La véritable histoire du Post-It

 |   |  391  mots
Xerfi Canal
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, la véritable histoire du Post-It. Par Jérôme Barthélemy, Professeur département Management, Essec.

La plupart des gens connaissent l'histoire du Post-It. Ce produit révolutionnaire aurait été inventé (par erreur ...) par un chercheur de l'entreprise 3M qui cherchait à mettre au point une colle extra-forte. Le Post-It serait donc un parfait exemple de sérendipité : l'art de trouver ce qu'on ne cherchait pas !

Malheureusement, cette histoire est fausse. Spencer Silver, un des chercheur à l'origine du Post-It, travaillait effectivement sur un projet de colle extra-forte lorsqu'il mit au point une colle « qui ne collait pas ». Mais ce n'est pas lui qui a inventé le Post-It ! Le Post-It a été inventé quelques années plus tard par Art Fry, un autre chercheur de 3M. Art Fry avait l'habitude de chanter dans la chorale de son église et il était frustré que les marque-pages ne tiennent pas dans son livre de chant. Il se remémora la colle « qui ne collait pas » de Spencer Silver ... et l'utilisa pour créer le Post-It.

Carol Dweck distingue deux types d'individus

Les individus qui ont une mentalité fixe (« fixed mind-set ») pensent que le talent est inné. Ils vivent très mal les échecs ... car ils les perçoivent comme une remise en cause de leur talent. Les individus qui ont une mentalité de développement (« growth mind-set ») pensent que le talent peut s'acquérir. Pour eux, les échecs sont avant tout un moyen de progresser.

Les recherches les plus récentes de Carol Dweck suggèrent que cette logique s'applique également aux entreprises. Les entreprises qui ont une mentalité fixe recrutent en priorité des « stars ». Elles ne font pas confiance aux autres employés et sanctionnent impitoyablement leurs échecs. Les entreprises qui ont une mentalité de développement ne sont pas autant obnubilées par les « stars ». Elles veulent faire progresser tous leurs employés ... et elles savent que cela passe souvent par les échecs.

En bref, on ne peut pas innover sans mener d'expérimentations. Les échecs sont donc inévitables ... Dans une entreprise avec une mentalité fixe, Spencer Silver n'aurait pas parlé de sa colle « qui ne collait pas » ... et le Post-In n'aurait jamais existé !

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

_____

Sources : 
Dweck, C (2006), Mindset: The new psychology of success, Random House.
Dweck, C. (2014), "Talent: How companies can profit from a "Growth Mindset", Harvard Business Review, November, 28-29.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :