"Spanghero" veut repartir du bon pied en devenant "La Lauragaise"

 |   |  270  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Rachetée début juillet par son co-fondateur, l'entreprise de Castelnaudary rouvre ses portes ce lundi avec un nouveau nom: "La Lauragaise"

Le scandale de la viande de cheval avait quelque peu terni son nom.  "Spanghero" en change pour devenir "La Lauragaise". La société d'agroalimentaire spécialisée dans la production de viande, créée en 1970 par les frères Laurent et Claude Spanghero reprend du service ce lundi avec une équipe amputée. Sur les 230 salariés de l'entreprise, 95 devraient garder leur emploi pendant au moins deux ans après la décision du tribunal de Carcassonne le 5 juillet. Celui-ci avait tranché en faveur de l'offre de reprise formulée par l'un des co-fondateurs, Laurent Spanghero, soutenu par deux partenaires:  Jacques Blanc, promoteur, et la société Investeam.

Un scandale sanitaire à l'échelle européenne

 "Nous avons donc choisi La Lauragaise, c'est tout indiqué car c'est notre région [l'Aude]", avait justifié l'ancien joueur de rugby qui a repris la direction de l'entreprise. Un autre nom avait également été évoqué: celui de "saveurs occitanes", pour remplacer "à la table Spanghero", le nom retenu par l'ancien propriétaire,  la coopérative Lur Berri, qui avait acheté l'entreprise en 2009. Après le scandale sanitaire causé par la découverte de viande de cheval à la place de viande de boeuf dans des plats cuisinés vendus dans plusieurs pays européens, la société française discréditée, avait perdu des clients. Elle tentera donc de redémarrer une activité. Le 21 juillet, le repreneur avait affirmé avoir déjà "quelques clients". Les premiers produits pouraient être vendu sous marque de distributeur avec comme appelation "Saveur des terroirs". 

 Pour aller plus loin: Scandale de la viande de cheval: trois semaines au galop à travers l'Europe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2013 à 14:08 :
Ne confondons pas tout. La Société SPANGHERO filiale de Lur Berri n'existe plus. La reprise par L Spanghero (qui au passage a subi les médisances, et je reste poli, sur son nom qu'il avait eu le malheur de laisser à l'entreprise) créée une nouvelle entreprise en essayant de reprendre le maximum des anciens salariés. Les divers événements précédents se sont déroulés sous la direction et la responsabilité des dirigeants de l'entreprise filiale de Lur Berri. A ce propos, vous pouvez lire avec intérêt l'article paru dans ce même journal publié le 06/03/2013 : La Tribune - Florence Autret ''Du scandale Spanghero... à la rente céréalière'' . Ca donne un éclairage bien différend à ''l'affaire''.
Pour conclure, oui malheureusement, plus de 210 personnes ont perdu leur emploi et on ne sait rien d'éventuelles poursuite contre le(s) décisionnaire(s) de cette affaire.
a écrit le 30/07/2013 à 0:15 :
J'ai interdit le cassoulet pour mon Raymond, cela lui donne des ballonnements...
a écrit le 29/07/2013 à 22:27 :
Le souci est que chaque chimiste qui fait des plats "cuisinés" pour les "distributeurs" est OBLIGE de mettre les ingrédients les moins chers possibles pour avoir une rentabilité ... potable ... juteuse ... moyenne ... actionnariale. Pardon, je cherchai le terme. Soit, vous pouvez donc constater que nous aurons encore beaucoup de scandales sanitaires... Tant que la mort n'est pas immédiate, rien ne gène.
Réponse de le 30/07/2013 à 11:55 :
+1 mais que voulez vous l'argent est roi, l'argent commande tout et quand on voit qu'une grande majorité des lecteurs de ce site y adhère on se dit que ce n'est pas pres de changer.
a écrit le 29/07/2013 à 19:30 :
la famille Spanghero fait partie du terroir pas comme ces dirigeants qui sortent des grandes écoles ('ENA-HEC et d'autres) et qui mènent la France à la faillite. Maintenant je pense que je vais accorder ma confiance à la famille.
Spanghero n'est pas Cahuzac mais plutôt une victime.
a écrit le 29/07/2013 à 18:03 :
Je ne voudrais pas faire partie des commerciaux qui vont démarcher pour cette nouvelle marque. Le pire c'est que certains ripoux qui ont conduit au désastre vont se retrouver libre alors que des dizaines d'employés vont se retrouver à pôle emploi. !
a écrit le 29/07/2013 à 16:07 :
J'attend avec impatience pour déguster leur cassoulet de Castelnaudary au confit de cheval...Vus le sérieux de la maison mère Lur Berri, je boycotte le saumon Labeyrie !
a écrit le 29/07/2013 à 15:23 :
Cette entreprise après le scandale qui a eu lieu, aurait dû être fermée par décision de justice. C'est vraiment du n'importe quoi ce pays !
Réponse de le 29/07/2013 à 18:44 :
Ils ont une nouvelle recette après le cheval il a des stocks dans les poubelles, ils ont de l'avenir. Il reste aussi les invendus pour faire de bons plats cuisinés, ils ont de la ressource.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :