EasyJet veut supprimer un tiers de ses effectifs, l'action bondit en Bourse (+5%)

 |   |  410  mots
Plusieurs autres compagnies, notamment Ryanair, principale concurrente d'easyJet, ont déjà annoncé de vastes plans de suppressions d'emplois à la suite de la quasi-paralysie du transport aérien mondial provoquée par la pandémie de COVID-19. Air France prévoit d'en faire de même.
Plusieurs autres compagnies, notamment Ryanair, principale concurrente d'easyJet, ont déjà annoncé de vastes plans de suppressions d'emplois à la suite de la quasi-paralysie du transport aérien mondial provoquée par la pandémie de COVID-19. Air France prévoit d'en faire de même. (Crédits : FABRIZIO BENSCH)
EasyJet, qui emploie plus de 15.000 personnes dans huit pays en Europe, a précisé qu'elle lancerait une procédure de consultation du personnel dans les jours à venir. La compagnie britannique dit se concentrer sur la réduction de ses coûts et fait état de discussions avec des loueurs d'avions intéressés par l'acquisition d'appareils composant sa flotte.

La compagnie britannique à bas coûts Easyjet compte supprimer 4.500 emplois, soit jusqu'à 30% de ses effectifs, et réduire drastiquement sa flotte d'avions pour adapter sa taille au nouveau marché du transport aérien qui émergera de la crise provoquée par la pandémie liée au coronavirus.

EasyJet, qui emploie plus de 15.000 personnes dans huit pays en Europe, a précisé qu'elle lancerait une procédure de consultation du personnel dans les jours à venir.

Plusieurs autres compagnies, notamment Ryanair, principale concurrente d'Easyjet, ont déjà annoncé de vastes plans de suppressions d'emplois à la suite de la quasi-paralysie du transport aérien mondial provoquée par la pandémie de COVID-19. Air France prévoit d'en faire de même.

Lire aussi : Pas de répit pour Air France et HOP : Easyjet et Volotea reviennent attaquer le marché régional français

Discussions en cours avec des loueurs d'avions pour céder des appareils

EasyJet prévoit de faire voler environ 30% de ses capacités d'ici la fin de l'année et de ramener sa flotte à environ 302 avions, soit 51 de moins que ce qu'elle anticipait pour 2021 avant la crise sanitaire en cours.

La compagnie britannique dit se concentrer sur la réduction de ses coûts et fait état de discussions avec des loueurs d'avions intéressés par l'acquisition d'appareils composant sa flotte. EasyJet espère en retirer de 500 millions à 650 millions de livres (557 millions à 724 millions d'euros), soit une fourchette légèrement supérieure à la précédente indication fournie en avril.

Lire aussi : Ce scénario noir qui donne des sueurs froides à Airbus, Boeing et toute l'aéronautique

Dans un communiqué, Johan Lundgren, le directeur général d'easyJet, a reconnu que la compagnie traversait une passe difficile, qui imposait des décisions radicales.

"Nous voulons nous assurer qu'à la fin de la pandémie nous serons encore plus compétitifs qu'auparavant afin qu'easyJet puisse prospérer à l'avenir", a-t-il déclaré.

Johan Lundgren a par ailleurs indiqué qu'easyJet n'exploiterait pas de vols vers l'Italie si Rome prolongeait au-delà du 15 juin les mesures de distanciation physique en vols.

À la Bourse de Londres, l'action Easyjet bondissait ce matin d'entrée de jeu, dépassant les +5% aux alentours de 11h15.

À la Bourse de Francfort, c'est un autre compagnie aérienne qui a bondi en Bourse ce matin: Lufthansa, mais pas pour les mêmes raisons.

Lire aussi : Lufthansa refuse le plan de sauvetage à 9 milliards proposé par l'État allemand: trop draconien

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 17:14 :
Suppression de postes entraînant un bond de l'action en Bourse : ça fait vraiment du bien de retrouver les bons vieux réflexes !! Tout n'a pas été perdu pendant cette crise, à commencer par la guerre déclenchée par les élites mondialisées contre les travailleurs d'abord, les peuples ensuite.
a écrit le 28/05/2020 à 11:40 :
Donc s'ils virent toute monde ils peuvent monter jusqu'à 15% ! Fonçons sur cette opportunité !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :