Taxe carbone : l'impossible retour de la hausse ?

 |   |  1973  mots
La hausse des taxes sur le carburant est à l'origine du mouvement des Gilets jaunes.
La hausse des taxes sur le carburant est à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes". (Crédits : Reuters)
Casse-tête : comment rendre acceptable l’augmentation de la contribution climat énergie, stoppée face à la colère des « Gilets jaunes » ?

« Nous sommes entrés dans ce moment [la crise des « Gilets jaunes », ndlr] suite à une hausse de la fiscalité et ce n'est sans doute pas par une hausse de la fiscalité qu'on répondra à la colère qui s'est exprimée. » C'est ainsi que le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, restituait les propos du président de la République en Conseil des ministres le 13 février dernier. Une réaction aux déclarations de plusieurs ministres et députés de la majorité, et à la publication dans Le Figaro d'un appel à « une fiscalité carbone juste » signé par 86 députés emmenés par l'ex-LRM Matthieu Orphelin.

C'est en effet la hausse de cette taxe, prévue au 1er janvier comme chaque année depuis 2015, qui a mis le feu aux poudres en novembre et donné le coup d'envoi du mouvement des « Gilets jaunes ». Instaurée en 2014 (après avoir été retoquée par le Conseil constitutionnel en 2000 puis 2009), cette Contribution climat énergie (CCE) de son vrai nom, est l'une des composantes de la TICPE (Taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques). La loi de transition énergétique de 2015 en fixe une trajectoire devant aboutir à environ 100 dollars la tonne de CO2 en 2030, que le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2019 à 14:36 :
La fiscalité sur les énergies, HALTE AU FEU .Et Lorsqu’on sera passé au tout électrique, les rapaces de Bercy trouveront bien un moyen de nous taxer encore ; Preuve en est, le changement de la désignation des taxes carburants TICPP en TICPE (E énergie). Et si ça n’est pas le carbone, ça sera les « terres rare », et puis on nous mettra également une taxe sur l’air que l’on respire…..
Qu’on taxe le carbone sur son marché spéculatif, mais sur les énergies nécessaires au citoyen ça suffit, on en en peut plus.
a écrit le 25/02/2019 à 0:17 :
Qu'ils enlèvent d'abord la tva sur 2 taxes qui sont la ticpe et la taxe carbone
a écrit le 24/02/2019 à 14:22 :
La TVA prise deux fois dessus, çà fait déjà, une " BELLE" Taxe Carbonate, non ?
a écrit le 24/02/2019 à 14:13 :
Sur les 60 MILLIARDS/EUR/AN de Taxes Carbur : TIPP et TVA,
qu'ils le pompent dedans, LEUR CARBONE : on le paie dans tout çà, tout de meme
Après le papier carbone, ce sera quelles taxes prétextes Encore par dessus ?

Puisque nos ponts et routes accidentogènes ne reçoivent rien des 60 M/E/An carbur. + les 3M/E/AN d'amendes
Combien de 4 voies dans l'hexagone ?
a écrit le 24/02/2019 à 8:48 :
Il existe des voitures à air comprimé fabriquées à Nice, vendues à l’étranger. Mais l' État français n'en veut pas, faute de pouvoir taxer l'air.
Réponse de le 24/02/2019 à 14:17 :
Les autos électr subiront une lourde taxe, dès que les taxes carbur rapporteront moins. "
un beau prétexte " sera alors inventé.
a écrit le 23/02/2019 à 23:53 :
On importe pour 49 milliards d'euros par an d'énergies fossiles donc il est plus intelligent de rapatrier ces fonds vers l'électricité, l'hydrogène, ammoniac, biogaz, biométhane, carburants solaires etc. en France et localement. D'où la nécessité de cette taxe (à étendre dès que possible aux avions et navires) sur les fossiles tout en aidant les plus pauvres de manière financière mais aussi avec des solutions concrètes (véhicules électriques plus légers intégrant le solaire donc meilleure autonomie (800 km), pompe à chaleur couplées au solaire hybride pour des Cop de 6 à 10 et la couverture électrique (Voir Mithra). En bref l'économie et la techno apportent des réponses.
a écrit le 23/02/2019 à 18:43 :
Bon , ils faut dire que 90 % du prix du carburant s'est deja des taxes.... Donc îls faut arreter de nous prendre pour des imbéciles.... Surtout que cela taxes les seul francais des campagnes, obliger de prendre leur véhicule pour les serviçe de la vie, hôpitaux, docteur , pharmacie, poste et banque .... En plus pour travailler îls n'y a d'autre solution que de prendre là voiture.... Á la campagne peux ou pas de moyen de transports collectifs...
a écrit le 23/02/2019 à 17:58 :
Ce n'est surement pas la taxation qui est problématique. Ce qui pose problème dans la loi dite de transition écologique c'est ses objectifs. On ne connait que ses objectifs et non ce qu'elle permet d'atteindre et pour l'instant il n'y a aucun résultat. Pourtant il y a une très forte attente de cette loi, il suffit de voir les sondages. Cette loi devrait être suspendue car elle décridibilise nos hommes politiques et de fait elle s'est transformée en carburant du populisme
a écrit le 23/02/2019 à 17:25 :
Tout doit passer par la compréhension du contributeur! Pour cela le R.I.C. est indispensable sinon la rue parlera a sa place! Le R.I.C. ou la rue! Macron semble choisir l'incompréhension de la rue!
a écrit le 23/02/2019 à 15:40 :
On paie déjà assez de taxes sur le carburant. Ce n'est pas normal qu'on paie de la tva sur la ticpe et la taxe carbone. La voiture est devenue la vache à lait du gouvernement
a écrit le 23/02/2019 à 9:02 :
Sur le gaz elle augmente tranquillement, non ? Sous le joli nom de TICGN. 20% du kWh gaz en 2018, 50% en 2022, 100% en 2027. A voir sur la facture en octobre 2019.
Sur le carburant, y a eu une marche politique pour le gazole (qui supporte déjà l'écotaxe tranquillement à défaut de ne cibler que les camions selon les distances parcourues), ce qui trouble la vision (prix pétrole + marche gazole + taxe carbone + + + ).
La TICPE sera collectée comment, ou compensée par quoi, quand on sera tous à l'hydrogène ou batteries électriques à recharger sur le secteur ? Mystère fiscal. Surprises à venir ?? :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :