Les taxis autonomes, pas près de circuler en ville

 |   |  1121  mots
Une Waymo produite par Alphabet, la maison mère de Google. En pointe sur la voiture autonome, la firme a récemment réduit ses ambitions.
Une Waymo produite par Alphabet, la maison mère de Google. En pointe sur la voiture autonome, la firme a récemment réduit ses ambitions. (Crédits : Waymo)
Malgré les milliards investis par les géants technologiques américains, les véhicules sans chauffeur sont encore loin de courir les rues. En Chine, les villes nouvelles s’y préparent en aménageant l’espace urbain.

Le 8 novembre dernier, Waymo, succursale d'Alphabet consacrée aux véhicules sans chauffeur, annonçait la fermeture de ses opérations à Austin (Texas), où l'entreprise avait, en 2015, transporté pour la première fois un passager à bord d'un de ses véhicules. Elle affirme vouloir ainsi concentrer ses efforts sur la ville de Phoenix, en Arizona, où Waymo fournit un service de taxi autonome intégré à la plateforme Lyft, rivale d'Uber. Difficile, cependant, de ne pas voir dans cette annonce quelque chose de symbolique. Car si les taxis autonomes suscitent depuis plusieurs années de nombreux espoirs, leurs promesses tardent à se concrétiser.

Lire aussi : Les Google Cars seront-elles les taxis du futur ?

En octobre, les analystes de la banque d'investissement Morgan Stanley ont amputé la valeur estimée de Waymo de 40 %. Motif : la commercialisation de ses taxis autonomes prend plus de temps que prévu, et ces derniers restent dépendants des chauffeurs humains. « Nous avons surestimé l'arrivée des véhicules autonomes », a de son côté avoué Jim Hackett, le directeur général de Ford, à l'occasion du Detroit Economic Club, un symposium qui s'est tenu en avril dans l'ex-capitale américaine...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2019 à 0:28 :
Les projets de véhicule autonome se cassent la gueule les uns après les autres parce qu'en condition réelle, les automates sont incapables d’appréhender la complexité des situations.
Toutes les tentatives se sont terminées par des morts.

Pour ma part je trouve idiot de faire rouler des véhicules à vide alors qu'on cherche à minimiser l'impact écologique des circulations.

Il existe un outil parfaitement adapté à la conduite de véhicules (lesquels ont été crées par et pour des conducteurs humains et non pas par des robots).... l'être humain !
a écrit le 01/12/2019 à 18:52 :
Ils auraient du mettre ce fric pour arrêter la famine dans le monde et endiguer la démographie par la même, cela leur aurait fait une bien meilleure publicité que de poursuivre une chimère de plus, enfin, espérons qu’ils ne finissent pas par nous imposer le fait de prendre des risques pour quand même "avoir raison". Ce ne serait pas la première fois me direz-vous...
Réponse de le 01/12/2019 à 21:19 :
vos économies vous les donnez pour aider à arrêter la faim dans le monde et la démographie à l'occasion ? Y a pas de petites sommes.
Vous imaginez la tête des actionnaires quand la patron va dire : on va donner des milliards pour lutter contre la faim ? Y aurait des crises cardiaques. :-) :-) Donner et pas prêter (avec intérêts) !
Réponse de le 02/12/2019 à 9:11 :
"vos économies vous les donnez pour aider à arrêter la faim dans le monde et la démographie à l'occasion ?"

IL est où le rapport !? -_-

"Vous imaginez la tête des actionnaires quand la patron va dire : on va donner des milliards pour lutter contre la faim ?"

Aux états unis oui, la ploutocratie sachant penser à long terme, en europe c'est mort en effet du fait de l'encéphalogramme plat de l'UE.

"Donner et pas prêter (avec intérêts) ! "

Bien donner c'est savoir investir sur l'avenir, vous êtes vraiment pessimiste, bien plus que moins, dans la capacité des possédants, tous ne sont pas que de grands incultes vous savez ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :