Les États-Unis ont donné 100 millions de vaccins aux pays pauvres, l'UE moins de 4

Huit mois après le lancement de la distribution des vaccins, et face aux appels à l'aide des pays pauvres qui ne peuvent acheter des millions de vaccins pour protéger leur population du Covid-19, c'est encore le grand écart en termes de solidarité vaccinale à travers le monde. De fait, la vaccination reste aujourd’hui un privilège des pays riches et la contribution au programme Covax qui vise à garantir une distribution équitable des sérums à l'humanité patine complètement côté Union européenne. A contrario, les États-Unis, face à la propagation du variant Delta, misent sur la vaccination massive au niveau international.

5 mn

(Crédits : El Salvador's Presidency)

Les pays membres de l'Union européenne n'ont jusqu'à présent livré qu'une infime partie de leurs excédents de vaccins contre le COVID-19 aux pays pauvres, soit moins de 3% du total des 160 millions de doses promises, selon un document interne de la Commission européenne consulté par Reuters.k

L'Union européenne s'est engagée à contribuer à la vaccination des personnes les plus vulnérables dans le monde, mais, à l'instar d'autres pays riches, les membres du bloc ont jusqu'à présent privilégié l'achat de vaccins pour protéger leurs propres citoyens, contribuant ainsi à une pénurie de vaccins ailleurs.

Vaccins déjà reçus par l'UE: 500 millions; donnés à Covax: 4 millions

L'UE, qui compte une population adulte de 365 millions de personnes, a reçu jusqu'à présent environ 500 millions de doses des vaccins et en attend près d'un milliard d'ici fin septembre. Le document montre qu'à la date du 13 juillet, les dons de vaccins de l'UE s'élevaient à moins de 4 millions de doses, principalement du vaccin AstraZeneca.

Au total, les pays de l'UE se sont engagés à partager environ 160 millions de doses, dont au moins 100 millions d'ici la fin de l'année, sans préférence quant à leur destination.

Les États-Unis dans l'action massive

Quel contraste avec les Etats-Unis qui ont annoncé mardi avoir distribué plus de 100 millions de vaccins contre le Covid-19 dans le monde, plus de dons que "tous les autres pays réunis" et "ce n'est que le début", selon un communiqué.

Les Etats-Unis ont expédié 111.701.000 doses à plus de 60 pays, la majeure partie via l'initiative internationale Covax mais aussi en collaboration avec des partenaires tels que l'Union africaine ou Caricom (Communauté des Caraïbes).

Cela "reflète la générosité américaine", affirme le communiqué.

À terme, 500 millions de vaccins donnés à plus de 100 pays

Dans le détail, les principaux bénéficiaires des dons américains à ce jour sont l'Indonésie (8 millions de doses), les Philippines et la Colombie (6 millions de doses ou plus), ou encore le Vietnam, le Bangladesh, le Pakistan et l'Afrique du Sud (5 millions ou plus).

Ces dons "ne sont que le début des efforts de l'administration américaine pour fournir des vaccins au monde entier", est-il indiqué.

Dès la fin du mois, les Etats-Unis vont ainsi commencer à expédier les 500 millions de doses du vaccin Pfizer qu'ils ont promises à 100 pays en voie de développement.

Le Nigéria a déjà reçu 4 millions de doses expédiées par les Etats-Unis

Parmi les autres bénéficiaire, le Nigeria a reçu dimanche 1er août des Etats-Unis 4 millions de doses du vaccin Moderna contre le coronavirus, au moment où le géant d'Afrique de l'Ouest traverse une troisième vague. Les doses ont été acheminées par avion à l'aéroport d'Abuja, la capitale du pays de 200 millions d'habitants, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Il s'agit du deuxième lot de vaccins destinés au Nigeria, après les 4 millions de premières doses du vaccin d'AstraZeneca, reçues en mars dans le cadre du programme Covax, destiné à fournir des vaccins aux pays à faible revenu.

Population peu motivée au Niger

Le Niger a reçu 302.400 doses de vaccins Johnson & Johnson contre le Covid-19, offerts par les Etats-Unis, quatre mois après le lancement de la vaccination qui se fait au compte-gouttes dans ce pays, a annoncé samedi le ministère de la Santé.

Au total, depuis le début de sa campagne de vaccination lancée le 29 mars, le Niger a reçu plus d'un million de doses de vaccins: 400.000 doses de Sinopharm offertes par la Chine, 355.000 doses d' AstraZeneca via le programme Covax destiné à fournir des vaccins aux pays à faible revenu, un don indien de 25.000 doses du même sérum, et donc 302.400 doses américaines Johnson & Johnson. Le vaccin Johnson & Johnson s'administre en une seule dose, contre deux doses pour Sinopharm et AstraZeneca. La campagne de vaccination au Niger attire peu de monde puisque seules 400.000 personnes ont reçu une première dose de vaccin et 70.000 ont eu les deux doses, selon le ministre nigérien de la Santé Illiassou Maïnassara, soit 0,3% de la population. "Ce taux est faible (...) tout ce qu'on demande, c'est que les gens sortent pour se faire vacciner", a-t-il demandé, vendredi à la radio publique.

Bien que le Niger soit relativement peu touché par l'épidémie de coronavirus, avec 5.616 cas dont 195 décès selon un bilan officiel, les autorités avaient pris dès l'apparition des premiers cas en mars 2020 des mesures drastiques pour stopper sa propagation: fermeture des frontières, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays. Toutes ces mesures ont été progressivement levées, mais un état d'urgence reste en vigueur.

Des dons désintéressés, assure la Maison Blanche

"Il est important de noter que les Etats-Unis n'ont pas utilisé, et n'utiliseront pas leurs vaccins pour obtenir des faveurs d'autres Etats. Notre but est de sauver des vies", assure la Maison Blanche, à l'heure où la Chine ou la Russie sont régulièrement soupçonnées d'utiliser leurs propres distributions de vaccins à des fins diplomatiques.

Le président Joe Biden doit s'exprimer mardi sur les efforts de son administration pour encourager la vaccination au niveau international mais aussi national, face à la propagation très rapide du variant Delta, synonyme de nouvelles restrictions pour les Américains, qu'elles soient d'origine publique ou décidées par des entreprises privées.

(avec Reuters et AFP)

5 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 04/08/2021 à 16:46
Signaler
Les américains ne donnent pas ils investissent à long terme.

à écrit le 04/08/2021 à 15:45
Signaler
Cette expérience va mal finir, un peu de patience et on aura la réalité de ce projet. Un vaccin pour des variants ? mais comment font les crédules pour croire à ces conneries ?!?!!

à écrit le 04/08/2021 à 13:03
Signaler
Pfizer est américain, Janssen est américain, Moderna aussi : il n'y a que l'AstraZeneca qui est européen,et encore !!! Britannique, donc hors UE !!! On ne peut donner que ce qu'on a !!! Au fait, combien de vaccins ont donné le Japon,la Corée, l'Ara...

à écrit le 03/08/2021 à 22:42
Signaler
Où sont les éditorialistes européistes béats qui monopolisent la parole en permanence sur les plateaux télé et qui ne cessaient de répéter, comme un perroquet, les contre-vérités de Thierry Breton et des technocrates de Bruxelles sur la "générosité" ...

à écrit le 03/08/2021 à 19:47
Signaler
Malgré le caractère opaque des négociations entre les états et les labos, j'ai cru comprendre que les vaccins "offerts" sont les moins chers du marché et de qualité douteuse au regard de leur surprovision par les pays occidentaux dont les doses pé...

le 05/08/2021 à 3:27
Signaler
Faut preciser que vous parlez du vaccin russe ''donné'' par la russia aux pays plus pauvres qu'elle

le 05/08/2021 à 12:09
Signaler
@Fankie LeGourdin Non je parle du vaccin AstraZeneca car le Spoutnik V n'est pas autorisé en UERSS.

à écrit le 03/08/2021 à 19:35
Signaler
Le concept de "pays pauvres" est une arnaque intellectuelle. Comment peut-on dire qu'un pays comme le Nigéria est pauvre, quand il comporte 220 millions d'habitants ?

à écrit le 03/08/2021 à 18:28
Signaler
Si jamais le gouvernement américain tombait pour une raison ou pour une autre l’institution qui prendrait le relais serait la FDA.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.