Concurrence : face aux puissants taxis, les chauffeurs privés appuient sur le klaxon

 |   |  625  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Rien n'est officiel pour l'instant mais selon certains médias, le gouvernement songerait à imposer aux véhicules avec chauffeurs, concurrents des taxis, un délai de 15 minutes entre la commande et la prise en charge du client.

15 minutes de trop ? Pour calmer la grogne des chauffeurs de taxis qui ont menacé de faire grève en juin après s'être massivement mobilisés en janvier dernier, le gouvernement réfléchirait à un délai de quelques minutes à imposer aux véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) entre la commande et la prise en charge du client. C'est en tout cas ce qu'affirment certains médias mais rien n'est encore officiellement décidé.

Rappelons que les véhicules avec chauffeurs n'obéissent pas à la même réglementation que les chauffeurs de taxis qui voient en cette profession florissante une concurrence déloyale. Les VTC ont leurs propres règles, et ne doivent par exemple pas prendre des clients à la volée - comme peuvent le faire les taxis - mais uniquement sur réservation (par téléphone, internet et via des application mobiles). Autant dire que l'essor du numérique a plutôt joué en la faveur des véhicules avec chauffeurs. Les smartphones ont en effet permis de baisser les prix. " Avant, on faisait maximum une ou deux courses dans la journée. Une course revenait environ à 50 euros quand le taxi en demandait quinze. On commandait par téléphone à une société qui était basée loin du lieu de l'appel et le coût était trois fois plus cher que pour un taxi ", se souvient Yves Weisselberger, co-fondateur de SnapCar, l'une de ces sociétés concurrentes des taxis.

"Au-delà de 15 minutes, les clients ne commandent pas"

Si un tel délai de 15 minutes était imposé aux VTC, alors la profession craint que de nombreux clients ne se (re)tournent vers des taxis. Sachant que le délai moyen d'attente entre la commande d'un VTC et la prise en charge du client est de 10 minutes, rappelle Yves Weisselberger. " Mais les délais peuvent varier entre une et vingt minutes ", explique le co-fondateur de SnapCar. " Or, nous avons des statistiques, et nous avons remarqué que lorsque le temps d'attente excède 15 minutes, le client ne commande pas ", assure-t-il. "Ce délai de 15 minutes, c'est donc très malin de la part des taxis", ironise Yves Weisselberger. Et de poursuivre: "car oui ce sont les taxis qui en sont à l'origine! " Le chef d'entreprise précise que 75% des réservations prévoient un temps d'attente inférieur à 15 minutes. "Cette disposition peut tuer des entreprises, dont SnapCar ", s'alarme le patron de la société de VTC qui condamne cette disposition "qui protège une corporation de manière absurde".

Vue du ministère de l'Economie et des Finances, la colère des VTC n'a pas lieu d'être. Car "le projet de loi sur la consommation n'incluera aucun délai de ce type", assure-t-on au cabinet de Benoît Hamon. Même en admettant que ce délai soit imposé par le gouvernement, comment serait-il contrôlé? "On nage dans l'absurdité la plus totale", déplore l'entrepreneur.

Quid des autres pays?

Le très décrié rapport Attali préconisait d'ailleurs une déréglementation de la profession, arguant que "de façon générale, les études montrent que l'ouverture des professions réglementées à la concurrence fait baisser les prix, améliore la productivité, augmente l'offre et encourage l'innovation".

>> Lire aussi: Les vingt idées phares du rapport Attali

Des études qui s'appuient sur les exemples étrangers, comme outre-Manche ou de l'autre côté de l'Atlantique. " Suite à leur déréglementation, le prix des services financiers a diminué selon l'OCDE de 70 % au Royaume-Uni et de 30 % aux États-Unis. Le nombre de taxis par habitant a augmenté des deux tiers entre 1989 et 1994 en Nouvelle-Zélande après la suppression des licences ", précisait ainsi l'économiste dans son rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2013 à 10:05 :
Au lieu de tenter de corriger l'écart VTC/taxi par une réglementation 'fantôme', il serait plus pertinent de promouvoir les applications mobiles permettant la résa d'un taxi.
A titre d'exemple ITYZ (startup française !) permet de réserver un taxi en 90 secondes et concerne un réseau de 2500 taxis.
Je trouve que c'est une bonne alternative aux VTC. Après c'est à l'utilisateur de choisir
Réponse de le 28/11/2013 à 11:46 :
Bonjour nous n'avons pas compris ton intervation peux tu etre plus clair.
a écrit le 04/08/2013 à 15:50 :
Encore la victoire d'un lobby contre l'intérêt public !!
Les taxis vont également conserver leurs aides sur les carburants, contrairement à d'autres professions.
Hollande voue bien une haine contre certaines professions, sans les stigmatiser.
a écrit le 26/07/2013 à 21:19 :
Comme une étrangère, il est impossible pour moi de comprendre comment un gouvernement peut trouver les intérêts de quelques chauffeurs de taxi plus important que les intérêts des personnes qui habitent aux grandes villes. Est-ce qu?il ne comprend pas que ces clients vont perdre surtout ? C?est les clients qui vont être obliges de gaspiller leur temps (le temps = l?argent dans plusieurs cas) et dépenser plus d?argent à cause de la réduction de concurrence que cette règle amènera.

Comme je suis économiste, je préfère que les gens dépensent l?argent qu?ils gagnent en utilisant des services comme Uber dans d?autres façons plus productives pour l?économie et pas seulement pour la bénéfice des compagnies de taxis.
a écrit le 26/07/2013 à 21:05 :
Et voilà, un autre bon exemple pourquoi les étrangers ont l?impression forte qu?il est très difficile à faire du business en France à cause des règles ridicules.
a écrit le 26/07/2013 à 11:59 :
J'ai connu ça en Ville de Genève

ou il y a une forte proportion de véhicules dit de grande remise ...
Ca ne ressemble en rien aux taxis poubelles que l'on nous propose souvent avec des chauffeurs de brousse ...
Pour un service de grande qualité et à peine plus cher ... il n'y a pas photo je préfère de loin la grande remise d'autant qu'il y a de la place pour tous et que s'ils ont réussi à faire leur trou c'est que la demande est là, laissez les clients choisir bétaillère ou pas.
a écrit le 26/07/2013 à 11:56 :
Cette nouvelle m'étonne, surtout venant de Benoit Hamon. J'ai tendance à croire son cabinet. Hamon a eu le courage de défier les lobbys industriels qui refusaient tout action de groupe en justice (ce que la droite n'a jamais osé faire et la France avait 20 ans de retard sur les autres pays développés). Je le vois mal défendre la rente des taxistes pour le coup...
a écrit le 26/07/2013 à 10:35 :
Vraiment ridicule... Après la décisions de l'ancien ministre Frédéric Levebvre d'augmenter la taille minimale des pseudo taxis de 5cm pour démolir un concurrent des taxis... Ces chauffeurs de taxis sont prèts à tout pour défendre leurs privilèges, y compris à démolir des concurrents en faisant disparaitre 1000 emplois... Virer 1000 personnes pour sauver son petit confort personnel... Je suis trop dégouté je ne prendrai plus de taxis. BOYCOTTONS LES TAXIS pour protester !!!!
a écrit le 25/07/2013 à 21:43 :
Ils sont en train de faire de la France un pays du Tiers-Monde mais sans la flexibilité qui existe dans les pays qu'ils souhaitent concurencer. Si ils veulent concurencer l'Asie faut faire comme chez eux, permettre aux gens d'installer deux trétaux sur le trottoir pour vendre des merdes, pouvoir faire le taxi avec sa bagnole personelle sans avoir à payer une licence à 300 000? etc etc. Puis de toute façon il vaut mieux que les gens se débrouillent grâce à ce genre de système D plutôt que de laisser perdurer le Système français qui préferent encore voir les gens au chômage que se demmerder par eux-mêmes. Nos "élites" ont voulu imposer un Monde ultra-libéral ben allons-y, mais allons-y vraiment dans ce cas, histoire que le libéralisme profite à tous et pas uniquement aux banques et aux multinationales, permettons à tous de faire jouer la concurrence, la vraie. Mais peut-être que les Mc Donalds par exemple n'ont pas trop envie d'être concurrencer par le mec qui va installer deux trétaux sur le trottoir pour vendre sa bouffe hein, c'est peut-être pour ça que tout est aussi peu flexible en France :)
a écrit le 25/07/2013 à 18:19 :
pourquoi les français sont tellement incapables d'accepter les preuves de bonnes idées venues de l'étranger, quand il s'agit de corporations protègées? les taxis sont l'exemple parfait de cette faiblesse face à un groupe de gens organisé qui de toute evidence ne veulent qu'une seule chose : s'enrichir sur le dos des autres qui eux n'ont aucune possibilté de prendre d'autres dispositions. un peu de courage messieurs et mesdames les politiciens.
a écrit le 25/07/2013 à 18:02 :
Secteur où la concurrence n'existe pas, où les minorations de recettes sont légions et bénéficient de détaxation des carburants. Il faut imposer le paiement par carte bleue /visa et autres. Plutôt que de subventionner ce secteur l'état doit développer les lignes de transports en commun entre gare/centre ville/aéroport et pourquoi pas des stations d'auto-partage de véhicule électrique.....
a écrit le 25/07/2013 à 16:57 :
Faut tout simplement supprimer la licence. Et laisser le marche complètement libre. Avec bien sur un contrôle sur le conducteur et un état minimum de la voiture...
Ils sont trop gâtés le taxis de nos jour. Il leur manque complètement la concurrence.
a écrit le 25/07/2013 à 16:32 :
Encore une protection d'un monopole privé parasite et qui sent le rance. Un classique en France.
a écrit le 25/07/2013 à 15:59 :
Quand on voit le prix des taxis si bas dans les autres pays, je ne vois pas ce qu'on gagne a reglementer les taxis en France. De plus, Ils arnaquent les touristes et donnent une mauvaise image a notres pays. Qu'on supprime la reglementation.
a écrit le 25/07/2013 à 15:26 :
Qui est l'ancien patron de Taxi G7:
L?homme d?affaire Jean-Jacques Augier, énarque, polytechnicien et intime de François Hollande.
CQFD
le VTC sont voues a disparaitre. RIP
a écrit le 25/07/2013 à 14:53 :
si franchement on arrive pas a regler un pb pareil c'est a desesperer. Tout va dans les sens d'une ouverture du marche chomage eco etc
a écrit le 25/07/2013 à 14:26 :
Ces réglementations sont ridicules et de plus en plus ubuesques...

Evidemment que le marché des taxis doit être déréglementé ! Ca serait un gain en termes d'emploi, de productivité et de qualité! Et ca permettrait peut-être aux fonctionnaires et hommes politiques de s'occuper d'autres choses!
a écrit le 25/07/2013 à 14:07 :
ras le bol des taxis sales, mal odorant, avec des chauffeurs ne parlant pas correctement le français, très souvent mal aimables et jamais serviables. Vive les VTC avec des chauffeurs propres, polis, des voitures équipées et des trajets courts et un service d'aide irréprochable . La France a 20 ans de retard sur le monde. Avec Flamby ce sera 30 ans....
a écrit le 25/07/2013 à 13:59 :
C'est serieux ? Je crois plutot que ce n'est rien qu'une blague d'ete ! Le gouvernement devrait avoit vraiment autre chose a faire. La France a besoin de beaucoup plus de taxis et il faudra augmenter la concurrence, pas proteger les privileges.
a écrit le 25/07/2013 à 13:06 :
honte aux monopoles !Que les taxis fassent donc grève.....on ne s'en rendra même pas compte, car il y en a bien trop peu dans les villes de France, contrairement à toutes les autres villes d?Europe où les taxis abondent.
a écrit le 25/07/2013 à 12:56 :
Vu le niveau pathétique des taxis français et leur propension à militer pour que rien ne change dans leur monopole, ce n'est pas demain la veille que je vais me passer des véhicules avec chauffeur, en particulier à moto. Ils peuvent bien ajouter 15 minutes, si on est organisé, c'est peanuts.
a écrit le 25/07/2013 à 12:44 :
Voilà une démarche bien de chez nous: on va dégrader un service qui a une demande en croissance pour empêcher la concurrence et protéger le monopole des taxis. On justifiera cela en disant qu'il ne fallait pas laisser faire le libéralisme honni. Et après, on se plaindra des monopoles, et on fera la queue aux stations de taxis vides.
a écrit le 25/07/2013 à 12:43 :
en résumé .... les cheminots de la route manifestent!!!!
a écrit le 25/07/2013 à 12:19 :
Si on demande l'arbitrage du président de la république, on sait tous déjà comment cela va se terminer : un délai de 7,5 min !!
a écrit le 25/07/2013 à 11:16 :
Dans de nombreux pays les taxis sont reconnaissables à leur couleur, pourquoi pas en France ?
Cela éviterait le piratage des faux taxis.
a écrit le 25/07/2013 à 10:50 :
On a tout essayé ! Et bien non. Il faut mettre fion aux rentes et aux monopoles.
a écrit le 25/07/2013 à 10:33 :
Les chauffeurs de taxi ont le droit de grève, c'est à dire le droit de stopper leur travail pour protester. Par contre ils n'ont absolument pas le droit de bloquer la circulation, c'est formellement interdit et cela n'a rien à voir avec le droit de grève; un blocage par les taxis peut donc conduire les autorités à les sanctionner : retrait de permis, amendes, ou autres sanctions plus fortes selon ce que permet la loi. Il faut en finir avec ces prises d'otages et ces menaces qui font que dans ce pays, les mieux payés ne sont pas les plus utiles, mais ceux qui ont le plus gros pouvoir de nuisance (contrôleurs aériens 3 fois mieux payés que les chercheurs, est-ce bien justifié ???).
a écrit le 25/07/2013 à 10:22 :
pffff...voilà la vrai France, les rentiers de la politique protègent les rentiers des embouteillages...pathétique vraiment...jeune, actif, entrepreneur; quitte ce pays gangrainé à tous les étages par tous ces parasites qui tu nourris avec tes impots et TA dette publique car oui; il faut bien un dindon à cette farce...si tu restes; crois tu que le jour venu tu auras une retraite, une sécu, une école gratuite pour tes momes quand tous ces sangsues auront siphoné la France....ben non! tu n auras que des dettes publiques, ultime cadeau des rentiers et des 68ards...
a écrit le 25/07/2013 à 9:40 :
Le socialisme, c'est la sauvegarde des privilèges...
a écrit le 25/07/2013 à 9:19 :
Nos socialistes se comportent comme les ministres de Louis XVI, terrorisés par les corporations et s'opposant à toute réforme dans une France où s'empilaient les structures administratives et les privilèges. Souvent l'histoire bégaie et ils devraient méditer le triste sort de leurs prédécesseurs réactionnaires du 18e siècle.
a écrit le 25/07/2013 à 9:02 :
Comme la fonction publique les monopoles prennent en otage la société civile. les taxis comme les fonctionnaires menacent de faire grève contre des parlementaires plus regardant de sauver leur siège que de servir l'intérêt général de la société. Ainsi vogue la France vers son déclin.
a écrit le 25/07/2013 à 6:49 :
Le lobby des professions réglementées en France est tout simplement insupportable .
a écrit le 25/07/2013 à 6:15 :
et si on pensait UN PEU au consommateur !!!!!! et si on avait un doute que l'on interroge les touristes etrangers (qui ne peuvent etre taxes de partialité ) sur l'image des taxis parisiens !!!! Franchement quelle honte pour un pays qui se veut etre la premiere destination touristique du monde . Alors que l'on remette de l'ordre dans cette profession et qu'on l'ouvre a la concurrence y compris sur les prix ( liberte de choisir une mercedes ou une dacia ) Et qu'on autorise AUSSI les motos taxis !!!
a écrit le 24/07/2013 à 23:41 :
Les chauffeurs de taxis cherchent à protéger leurs privilèges pour leur petit confort personnel, en bloquant des mesures qui permettraient de créer des emplois. Le gouvernement doit choisir : que préfère t'il : protéger des privilégiés, ou lutter contre le chômage ?
Réponse de le 07/09/2013 à 0:41 :
Le sujet date mais pouvez vous me dire qu'elle sont les privilèges des taxis ?
Je suis taxi quand je me compare au mon beau-père, je constate que :
- je n'est pas une partie de la location de vacance ne mes pas payé par le CE
- je n'est pas accé à une médiathèque par le CE
- que je n'est pas de place de ciné, parc d'attraction à tarif réduit par le CE
- que je n'est pas autant de droit alors que je paye autant de charge sociale que lui
- que ma retraite serra misérable (si j'en est une)
- que je n'est le droit au chaumage
- que je n'est pas 2 jours de repos par semaine
- que je n'est pas 5 semaine de congé payé
- que je paye un crédit sur 7 ans pour avoir le droit de faire ce travaille
- ...
On ne va pas multiplié le nombre de chauffeur, cela ne couvrirai pas la demande et appauvri tout les chauffeurs.
a écrit le 24/07/2013 à 22:30 :
Ce serait bien que les vélo-taxis électriques et solaires puissent se développer largement car le coût de l'énergie est quasi nul (en plus pas d'importations fossiles = favorable à l'équilibre de la balance commerciale) et il n'y a aucun bruit ni pollution et çà ne prend pas autant de place que les véhicules classiques et en plus çà peut être solaire. Donc efficacité maximale et coût minimal voir parfois gratuit avec la pub ou d'autres services. Mais c'est sûr çà va tuer la poule aux oeufs d'or de la maffia et lobbies des taxis et autres profiteurs du secteur.
a écrit le 24/07/2013 à 21:27 :
Bravo tu as bien compris mon rapport (a l'envers comme le roi Dagobert)
a écrit le 24/07/2013 à 21:23 :
C'est ça les reformes hollandaises?
Réponse de le 20/10/2013 à 22:37 :
Que de la merde vos commentaires il y a des vtc et des taxis à vous de choisir c n'est pas 15 mns qui vont changer les choses, de plus je remarque la haine envers les taxis mais saviez vous que la plupart des vtc sont des anciens chauffeurs de taxi !!! Alors vos arguments hyper libéral pour tirer les salaires vers le bas en disant moins de chômage etc... Que de la merde !!! Trouver un chômeur qui a envie de gagner 1200 euros et bien personne sauf par obligation !!! Quel modèle social . Dans ce cas , il faut dérèglementer tout , même vos salaires a vous les beaux parleurs. Tous à 1200 par mois !!! Grrrr rien ds le crâne sauf vôtres bien être.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :