Ski : les professionnels ne s'inquiètent pas de la baisse des réservations

 |   |  392  mots
L'arrivée de la neige et du froid devrait dynamiser les réservations, souligne-t-on.
"L'arrivée de la neige et du froid devrait dynamiser les réservations", souligne-t-on. (Crédits : Wikimedia Commons)
L'Observatoire national des stations de montagne et l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) note un recul de 14% des réservations.

Malgré les attentats meurtriers de Paris, les professionnels de la montagne se veulent optimistes pour les vacances d'hiver avec l'arrivée de la neige. Ce, alors qu'une majorité de stations affichait, début novembre, des taux de réservations compris entre 57% et 69% (contre 68% à 83% fin novembre 2014) pour l'ensemble des hébergeurs (hôtels et appartements de vacances).

Une tendance baissière à relativiser

Comme à l'accoutumée, la semaine du Nouvel An fait mieux que celle de Noël et enregistre des taux prévisionnels de réservation supérieurs à 70% pour la majorité des stations. Seul "un quart des stations annonce des taux d'occupation supérieurs à 70%", note dans un communiqué l'Observatoire national des stations de montagne et l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM).

Cette tendance est toutefois "à relativiser", soulignent-ils, cette première enquête ayant été menée début novembre, "plus tôt" que l'an passé, et, qui plus est, par des températures automnales "très douces sur l'ensemble de la France". Ce à quoi s'ajoute la tendance des vacanciers à finaliser "de plus en plus à la dernière minute leur réservation".

"L'arrivée de la neige et du froid devrait dynamiser les réservations", souligne-t-on. "Nous n'observons pas de désaffection pour la montagne suite aux tragiques événements perpétrés en région parisienne", se félicite pour sa part le député Charles Ange Ginésy, président de l'ANMSM, pour qui la montagne permet de "se ressourcer loin des tensions du quotidien et d'un climat pesant".

Un début d'année satisfaisant

En ce qui concerne le début d'année 2016, 61% des stations se disent "satisfaites" du niveau de réservation pour cette période d'inter-vacances (du 4 janvier au 6 février). Si les chiffres sont "assez identiques" à l'an passé, "les petites stations annoncent des perspectives plus fortes", note-t-on.

Enfin pour les vacances de février/mars 2016, les taux de remplissage prévisionnels s'échelonnent de "55% à 70%, selon l'altitude et la capacité en lits des stations, contre 49% à 80% l'an passé".

Cette enquête conjoncturelle, menée par l'ANMSM et Atout France, avec la collaboration des observatoires locaux partenaires, a été réalisée du 6 au 17 novembre auprès de 35 stations adhérentes à l'ANMSM, représentant 585.047 lits touristiques. Ses prévisions ont été confortées par l'exploitation des données recueillies par le cabinet conseil G2A Consulting au 15 novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :