Santé : Nestlé mise sur le Français DBV Technologies

 |   |  293  mots
L'accord prévoit un versement initial de 10 millions d'euros à destination de DBV, auxquels s'ajouteront par la suite des paiements d'étapes et des royalties sur les ventes de produits
L'accord prévoit un versement initial de 10 millions d'euros à destination de DBV, auxquels s'ajouteront par la suite des paiements d'étapes et des royalties sur les ventes de produits (Crédits : reuters.com)
Avec le laboratoire français, Nestlé va développer et commercialiser un test pour détecter les allergies aux protéines de vaches chez les bébés. DBV Technologies pourrait empocher jusqu'à 100 millions d'euros à terme.

Nestlé accélère dans la santé et la prévention. Le géant suisse de l'alimentation Nestlé va s'associer à la société biopharmaceutique française DBV Technologies pour développer un test destiné à détecter les allergies aux protéines de lait de vache chez les bébés, ont annoncé les deux groupes mardi 31 mai.

L'objectif de la filiale de Nestlé dédiée à la santé, Nestlé Health Science, est de commercialiser ce test sous forme de patch avec le laboratoire français spécialisé sur le développement de solutions de diagnostic et de traitement des allergies alimentaires. Cette allergie, qui affecte 2 à 3% des nourrissons et jeunes enfants, est souvent difficile à déceler compte tenu du caractère non-spécifique des symptômes.

L'accord prévoit un versement initial de 10 millions d'euros, auxquels s'ajouteront par la suite des paiements d'étapes et des royalties sur les ventes de produits. Ainsi, DBV pourrait recevoir jusqu'à 100 millions d'euros au total.

La santé, axe de croissance majeur du Suisse

C'est la deuxième fois en un mois que la société suisse investit dans une entreprise française. Le 20 avril, il est devenu actionnaire de la biotech Enterome. Le français développe des médicaments et des diagnostics issus du microbiome intestinal.

Nestlé Health Science, qui se situe à la charnière de la nutrition et de la santé, fait partie des axes majeurs de croissance du groupe suisse, La filiale veut accélérer dans le domaine du diagnostic, des médicaments et des thérapies liées à l'alimentation.

Pour rappel, dans cette filiale créée en 2011, Nestlé a embauché plusieurs personnes issues de l'industrie pharmaceutique, dont le patron Greg Behar, ancien président et directeur général de Boehringer Ingelheim Pharmaceuticals.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :