
César Armand

4 mn

Xavier Huillard est président-directeur général de Vinci depuis 2010
Xavier Huillard est président-directeur général de Vinci depuis 2010 (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)

C'est l'un des plus emblématiques patrons du CAC 40. Un Polytechnicien ingénieur des Ponts tour à tour directeur général adjoint de 1998 à 2000, président de Vinci Construction de 2000 à 2002, président-directeur général de Vinci Energies de 2002 à 2005, administrateur-directeur général de 2006 à 2010 et président-directeur général du groupe depuis 2010.

Son mandat d'administrateur, renouvelé le 17 avril 2018, est censé prendre fin lors de l'assemblée générale du 12 avril prochain. Mais au regard des statuts de Vinci, Xavier Huillard, 67 ans (68 en juin prochain) peut rester directeur général jusqu'à ses 70 ans, soit théoriquement jusqu'en juin 2024, et même président jusqu'à ses 75 ans, soit jusqu'en juin 2029.

"C'est un sujet sensible qui dépend de l'histoire de l'entreprise et de la phase dans laquelle elle se trouve" a-t-il déclaré le 16 janvier à l'AFP. 
"A supposer que le conseil décide de me proposer un renouvellement de mon mandat en assemblée générale en avril 2022, je serais confirmé PDG, mais je quitterai mon poste de DG en cours de mandat, car le groupe n'a pas l'intention de changer les statuts" a-t-il poursuivi, considérant "pouvoir être utile en tant que président".

70 ans en juin 2024

Autrement dit, lorsque Xavier Huillard deviendra septuagénaire le 27 juin 2024, il ne pourra plus cumuler les postes de président et de directeur général. De l'aveu même du patron, le conseil d'administration, qui se réunira le 3 février prochain à la veille de la présentation des résultats annuels, est en train de réfléchir à la situation. Lors d'une rencontre avec quelques journalistes la semaine dernière, il se déclarait confiant sur sa reconduction.

"Rien n'est fait, rien n'est décidé, mais il n'est pas exclu qu'il me prolonge quelques années", avait-il confié. "Il est clair qu'on ne changera pas les statuts", avait-il aussitôt ajouté.

Que ce soit chez BouyguesSaint-Gobain dont le nouveau directeur général Benoît Bazin est administrateur de Vinci, ou Veolia, la dissociation ente les fonctions de président et celles de directeur général fait des émules dans le CAC 40. Mais ce schéma ne semblait pas retenir les faveurs de Xavier Huillard.

"Je ne vais pas m'amuser à être dissocié pendant deux à trois ans, alors qu'on n'est pas toujours pas au trait et que le groupe n'est pas complètement remis d'équerre de la pandémie", avait encore affirmé le patron du groupe de BTP.

Une résolution présentée le 12 avril en AG

En réalité, selon nos informations, lors de l'assemblée générale du 12 avril, le conseil d'administration devrait proposer aux actionnaires une résolution reconduisant Xavier Huillard dans ses fonctions actuelles jusqu'à ses 70 ans révolus. C'est-à-dire jusqu'à une assemblée générale en 2024, année de ses 70 ans, voire en 2025, date de son 71ème anniversaire, ultime date butoir.

Dans l'intervalle, l'idée d'un ticket avec un membre de son équipe de direction est écartée par une source proche du dossier. "Certainement pas ! Ça surprendrait tout le monde !" s'exclame-t-on.

Quoiqu'il en soit, cette donnée, capitale pour l'avenir de Vinci, devrait être connue au plus tard le 22 mars prochain. En tant que groupe coté, le géant du BTP doit présenter, au plus 21 jours avant l'AG du 12 avril, sur son site Internet les résolutions, c'est-à-dire les décisions soumises au vote des actionnaires en AG.

De la même façon qu'un avis de réunion suivi d'un avis de convocation doivent être publiés au Bulletin des annonces légales obligatoires (Balo) au moins 35 et 15 jours avant l'assemblée générale. Soit les 8 mars et 28 mars prochain.

Lire aussi 5 mnADP et Vinci Airports accélèrent leur redressement mais restent loin de 2019

Lire aussi 5 mnADP et Vinci Airports accélèrent leur redressement mais restent loin de 2019

César Armand

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.