Nocturne : l'affaire Sephora tourne au pugilat juridique entre salariés et syndicats

 |   |  587  mots
Le travail après 21 heures est interdit chez Sephora. (Photo Reuters)
Le travail après 21 heures est interdit chez Sephora. (Photo Reuters) (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Des salariés de Sephora se retournent contre l'intersyndicale qui a poursuivi le parfumeur pour avoir fait travailler les salariés après 21h, dans des conditions jugées illégales.

Leurs horaires de nuit, ils y tiennent! Des salariés de Sephora contestent la légitimité de l'intersyndicale Clic-P (CFDT, CGC, CGT, FO, Sud), qui se bat dans les prétoires contre l'ouverture des magasins le dimanche et la nuit. Cette semaine, ils ont remporté une nouvelle bataille avec la condamnation de la parfumerie détenue par LVMH. La boutique des Champs-Elysées ne pourra bientôt plus ouvrir après 21h. 

Une "procédure inédite"

Leurs opposants ne s'avouent pas vaincus pour autant. Jeudi, l'intersyndicale a en effet reçu une assignation du juge des référés pour se présenter à une audience ce vendredi à 14 heures.  Ce dernier a été saisi par 101 salariés de l'enseigne qui contestent la légitimité de cette intersyndicale précise à la Tribune Me Joëlle Aknin, l'avocate qui les représente.  "C'est une procédure inédite" relève-t-elle.

L'avocate déplore la condamnation de Sephora au cours d'un procès "dans lequel les salariés n'étaient pas partie mais tiers" et qui n'auraient même "jamais parlé" aux représentants syndicaux visés. Sur le fonds, ces salariés estiment que le fait de travailler après 21 heures n'est pas "illégal" mais autorisé dans les conditions prévues par la loi : la justification d'un intérêt économique ou social. "C'est l'interprétation des syndicats de dire qu'il n'y a pas d'intérêt économique à ce que Sephora soit ouvert le soir sur les Champs-Elysées", affirme ainsi la défense de ces salariés. 

Combien de personnes travaillaient vraiment la nuit chez Sephora?

"J'aimerais savoir qui nous assigne", s'offusque de son côté l'un des membres de ce regroupement, qui pointe la différence entre la centaine de salariés qui lance la procédure et la "trentaine" qui travaillerait effectivement la nuit dans la boutique des Champs-Elysées. Tout en reconnaissant la bonne foi de certains salariés qui ont besoin de travailler la nuit pour des raisons personnelles, il réfute la non représentativité des syndicats pointant la présence de Sud et de la CGT au comité d'entreprise de la boutique où la CFTC est majoritaire. 

Le nombre de salariés effectivement concernés pose donc visiblement problème. Plusieurs chiffres sont énoncés. Ils seraient "plus d'une cinquantaine", selon Me Joëlle Aknin. L'avocate pointe le fait que tout employé peut demander à effectuer des horaires de nuit. Potentiellement, l'ensemble des quelque 200 salariés de la boutique des Champs-Elysées serait donc touché. 

Lever l'ambiguïté

 De fait, sont pris en compte soit ceux ayant signé un contrat portant clairement la mention des horaires de nuit, soit, plus largement tous les salariés qui acceptent de travailler épisodiquement après 21 heures. Un comité d'entreprise extraordinaire doit justement avoir lieu ce vendredi au cours duquel des représentants des employés comptent demander de lever cette ambiguïté. L'objet principal de cette réunion s'attache à la réorganisation des horaires après la condamnation par la cour d'appel. 

Bataille de communication

Dans chaque camp, la bataille de la communication dure depuis plusieurs mois. En décembre, la direction de Sephora lançait dans trois journaux une campagne publicitaire mettant en avant le fait que la fermeture de la boutique la nuit "menace plus de 45 emplois".  Quelques mois plus tard, en septembre, une pétition était publiée peu avant le jugement de la cour d'appel de Paris. Une centaine de salariés y réclamaient de "continuer à travailler le soir". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2013 à 14:28 :
Depuis le temps qu'on dit que les syndicats ne représente pas les salariés !!! En ces temps de chômage continuons à fermer Leroy Merlin, casto, Sephora et tant qu'on y est employons des fonctionnaires dans les boutiques...
laissez les gens bosser, gagner de l'argent, vous imagninez les boutiques New-Yorkaises fermant à 21 h ?
@ Kriggere en attendant l'âge de se faire foutre à la porte sans remerciement je prefere gagner ma vie que de survivre. Tout le monde n'a pas les capacités d'être patron.
a écrit le 29/09/2013 à 13:47 :
Je ne vois pas pourquoi on demande l?avis au salarié, dans ce dossier, ils n?ont rien à dire. La fermeture des magasins en nocturne est une excellente nouvelle, pour les commerçants indépendants, qui n?ont pas la malle financière de LVMH en réserve et par conséquent la possibilité d?ouvrir 24/24. Il y a déjà, voir beaucoup trop de franchise dans notre pays. Quel est l?intérêt d?aller à Paris pour voir un Séphora que j?aurais pu trouver dans ma ville ? J?adresse ce petit message à tous les salariés de cette enseigne, si vous voulez gagner plus alors créer votre propre affaire, il ne faut pas compter sur les autres pour s?enrichir?Et puis je constate également que les salariés de cette entreprise on fait d?un casting sur le physique (plutôt jeune, célibataire, caractère complètement malléable?) Soyez certains que lorsque l?age sera venu on sera vous mettre à la porte et n?espérez aucun remerciement pour votre dévouement. Ouvrez les yeux vos employeurs sont les mêmes que ceux qui exploitent des enfants à l?autre bout du monde pour produire à moindre coup.
a écrit le 29/09/2013 à 10:43 :
On ne saurait mieux définir le rapport qui "unit" les salariés français à leurs syndicats : ils sont, effectivement, souvent des "tiers"...

"J'aimerais savoir qui nous assigne", s'insurge un syndicaliste (j'en profite pour ajouter le "s" qui manque au verbe, dans l'article, pardon : n'aurait-on plus de correcteurs, de jour ou de nuit, à La Tribune ? Je m'étonne du nombre de fautes laissées dans ce papier, pourtant publié... : mais que font donc les syndicats du Livre, pour préserver la qualité rédactionnelle ???)
Là encore, quel aveu ! Ce syndicaliste aurait-il oublié de discuter de l'affaire, d'abord, avec les salariés qu'il est supposé représenter ?

Cela dit : le lecteur pourrait-il savoir combien de salariés de Sephora les syndicats... de Sephora représentent, et de combien de salariés demandeurs de cette interdiction ils se font l'écho ? Il me semble que cette précision fait défaut, ici, pour que l'on comprenne le degré de légitimité de l'action syndicale, menée, théoriquement, en leur nom.

Enfin... "en leur nom" : c'est ce qu'on pourrait penser.

Ou les syndicalistes de Sephora ne serait-ils, ici, que l'écho d'eux-mêmes, voire de leurs centrales respectives, peu enclines, souvent, à prendre l'avis de leur "base" ?
Il est vrai qu'elle ne cesse de fondre, cette base, en France ? allez savoir pourquoi. Pas grave, du reste, puisque nos syndicats n'attendent pas la rentrée de cotisations pour pouvoir fonctionner... à grands frais tout de même.

Ce syndicalisme "à la française", soit sans les salariés qu'il est supposé représenter, est désolant et d'un autre âge, à l'heure "européenne" ? il n'y a qu'à comparer les taux de syndicalisation ! Et les montants de salaire, "à travail égal"... pour s'apercevoir que l'intérêt des salariés n'est pas, depuis des lustres, le souci premier de nos syndicats français.
Réponse de le 29/09/2013 à 11:34 :
C'est un robot informatique qui@ écrit l'article@, ne commentez@ donc pas@, cela alimente un autre robot informatique pour un autr@ article. les@ c'est pour= # les robots#####
Réponse de le 29/09/2013 à 17:45 :
On ne critique pas si soit-même fait une faute énorme, à savoir: "ou les syndicalistes de SEPHORA ne SERAIT-ILS"... Il faut se lire avant...........
a écrit le 28/09/2013 à 16:37 :
Le problème est surtout celui de la représentativité des syndicats, que ce soit pour les syndicats représentatifs de droit ou les autres. Quand on pense que nous somme en 2013 et que l'un des critères de représentativité de plein droit est l'attitude du syndicat pendant la guerre de 39-45 ...
a écrit le 28/09/2013 à 11:38 :
Moi je commencerai par les médecins comment se fait il qu'il y ait de moins en moins de médecins de garde le dimanche, ce n'est pourtant pas un problème de syndicat
a écrit le 28/09/2013 à 10:07 :
Les syndicats sont l'instrument des hauts fonctionnaires et garantissent leur pouvoir. Les hauts fonctionnaires (la nouvelle noblesse) a la trouille du peuple et ne veut pas avoir le peuple en face pour mieux tirer les ficelles. Quand les hauts fonctionnaires ont envie de quelque chose, il sortent les "partenaires sociaux" et les mettent dans une salle de réunion 48 heures et ensuite décident ce qu'ils ont envie. Le reste du temps, le contribuable et le salarié paie les syndicats pour gesticuler dans des manifs.
a écrit le 28/09/2013 à 9:20 :
Quels cancers ces syndicats !
Ils s'engraissent sur votre dos ! leur mine d'or ? les budgets des comités d'entreprises,: hotel restaurant pour les familles des membre du comité ! j'en sais quelque chose .
Et pas d'enquêtes judiciaires....sinon ....on fait grêve !
a écrit le 28/09/2013 à 8:40 :
CGT Cancer Généralisé du Travail (Coluche) les autres sont à l'avenant.
a écrit le 28/09/2013 à 2:20 :
Et pourquoi ne pas laisser les salariés libres de choisir s'ils veulent bosser après 21h00 ou le dimanche. Après sephora, Casto et Leroy Merlin. Je serai surpris que ça génère de nouveaux adhérents pour ces syndicats rétrogrades.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:54 :
certains n'ont PAS le choix! c'est là aussi le problème !
Réponse de le 30/09/2013 à 18:17 :
un salarié a toujours le choix de ne pas accepter de travailler! que pensez vous quil va se passer pour ceux qui ne pourront plus travailler le dimanche? eh bien ils perdront leur emploi, ou leur complément de salaire.
a écrit le 27/09/2013 à 23:08 :
Rétablissons le travail des enfants !
Réponse de le 27/09/2013 à 23:26 :
sûrement pas mais augmenter les salaires des infirmières qui travaillent la nuit et arrêter de donner trop d''argent public aux syndicats (formation professionnelle et tout le tintouin)
Réponse de le 27/09/2013 à 23:30 :
OUI! Allons y ! régressons, régressons !! quel bonheur !
Réponse de le 27/09/2013 à 23:49 :
ne surtout pas donner de travail aux jeunes sur ce plan là les syndicats sont très forts..
des stages....on a déjà régressé
a écrit le 27/09/2013 à 21:07 :
Beaucoup de commentaires à la noix sur les syndicats de la part de gens qui n'ont probablement jamais connu des conditions de travail difficiles...
Réponse de le 27/09/2013 à 21:54 :
c'est évident + 1
Réponse de le 27/09/2013 à 22:09 :
C'est quand même un signe que les syndicats ne représentent plus grand chose et grand monde, et c'est un vrai problème !!
Réponse de le 28/09/2013 à 0:21 :
Mon pauvre Fred je travaille dans le commerce et oui les horaires de nuit et les dimanche ça met du beurre dans les épinards et pourtant j'ai été déléguée syndicale CGT pendant 5 ans eh oui les syndicats aujourd'hui foutent la merde surtout dans le contexte économique de nos jours .... Mais continuez de croire que tout va bien en France on ne se demande même pas qui a voté Flanby
Réponse de le 28/09/2013 à 14:41 :
quand on ne sait pas qu'il faut mettre un "m" devant un "b" on s'abstient de donner des leçons de vie je crois.
Réponse de le 28/09/2013 à 18:47 :
flanby=la marque des flans dans le commerce, avant de donner des leçons et d'être condescendante ...
Réponse de le 28/09/2013 à 19:16 :
Lilie07,comment ecrivez-vous "ISTANBUL". Ce n'est pas toujours qu'on met un "m" devant un "b". "Flanby" est correctement écrit. Et toc!!!!
a écrit le 27/09/2013 à 20:37 :
Les syndicats se préoccupent:
1- d'eux même (CE edf, ....),
2- du parti politique pour lequel ils roulent (cgt-pc, ps-cfdt,...),
3- des fonctionnaires,
4- et surtout de l?idéologie communiste.

les travailleurs ? ils ne peuvent pas comprendre, alors on décide pour eux.
a écrit le 27/09/2013 à 20:20 :
Euhhh la CGT et consort, c pas eux qui ont foutu en l'air goodyear Amiens? Port de Marseille? Sncm? Pis j'en oubli
Suis plus très sur.... C eux ou pas?
Réponse de le 28/09/2013 à 8:26 :
Regardez donc l'interview de ce patron qui prétend avoir été achevé par la cgt, edifiant, récent. Il y a combien de boîtes qui connaissent ces exécutions cgtistes?http://gestionpaiegrhquichoisir.com/2013/07/1er-anniversaire-de-la-mort-programmee-dune-entreprise-itw-de-patron/#axzz2aGps0R3U?utm_source=&utm_medium=&utm_campaign=
a écrit le 27/09/2013 à 19:53 :
Les syndicats n'ont jamais défendu les travailleurs salariés du privé. Ils défendent leurs propres intérêts: avantages personnels des délégués syndicaux en tête
a écrit le 27/09/2013 à 19:02 :
Les syndicats sont les allies de Hollande dans son oeuvre de destruction de la France
a écrit le 27/09/2013 à 18:31 :
Je travaille avec des "sous traitants" pour deux raisons. La réalisation de travaux dont je n?ai pas le potentiel et de plus en plus pour me décharger de la gestion sociale du personnel. Je passe beaucoup de temps a transmettre des compétences aux "sous traitants" pour surtout ne pas dépasser les 10 salariés et pouvoir continuer a exercer mon métier de patron créateur et ne pas sombrer sous le poids de la gestion sociale. Si la concurrence m?oblige pour rester dans la course a grandir, ce ne sera pas en France. A mon grand regret car cela serait impossible, je suis un patron qui vit dans un bureau d?étude et dans un atelier et non en salle de réunion avec des baveux. Je gagne très bien ma vie mes collaborateurs aussi.
Réponse de le 27/09/2013 à 19:47 :
Allez vivre en Chine, vous pourrez faire vos courses le Dimanche
Réponse de le 27/09/2013 à 20:47 :
@serba. Et vous pourquoi n'iriez vous pas vous même vivre en Chjne ? Selon vous dés qu'une personne à des idées qui ne sont pas conformes aux votre , celle devraient quitter sont pays d'origine. Vous avez monsieur une très particulière conception de la démocratie et de ces rouages. Ce sont les m^mes du moins avec la m^me vision du débat démocratique qui mettent les opposants en prison.Enfin si c'est votre vision des choses pourquoi pas . Après ne vous étonnez pas par et à cause de vos prises de positions radicales de ne plus être ni écouté et encore moins crédible.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:28 :
+ UN !
Réponse de le 28/09/2013 à 6:32 :
@serba : +1000 <<<<Quenegrelougat : Collabo
Réponse de le 28/09/2013 à 9:10 :
LOOL commentaire inepte et inutile de la part d un feneant nantis.... Parasite de l economie Francais..... Vous ne representer meme pas 2% de la population active.. Et pourquoi??? parce que de FO a la CGT vous etes des dinosaures qui ne font que parasiter l economie... Vous etes a ranger dans la meme armoire que le Medef et nos cher deputer.... Il faut purger la politique et l economie de votre presence et repartir sur des bases saines avec des syndicats pragmatiques, realistes et reformistes. A l Allemande, je vous precises cher MR CGT que j etais syndique jusqu a l annee derniere, soit 10 annee de militantisme, mais quand je vois que vos positions paralysent l economie plutot qu autre chose, que ce qui vous interresse c est de defendre la acquis d une minorite au mepris de la majorite... Eh bien j ai rendu ma carte.
Réponse de le 28/09/2013 à 11:52 :
Toujours le mot pour rire ces cégétistes..... Collabo, comme vous y allez. Vu, que vous ne représentez plus rien, et surtout pas les salariés, vos commentaires nous font gondoler...
a écrit le 27/09/2013 à 17:45 :
C'est ça la France... Mdr
a écrit le 27/09/2013 à 17:42 :
Les syndicats préférent défendre leur idéologie que le travailleur.
Quand on voit ce syndicat qui ne réprésente personne, empecher des salariés de travailler; on se rend compte à quel point ce pays marche sur la tete, et surtout qu'il ne pourra jamais devenir compétitif dans ce monde.
Il faudrait que les syndicalistes voyagent et constatent à quel point les pays étrangers sont dynamiques avec une population qui a envie de travailler et qui ne ménage pas sa peine.
Quant aux Champs Elysées, si tout ferme, ils deviendront sinistres et les touristes passeront leur chemin et feront leurs courses à Londres ou à NY ou à Hong Kong ou ... ailleurs.
De la Ville des Lumières Paris sombrera dans les Ténebres
Réponse de le 27/09/2013 à 20:38 :
Mais ils voyagent les syndicalistes cher monsieur, et a nos frais !
a écrit le 27/09/2013 à 17:38 :
Nous sommes dans un situation de ras-le-bol général face à toutes ces forces qui empêchent le pays d'avancer ou qui l'enfoncent dans la médiocrité et le nivellement par le bas. La révolte sociale auquel les politiques font souvent référence pourrait bien venir de là où on ne l'attend pas. Les grandes manifestations contre le mariage pour tous ont mis sur le devant de la scène des gens que l'on ne voit jamais. Des Français qui sont attachés à la culture de leur pays et qui sont témoins de la volonté politique de diluer cette culture. Beaucoup de ces gens, les travailleurs de l'ombre, subissent aussi depuis des années un racket fiscal tout en observant une dégradation continue de leur qualité de vie. Pendant ce temps, tous les profiteurs du système en demandent toujours plus au détriment de la collectivité. Cette majorité silencieuse montre des signes récemment de ne plus accepter cet état de fait. C'est une bonne chose.
a écrit le 27/09/2013 à 17:20 :
ne veut pas dire que le travail ne doit pas s'adapter à de nouvelles habitudes. Personnellement je suis pour que les salariés puissent profiter de leurs familles le soir et les week end, mais si certains préfèrent travailler le soir et le week end moyennant une rémunération en conséquences (ou plus de jours libres dans la semaine) pourquoi pas, l'important est que la salarié ne soit pas lésé.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:30 :
très bien, mais certains n'ont pas le choix, non plus !!!!!
a écrit le 27/09/2013 à 17:10 :
Demander a travaillé 7 sur 7 au 21 siécle c'est un progrés social indéniable,les partisans de l'ouverture domicale seraient volontaires pour bosser le dimanche ?, j'en doute fort,à ce compte là le samedi toutes les institutions publics doivent être ouvertes.Le mot d'ordre étant l'égalité de traitement pour tous.Méfiez-vous de ceux qui vous soutiennent pour l'ouverture le week-end ,c'est un piège,en cas de dérapage ils seront aux abonnés absents.La réglementation c'est pas fait pour faire beau,c'est fait pour empêcher les dérives.
Réponse de le 27/09/2013 à 17:39 :
Il a quand même bien fallu une bonne vingtaine de messages avant qu'un Sac Poubelle vienne nous dire que c'est une honte d'ouvrir le dimanche, une honte de travailler après 16h, une honte de remettre en question les droits acquis de Papa, ... La France et l'Europe est gangrenée par des personnes de votre genre, des irresponsables qui vivent dans un autre monde, une autre époque et qui au final sont juste là pour boire des pintes avec leurs petits camarades et beugler un coup de temps en temps mais en rien pour défendre les VRAIS employés ... Arrivez-vous encore à vous endormir le soir lorsque vous voyez au JT le mal que vous faites? Avez-vous encore une dignité? ... Bref vous êtes pitoyable dans votre bétise!!!
Réponse de le 27/09/2013 à 18:29 :
Vous perdez votre temps, car la seule chose que veulent nos bons vieux syndicalistes, qui ne représentent plus grand monde d'ailleurs, c'est préserver leurs fonds de commerce qui n'est en rien de défendre les intérêts des salariés. Étudiant, je bossais le samedi au tarif de base, quand mon alter ego du dimanche, étudiant lui aussi, était payé double.... Inutile de dire qu'il s'y accrochait avec détermination, face à la cohorte de volontaires....
Réponse de le 27/09/2013 à 18:41 :
Ne vous inquiétez pas le code du travail a été nettoyé ,vous pouvez en toute quiétude travailler autant que vous voulez.
Je vois qu'a part l'invective gratuite,il n'y a pas de réflexion en profondeur sur ce sujet qui revient systématiquement depuis des années tel un marronnier.Vous prenez les patrons pour des bréles,les personnes une fois le verrou enlevé,n'aurons d'autre alternative que de travailler le week-end je parle du personnel à temp plein ou partiel;Sachant que le chiffre d?affaire est de l'ordre de 20% le dimanche ,on déplace vers le week-end le chiffre d'affaire de la semaine.Quand à la surprime du week-end elle durera pas longtemps.J'ai l'impression que vous survolez les problèmes.
Réponse de le 27/09/2013 à 20:38 :
9 lignes.....zéro arguments, vous êtes bien de votre époque
Réponse de le 27/09/2013 à 21:31 :
Lucide et raisonnable ! merci pour votre commentaire!
Réponse de le 27/09/2013 à 21:37 :
1710 & 18 41 Entièrement de votre avis, je ne rajouterai plus rien vous avez pensé à TOUT , MERCI
Réponse de le 28/09/2013 à 9:05 :
Mais bien sur, aucun argument valable on ne parle pas ici pour un salarie de travailler 7/7 et 24/24.... bande de menteurs hypocrite. Je fais perso des horaire en 4/8 que cela signifie t il, eh bien que j ai des horraires differents en fonction de la semaine ou je travaille suive de jours de repos. Ce qui permet, grace a ce travail en equipe, que mon entreprise tourne 24H/24 et 7J/7...... Avez vous jamais voyager??? Allez donc aux USA, en Asie.... Vous verrez que les magasins, nombre d entreprises ne dorment jamais.... Il n y a bien qu en France, qu une partie de la population active parasite l economie avec une vision du 19EME.....
Réponse de le 28/09/2013 à 11:28 :
Pragmatique, pragmatique...pas si sûr !
a écrit le 27/09/2013 à 17:05 :
on a entendu une représentante romaine de la cgt s exprimer...surréaliste ..la cgt pratique la promotion canapé dans le commerce?
on marche sur la tete dans ce pays
Réponse de le 27/09/2013 à 19:19 :
Elle est pas romaine mais napolitaine
a écrit le 27/09/2013 à 16:53 :
...il faudrait demander à l'intersyndical de faire fermer l'Assemblée Nationale, l'Elysée et Matignon, c'est à côté de SEPHORA...parce qu'il y a aussi du travail de nuit dans ces lieux...qui invente des taxes et des règlementations !!!
a écrit le 27/09/2013 à 16:50 :
Les syndicats, parlons en. Incapables de faire respecter la législation ou de la faire évoluer .
En 1992, après 60 emplois supplémentaires, la société dans laquelle j'étais cadre depuis sa création, a licencié, avant de fermer, tous les plus anciens salariés.
Réaction des syndicats, de l' inspection du travail, et pour ceux qui sont allés aux prud'homme :SILENCE RADIO TOTAL!
De quoi se mêlent - ils? Qu'ils la ferment et continuent à profiter grassement de leur statut d'indecrotable et de parasite !
a écrit le 27/09/2013 à 16:44 :
La France est gangrénée par la CGT et consors avec leur vision passéiste. Les tours operators font visiter aux touristes les monuments parisiens et les enmenent à Londres depenser leur argent pour le shopping. On marche sur la tete, surtout quand on sait que ces syndicats non représentatifs perçoivent chaque année plus de 5 milliards de fonds publics. On croit rever!!!
a écrit le 27/09/2013 à 16:27 :
nous sommes loin d'une démocratie ,quand des syndicats si peu représentatifs signent des conventions . EN milieu médical,pres du Mans, nous avons eu ce probleme ,la cfdt qui n'existait pas dans l'entreprise a signé les 35 h !!!!!!!!! le signataire a vite etait muté et nous le retrouvons maintenant avec une place de cadre !!!!!!!
a écrit le 27/09/2013 à 16:25 :
La première chose à faire dans ce pays c'est de rendre les syndicats illégaux. Ils n'ont aucune légitimité pour parler au nom des travailleurs sur la gestion des entreprises car leur représentation est marginale dans les entreprises privées. De plus, leur intervention sur des sujets qui ne sont pas les leurs montre qu'ils ne sont en fait qu'une faction politique. Tout le monde se souviendra des prises de position lors de la campagne présidentielle et on s'étonne de voir fréquemment des drapeaux CGT lors de manifestations sans rapport avec le monde du travail (soutien au mariage gay). Et on ne parle pas de la gestion opaque de ces centrales où des barons locaux sont fréquemment impliqués dans des scandales financiers et d'abus de biens sociaux.
Réponse de le 27/09/2013 à 19:09 :
Sous le régime de Vichy, c'était comme ça
Réponse de le 27/09/2013 à 21:56 :
ça sent mauvais", de toute façon.....
a écrit le 27/09/2013 à 16:24 :
la France se porte trop bien et peux refuser les achats des japonais ; chinois, allemands qui défilent après 21h00 sur les champs
mieux vaut être à la maison à regarder les séries de TF1
et regarder son porte monnaie vide après avoir payé les impôts de Hollande
a écrit le 27/09/2013 à 16:22 :
Beau paradoxe en effet des syndicats qui tuent l'emploi et la liberté individuelle de travailler. On peut s'interroger aussi sur la connivence des juges et tribunaux, syndiqués aussi, qui n'ont aucune connaissance économique. Il faut médiatiser celà pour faire savoir....
Réponse de le 27/09/2013 à 17:28 :
C'est très juste!
Il serait grand temps de faire le ménage
Dans cette chienlit ultra gauchiste qui
mine le Pays:Syndicats,inspection du travail,et cerise sur le gâteau leur complices du Syndicat de la Magistrature!!!
Comment pouvons nous sortir le Pays du bourbier avec de tels boulets???
Que fait Montebour???
Réponse de le 27/09/2013 à 19:12 :
On n'a qu'à les fusiller et ce sera réglé
a écrit le 27/09/2013 à 16:21 :
on va voir si les juges soutiennent les salariés ou les syndicats !
Réponse de le 27/09/2013 à 19:22 :
Sephora, c'est 4500 salariés et pas simplement 50 clampins qui veulent travailler le Dimanche et qui ne représentent certainement pas l'ensemble des salariés du groupe.
Réponse de le 27/09/2013 à 19:54 :
Et c'est combien de porteur de Sac Poubelle?
Car on peut poser la question autrement et se demander combien de connards beuglards ont le droit d'emmerder 4500 salariés?
Mais je suppose que vous faites partie de ces gens qui se croient bien pensant mais qui au final sont juste des buveurs de pintes et des opportunistes qui ne pensent qu'à leur petite personne au dépend des autres salariés. Bref c'est à cause de personnes comme vous CALAN que la France va si mal aujourd'hui. Arrivez-vous encore à vous regarder dans la glace et à regarder vos enfants et votre famille en tout dignité? J'en doute ....
Réponse de le 27/09/2013 à 20:37 :
Pour voir ses enfants grandir et vivre une vie de famille, il faut bien ne pas rentrer au domicile quand les enfants sont couchés ou bien ne pas travailler le WE pour participer avec ses enfants à leurs activités. La base du "volontariat" est à encadrer sérieusement.
Réponse de le 27/09/2013 à 21:57 :
Tout à fait ! + 1000
a écrit le 27/09/2013 à 16:16 :
Quand les Français auront compris que les syndicats sont justement ceux qui empeche notre pays d'avancer ça ira beaucoup mieux... Corruption, arrangement, favoritisme et combat d'un autre age sont leur quotidien, mais malheureusement pas le notre!!
Réponse de le 27/09/2013 à 22:01 :
le notre comme vous dites en parlant de l'âge, faut s'en méfier aussi, car toutes les portes peuvent être ouvertes, et pas dans le bon sens!! ensuite, il sera trop tard , et ça viendra chialer, ou ça recommencera les barricades" pour de nouveau obtenir le fameux "dimanche regretté ! (je précise bien , ne faire partie d'AUCUN syndicat que ce soit ! ) , mais bon, le "bon sens, est une valeur "obsolète" aussi!
a écrit le 27/09/2013 à 16:13 :
Quand on voit le processus pour élire les délégués du personnel dans une entreprise, on comprend bien que Syndicat rime avec Mafia. Incroyable qu'une si petite représentation puisse s'opposer à la majorité. Les travailleurs de Sephora doivent faire un référendum sur le sujet et envoyer le syndicat promener si il ne change pas d'avis. le syndicat doit représenter les travailleurs, pas se substituer à eux. D'ailleurs les syndicalsites ne travaillent plus, ils glandent de réunions en réunions.
a écrit le 27/09/2013 à 16:09 :
Voilà la France !!! Les salariés doivent se battre pour travailler. Les syndicalistes que foutent ils a part emmerder le monde ? Veulent ils un poste au gouvernement ?
On parle des partirons voyous et les syndicalistes alors ? Que sont ils ?
Réponse de le 27/09/2013 à 16:59 :
En général des grandeurs, incapables d'assurer leur fonction, aussi bien professionnellement qu' en qualité de défenseur raisonnable des salariés.
Des branleurs de politicards, comme nos élus, qui ne cherchent qu'à conserver leurs privilèges .
La réunionnite stérile et obscurantiste sur le dos des salariés, bons couillons qui pensent être défendus par clowns!
Réponse de le 27/09/2013 à 22:49 :
Excusez la faute de frappe, c'est glandeurs et non grandeurs, hélas !
Réponse de le 27/09/2013 à 23:35 :
Les glandeurs", pour commencer sont "tout en haut', et ultra bien payés en plus pour em..rder les Français, mais de ça, quelqu'un en parle sérieusement..????? !!!
a écrit le 27/09/2013 à 16:06 :
A l'heure du chômage et de la baisse du pouvoir d'achat ne pourrait-on pas laisser les gens travailler comme ils le souhaitent ? cette sur-réglementation et ces interdictions qui foisonnent sont est en train d'étouffer notre pays. Qu'attendent nos gouvernants pour ouvrir les yeux...au lieu de passer leur temps à inventer de nouvelles taxes.
a écrit le 27/09/2013 à 16:00 :
Félicitation à ces courageux salariés qui contrairement aux sacs poubelles veulent travailler. J'espère que ce jugement aboutira à une condamnation à titre personnelle des syndicats et non à une condamnation du syndicat. Que ces fossoyeurs d'entreprise comprennent le mal qu'ils font à la France et à l'Europe en général.
Réponse de le 27/09/2013 à 23:36 :
Pauvre JUI !!
Réponse de le 28/09/2013 à 8:48 :
Pauvre Bernard, votre vie doit être minable pour soutenir les syndicats et les syndicalistes.
Votre femme est partie, vos enfants ne veulent plus vous voir et vous pensez que c'est la faute de la mondialisation?
Remettez-vous en question, buvez un peu moins avec vos copain sac poubelle, travaillez et vous verrez ...
Réponse de le 28/09/2013 à 9:08 :
dans la liste vous oubliez ; j'ai perdu mon boulot, j'ai une maladie incurable, je suis à la rue...! ça vous va, ou je continue? ah!ah!ah!
a écrit le 27/09/2013 à 15:54 :
Quand les travailleurs attaquent en justice ceux qui sont sensés les représenter et les défendre, c'est bien qu'ils ont affaire à des voyous. Un livre vient de sortir à ce propos: "Syndicats corruption, dérives, trahisons"
a écrit le 27/09/2013 à 15:46 :
la représentativité des syndicats dans le privé est nulle
laissez le 1er tour des élections libres et vous verrez leur déconfiture
a écrit le 27/09/2013 à 15:42 :
Les syndicats ne représentent qu'eux mêmes, ils ont complètement dévoyés le principe de leur existence. Ce genre de procédure est utilisée uniquement pour jouer au bras de fer et démontrer leur pouvoir de nuisance, alors qu'il y a de moins en moins de syndiqués (on comprend pourquoi...). Ce que veulent les syndicats c'est l'argent du contribuable et le monopole pour représenter des salariés qui ne leur ont rien demandé, afin de justifier le fric qu'il nous coutent.
Réponse de le 27/09/2013 à 17:05 :
Ils ne sont pas syndicats pour améliorer les conditions de travail des salariés en compromis avec le patronnât ( l'un ne va pas sans l' autre ), ils ne sont que le bras armé des partis politiques, donc exécuteurs des basses besognes que nos élus n'osent pas mettre en ?uvre!
a écrit le 27/09/2013 à 15:31 :
les syndicats français vivent de nos impôts et sont corrompus , ils ne représentent qu'eux mêmes , il faut les rendre hors la loi !!
Réponse de le 27/09/2013 à 21:07 :
Encore un ricard ?
a écrit le 27/09/2013 à 15:30 :
s'ils veulent un resultat, les salaries doivent se comporter ' comme de vrais syndicalistes a la francaise'... les mots c'est bien, mais c'est pas tres efficace...
Réponse de le 27/09/2013 à 15:58 :
la CGT a encote fait du propre travail ......................... ils feront fermer tout ce qui peut etre fermé ca veut dire toutes les enteprises ou ils sont presents.....................
Réponse de le 27/09/2013 à 18:12 :
ben c'est quand meme le but de la lutte des classes!!!! c'est un truc a ne jamais perdre de vue ( sauf que quand les salaries voient qu'ils risquent de finir sur le carreau, ca peut les prendre de se comporter ' facon syndicalistes'... ;-) )
a écrit le 27/09/2013 à 15:26 :
Y en a marre de ces syndicats non représentatifs de la base et de cette loi inepte. Qu'on laisse les gens libres de décider eux mêmes s'ils veulent ou non travailler le soir, le dimanche ou les jours fériés. Il y va de l'emploi et nous ne sommes vraiment pas en situation de faire les difficiles.
Réponse de le 27/09/2013 à 16:29 :
Néanmoins, le jour où ça ne leur plaît plus, ou bien s'il leur arrive un pépin, ces mêmes salariés "heureux" de travailler de nuit sont les premiers à se plaindre de ce qui leur arrive...
Réponse de le 27/09/2013 à 17:06 :
@a1039... reflexion de syndicaliste assis sur ces "acquis sociaux" ca, dans chnord les grandes surfaces sont ouvertes jusqu a 22h et ca ne gene ni les clients, ni les salaries, au USA c est meme 24/24h 7/7J..... dans bien d autre pays aussi, certain en Alsace et ailleurs travaillent en 5/8>>>> 4horaires hebdo differents, suivis d une semaine de repos...... Jusqu a quand vous allez casser le c...... sans voir que le monde a changer que les annees 50 et le 19eme sont loins..... Vous etes en train de ruiner et tuer la France, tous ca pour preserver VOS ACQUIS sur le dos des autres..... Vivement 2019: Dates butoir et executoire pour l ouverture a concurrence globale et entiere du rail, de l energie..... Tout comme c est la date executoire ou la france devra appliquer totalement l information et la concurrence en matiere de SECU.... vous ferez comment quand nous seront tous partis vers d autre companie, et que vous ne pourrez plus faire imposer les autres pour preserver vos acquis... Vous mourrez ou vous vous adapterer en vous mettant enfin au service de TOUS les salaries et de vos USAGERS/CLIENTS!!!!!
Réponse de le 27/09/2013 à 21:10 :
@chris: on comprends mieux pourquoi l'espérance de vie est plus courte dans les régions et les pays que vous citez en exemple...

La concurrence ? Vous serez le premier a vous en plaindre...
Réponse de le 27/09/2013 à 22:41 :
@1039 suis de votre avis + 1
Réponse de le 28/09/2013 à 9:23 :
@Fred mais loool vous mentez comme un arracheur de dent, source OCDE les pays ou il y a le plus de centenaires: Japon (avant fukushima), Coree du sud, Costa Rica.... La France n est meme pas dans les 20 premiers.... Or dans les pays que j ai cite les anciens ne partent pas a la retraite a 60 ans, a fortiori a 50, ils sont tres loin de faire 35 heures..... Alors... Alors....???? Autre choses ils sont loin, tres loin, d avoir notre consommation medicamenteuse.... Alors continuer a vous voiler la face, et dire que les syndicats parasite sont utile et que la France a raison..... Quand vous aurez ruine le pays on en reparlera....
a écrit le 27/09/2013 à 15:24 :
Il faut bien comprendre que dans le cas de bricorama, sephora ou autres, les syndicats ne sont pas parti en guerre contre le patronat, mais contre les salariés qui osent s'orgeniser et décider de leur sort sans eux. Les syndicats officiels (merci Sarkozy, on secroirait en URSS) ne veulent pas que l'on remette en cause leur représentation, et tout salarié qui oserait se rebeller contre cet état de fait sera puni, à l'aide des tribunaux en plus...
Réponse de le 27/09/2013 à 20:18 :
Rien n'empêche ces salariés qui veulent travailler le Dimanche de créer leur propre syndicat pour défendre leurs intérêts....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :