L'Airbus A380 va pouvoir survoler la Sibérie

 |  | 192 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le secrétaire d'Etat au Transport, Dominique Bussereau "se félicite de l'annonce par Vladimir Poutine, à l'issue du séminaire intergouvernemental franco-russe présidé vendredi à Rambouillet par le Premier Ministre François Fillon et par son homologue russe, d'un accord sur le survol de la Sibérie par l'A380".

Le sommet franco-russe aura aussi été fructueux pour Airbus, la grande filiale du groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement EADS.

La France et la Russie sont en effet parvenues à un accord sur le survol de la Sibérie, jusque là interdit aux avions de plus de 500 places, par le très gros porteur d'Airbus A380, de 550 à 840 sièges, détenu notamment par Air France.

Le secrétaire d'Etat au Transport, Dominique Bussereau, a indiqué samedi dans un communiqué, qu'il "se félicite de l'annonce par Vladimir Poutine, à l'issue du séminaire intergouvernemental franco-russe présidé vendredi à Rambouillet par le Premier Ministre François Fillon et par son homologue russe, d'un accord sur le survol de la Sibérie par l'A380".


Cela va permettre à Air France de relier Paris à Tokyo en A380 sans avoir à passer par une très longue route sud.

En échange, Paris a accordé un renforcement des fréquences des vols cargo entre les deux pays à partir de Paris-Charles de Gaulle (passage à trois vols hebdomadaires, tant pour les Russes que pour les Français) et Paris-Vatry (quatre fréquences par semaine pour les Russes), comme le demandait Moscou.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2009 à 3:18 :
Très bien tant pour la France que pour la Russie,les avions de transports tant passagers que cargos devraient être unanimes dans les choix de la coopération entre ces deux pays si différents les uns des autres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :