Air France-KLM va demander plus d’efforts de productivité aux salariés en échange d’un plan de croissance

 |   |  745  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe va dévoiler cet été un prochain plan stratégique qui sera mis en oeuvre à partir de 2015. Son PDG, Alexandre de Juniac, veut proposer aux salariés "un contrat de compétitivité" pour la croissance. Autrement dit, leur demander de nouveaux efforts de productivité en contrepartie d'une garantie de croissance de l'activité de 5% par an environ.

Des efforts de productivité contre un plan de croissance de 5 à 6% par an. C'est ce que veut proposer le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, aux salariés du groupe pour le nouveau plan stratégique qui débutera 2015, au moment où le Plan Transfom s'achèvera, fin 2014. Ce dernier va certes permettre au groupe de baisser les coûts unitaires de 10% par rapport à 2012 (soit 4 centimes au siège kilomètre offert), mais il reste insuffisant.

Même si, selon Alexandre de Juniac, le plan Transform "replace Air France-KLM à des niveaux de compétitivité comparables à ceux de ses pairs", IAG, maison-mère de British Airways et d'Iberia et de Lufthansa affichent encore une meilleure performance opérationnelle. Au premier trimestre 2014, le plus difficile pour le secteur en raison de la saisonnalité, IAG a, en effet, enregistré une perte d'exploitation de 150 millions d'euros (contre 278 millions un an plus tôt), Lufthansa de 245 millions (contre -359 millions) et Air France-KLM de 445 millions (contre 532 millions).

"La course ne s'arrête pas en 2015. Elle continue à un rythme soutenu, probablement avec des modalités différente", a-t-il dit ce mardi lors de l'assemblée générale du groupe, en annonçant qu'un nouveau plan stratégique sera dévoilé au cours de l'été 2014, puis négocié partiellement et mis en œuvre en 2015".

Contrat de compétitivité 

"L'amélioration de la compétitivité est indispensable, car les concurrents venus d'Asie et des pays du Golfe continuent "d'avancer extrêmement vite (…) Je veux proposer un contrat de compétitivité de croissance". Autrement dit, demander des efforts de productivité aux salariés en leur garantissant une croissance de l'activité (en fait de l'offre mesurée en sièges kilomètres offerts) de 5 à 6% par an, le rythme de croissance du trafic aérien.

"Si l'on veut ouvrir de nouvelles lignes, il faut avoir la bonne structure de coûts", a-t-il confié à quelques journalistes en aparté de l'assemblée générale.

Selon Alexandre de Juniac, la croissance offre des perspectives en termes en termes de carrières, d'amélioration des conditions de travail tout en permettant de recruter des jeunes et de distribuer des résultats aux actionnaires, lesquels ne doivent pas espérer de dividendes avant la fin de l'exercice 2015, soit à l'assemblée générale 2016.

Cargo et moyen-courrier, les points noirs

 Si Alexandre de Juniac estime que le redressement du groupe sera achevé fin 2014, deux gros dossiers, le cargo et le court et moyen-courrier, ne sont toujours pas réglés. 

La réduction de la flotte tout cargo à 10 avions en 2015 (contre 25 il y a quelques années) sera insuffisante.

"Il faudra aller plus loin. Des partenariats, une cession partielle, une restructuration, toutes les options sont sur la table", a déclaré Alexandre de Juniac.

Le point-à-point moyen-courrier rentable d'ici à 3 ans?

Sur le moyen-courrier, la restructuration d'Air France est plus longue qu'espérée. La rentabilité du réseau court et moyen de point-à-point est aujourd'hui prévue d'ici à 3 ans. Lors de l'annonce du plan Transform en janvier 2012, l'équilibre était prévu fin 2013. En juin dernier, Alexandre de Juniac avait déjà indiqué que cet objectif n'était pas tenable, sans pour autant donner de calendrier sur un retour aux profits. Alors que l'offre d'Air France sur cette partie du réseau diminue fortement, le PDG d'Air France-KLM veut développer Transavia pour "établir les bases d'une low-cost paneuropéenne au-delà de la France et des Pays-Bas".

Actions gratuites et augmentation de capital pour les salariés

Les actionnaires ont par ailleurs voté à plus de 94% en faveur de la distribution gratuite d'actions aux salariés. Ce plan reflète la volonté de la direction d'associer les salariés aux résultats du plan de restructuration et de renforcer leur fidélité. Les actions distribuées seront des actions existantes. L'attribution sera décidée par le conseil d'administration sur la base des propositions du comité de rémunération.

Le nombre maximum ne pourra représenter plus de 1% du capital social au cours d'une même année et sera plafonné à 2,5%. La régularité des vols, la satisfaction du client, la progression du résultat d'exploitation seront autant de conditions d'attribution.

En outre, Air France-KLM va proposer une augmentation de capital réservée aux salariés du groupe, voire aux retraités, dans la limite de 2% du capital social. Détenant près de 7% du capital, les salariés pourraient ainsi grimper à 8-9% du capital du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2014 à 9:08 :
je travaille pour cette belle compagnie. Je suis déjà à 50h par semaine, je ne voit pas comment augmenter ma productivité ....
a écrit le 21/05/2014 à 16:17 :
Un contrat de compétitivité du genre "celui qui travaille le plus et mieux n'aura pas de rabaissement de salaire" ?
a écrit le 21/05/2014 à 11:07 :
Le plus de productivité pourrait-il s'appliquer aux pilotes? Souhaitons que non.
Réponse de le 21/05/2014 à 11:21 :
J'imagine que l'augmentation de productivité s'appliquera à tous, y compris les cadres et les sous-traitants qu'ils soient français ou néerlandais.
Réponse de le 21/05/2014 à 21:16 :
Souhaitons que l'augmentation de productivité ne s'applique pas aux Pilotes??!
Vous blaguez non?
Les autres minables (PNC et sol) eux peuvent travailler plus pour gagner moins, mais les PNt non?!!
On rêve!!
Y'a un moment il va falloir redescendre sur terre les amis pilotes!!
Y'a pas que vous au monde, ni dans un équipage avion!!
a écrit le 21/05/2014 à 7:27 :
Il y aurait peut être fallu y penser avant !
Réponse de le 21/05/2014 à 8:27 :
Parce que vous vous pensez à tout, encore un copain à fraise des bois et manolo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :