Qatar Airways attaque en force les hubs d'Air France-KLM

 |  | 508 mots
La compagnie du Golfe augmente fortement ses capacités à Paris et Amsterdam, en positionnant un deuxième A380 à Roissy et en ouvrant la ligne Doha-Amsterdam en juin.

Qatar Airways met la pression sur le groupe Air France-KLM. La compagnie du Golfe augmente fortement ses capacités à la fois à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle mais aussi sur celui d'Amsterdam Schiphol, les deux hubs du groupe français.

Pas de droits de trafic supplémentaires en France

En France, alors que le gouvernement français refuse d'accorder des droits de trafic de supplémentaires (autorisations de vols) à toutes les compagnies du Golfe (Qatar Airways, Emirates, la compagnie du Dubai, et Etihad, sa voisine d'Abou Dhabi), pour protéger Air France en difficulté, la compagnie nationale du Qatar augmente néanmoins ses capacités en sièges en privilégiant la ligne Doha-Paris pour la mise en place de ses tout nouveaux Airbus A380. Sur les quatre exemplaires reçus depuis septembre, deux sont en effet positionnés sur cette ligne exploitée trois fois par jour.

40% de sièges supplémentaires en deux ans à Roissy

Lundi 5 janvier, Qatar Airways a en effet introduit un deuxième A380 sur Paris, deux mois après la mise en place d'un premier exemplaire. Résultat : avec ces deux appareils de 517 sièges remplaçant des A340-600 de 306 sièges, la compagnie du Qatar aura augmenter son offre en sièges de 20% au cours de l'exercice 2014-2015 qui s'achève fin mars et encore de 20% au cours de l'année 2015-2016. Le troisième vol quotidien continue d'être assuré en A340-600, équipé d'un produit à bord de la génération précédente. Interrogé par La Tribune ce mercredi à Doha pour la cérémonie de la livraison de l'Airbus A350, Akbar Al-Baker, le directeur général de Qatar Airways a indiqué qu'un troisième A380 sur Paris n'était pas à l'ordre du jour.

Pour Air France, la présence de ces deux A380 de Qatar Airways s'ajoute à ceux  d'Emirates dont les trois vols quotidiens entre Paris et Dubai (sauf un jour de la semaine où il n'y a que deux vols) sont exploités en A380. Pour l'heure partenaire commercial d'Air France-KLM, la compagnie d'Abou Dhabi, Etihad Airways, a également placé Paris sur la liste des destinations qui seront desservies en A380.

KLM assiégée par les compagnies du Golfe

Cette croissance de Qatar Airways à Paris s'accompagne d'une offensive de taille à Amsterdam avec l'ouverture de la ligne Doha-Schiphol le 16 juin à raison d'un vol quotidien. Un coup dur pour KLM. Epargné en grande partie par la concurrence des compagnies du Golfe, le transporteur hollandais va désormais devoir se battre contre Emirates, Etihad et Qatar Airways. Une attaque d'envergure sur un marché aussi étroit que celui des Pays-Bas. Un environnement concurrentiel d'autant plus intense qu'Easyjet a ouvert une base d'exploitation à Amsterdam l'été dernier.

Ce développement à Paris et Amsterdam s'inscrit dans un plan de croissance plus large. Au cours de l'exercice 2015-2016 qui débutera le 1er avril, Qatar Airways compte augmenter ses capacités en sièges kilomètres offerts de 25% a indiqué à la Tribune , Akbar Al-Baker, précisant que « neuf nouvelles destinations seront ouvertes ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2015 à 14:35 :
celui qui cède un brin de sa liberté pour plus de sécurité finit par perdre les deux !!!
a écrit le 15/01/2015 à 15:59 :
Des attaques en règle de la part de pays "amis"...

Quand on a de tels amis, on n'a pas besoin d'ennemis !
a écrit le 12/01/2015 à 14:22 :
Voyager sur les avions de Qatar c'est soutenir l'islam radical car le Qatar finance des organisations islamistes.
a écrit le 08/01/2015 à 9:14 :
pour vendre des avions on renie son âme.
a écrit le 07/01/2015 à 22:35 :
Le Qatar... sponsor officiel des salafistes...
a écrit le 07/01/2015 à 21:40 :
Des Airbus contre des droits de trafic. Pas du commerce, du chantage, le passé à toujours prouvé qu'il ne faut pas céder au chantage sous peine de catastrophe.
a écrit le 07/01/2015 à 21:24 :
Ah la compétition mondiale....la France ne brille pas . AF et KLM facture de plus en plus les prestations en classe éco, entre le siège plus, le siège avec plus d'espace, le siège situé devant, le siège couple, les repas à la carte etc....alors que Qatar, Emirates offrent plus pour un prix souvent inférieur....et en plus le repas sur Emirates est très bon, meilleur que sur AF en tout cas. Côté prix, y a pas photo non plus, Emirates bat AF-KLM sur de nombreuses destinations....alors, quand AF-KLM proposera un service TOP même un peu plus cher mais sans les suppléments qui gonflent le prix de 200 voire 250 euros, je re-voyagerai sur AF-KLM.
Réponse de le 07/01/2015 à 21:37 :
C'est facile quand on ne paye pas le carburant ni de taxes sur son personnel de réaliser de tels prix pour les clients.
Ayant voyagé sur les deux compagnies, Emirates a un service bien plus "robotique" qu'Air France où c'est plus personnalisé. En tout cas, c'est mon ressenti.
Les compagnies du golf tentent de puiser la clientèle européenne pour faire devenir Dubai ou Doha ou les autres villes du golf des lieux de passage obligé des passagers en correspondance. C'est bien dommage qu'ils n'aient pas les même contraintes que nos compagnies nationales.
Réponse de le 07/01/2015 à 23:47 :
Ach ces français ! incorrigibles lorsqu'il s'agit de critiquer le pays et ses entreprises, souvent à tort. emirates, ethiad, quatar airways ne paient pas d'impôts, pas de charges sociales et les avions sont payés par les contribuables donc moins cers. résultats des coûts de revient 30% moins cher que AF & co...
Réponse de le 08/01/2015 à 17:37 :
si les couts de personnels de air France KLM était aux niveaux de ces compagnies vous pourriez comparer. Autrement continuer a voter pour des gens qui protège ces privilégiés d'air France si vous voulez voler hommes et femmes séparés quand ces compagnies n'auront plus de concurrent ( cf Saudia air line) les revenus pétrole les aident bien pour couler les autres.
a écrit le 07/01/2015 à 20:26 :
Tiens : et que propose le SNPL pour être concurrentiel ?
Réponse de le 07/01/2015 à 22:56 :
Il propose une grève .......
a écrit le 07/01/2015 à 20:25 :
Pour lutter à armes égales, il faudrait que la France (gouvernement, direction des compagnies aériennes françaises et syndicats salariés réunis) demandent, en accord avec les nombreux autres pays sur la même longueur d'onde, qu'un statut d'entreprise européenne soit créé : fiscalité commune à toute l'Europe sur ces entreprises à statut européen, droit social commun, ...
Réponse de le 07/01/2015 à 22:56 :
Tout à fait d'accord, les compagnies ne joues pas à arme égale
Réponse de le 17/05/2015 à 17:12 :
oui en effet : d'un coté, ils sont en grève avec des voyageurs en otage et dont ils n'ont rien à faire. De l'autre, ils sont payés pour bosser et satisfaire le client. C'est pas juste de laisser le choix ...
a écrit le 07/01/2015 à 20:08 :
Cela les fera patienter un peu.
De toute façon, à la fin, il ne restera que les centrales nucléaires à totalement privatisées en France. Et justement, Tepco est disponible.
a écrit le 07/01/2015 à 18:43 :
Les Rafales c'etait las por avant la fin de l'année...?
a écrit le 07/01/2015 à 17:45 :
Le protectionnisme de l'état envers une compagnie qui n'est même pas nationale est pitoyable ...
Réponse de le 07/01/2015 à 19:48 :
moi je crois que c'est votre commentaire qui est pitoyable
Réponse de le 08/01/2015 à 11:05 :
c'est aussi une question d'indépendance, de tissu industriel et commercial, etc.
Air france ce n'est que la tête de pont visible de toute une économie.
Et si l'état essaye de la protéger c'est parce qu'il en a besoin... et aussi parce qu'il se rend bien compte que les règles qu'il fixe expliquent une partie (et une partie seulement) des problèmes de la compagnie....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :