Ryanair joue à quitte ou double avec le Boeing 737 MAX

 |  | 843 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Jason Cairnduff)
La compagnie low-cost irlandaise a commandé ce jeudi 75 nouveaux 737 MAX. Avec les 135 exemplaires déjà commandés, le carnet de commandes de Ryanair s'élève à 210 appareils qui seront livrés d'ici à 2026. Les rabais énormes dont la compagnie a dû bénéficier vont lui donner un avantage compétitif pour creuser l'écart dans le ciel européen. A condition bien entendu que les passagers ne boycottent pas l'avion. Cette commande est-elle donc le coup du siècle pour la compagnie ou marque-t-elle le début de sa chute? Analyse.

Faut-il y voir un coup de maître qui permettra à Ryanair d'accroître sa suprématie dans le ciel européen, ou bien la décision qui se transformera demain en cauchemar ? C'est l'une des questions qui se pose après l'annonce fracassante de la compagnie low-cost irlandaise de commander en pleine crise davantage de Boeing 737 MAX, cet avion cloué au sol depuis près de 21 mois pour des raisons de sécurité à la suite de deux accidents mortels ayant fait 346 victimes.

Deux semaines à peine après le feu vert américain de remettre l'appareil en service -ce qui sera effectif fin décembre- la compagnie low-cost a en effet converti ce jeudi en commandes fermes 75 options d'achat de cet appareil, lesquelles, s'ajoutant aux 135 exemplaires déjà commandés, portent ainsi la commande de MAX de Ryanair à 210 exemplaires. Une simple conversion d'options qui pourrait donner suite à une autre grosse commande de MAX au cours des 18 prochains mois, a indiqué à Reuters le directeur général du groupe, Michael O'Leary.

Même si ce...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2020 à 12:34 :
Comme vous pouvez être négatifs les journalistes en France c'est terrible de vous lire ou vous écouter....des qu'on cité Raynair
a écrit le 04/12/2020 à 19:26 :
le moindre incident va etre hypermediatise,surement pas une bonne pub,mais les tarifs ont du etre tres attractifs
a écrit le 04/12/2020 à 11:03 :
Pourquoi le consommateur européen, français en particulier devrait soutenir des cies dt la cupidité n'est plus à démontrer ( dt Boeing indirectement...), sachant que l'offre low cost est pléthorique ds le ciel européen, que l'on connait par le net, les cies qui n'operent pas le Max et que pour remplir les avions ,les tarifs seront forcément attractifs avec peut être à bord des services moins chers ou de meilleure qualité ??
Si toutefois Ryanair gagnait son pari, ce que son PDG atlantiste et Trumpiste espère fortement, ce serait que le monde aérien d'après serait encore pire que le monde d'avant et que la clientèle potentielle n'aurait pas évolué d'un iota sur l'éthique du transport aérien.
a écrit le 04/12/2020 à 8:32 :
Les passagers ne boycotterons pas l'avion tant qu'il n'y en a pas un autre qui tombera, comme vous dites c'est un énorme pari, bel et bien un quitte ou double.
a écrit le 04/12/2020 à 6:55 :
Pas dit que ce soit le bon choix.
a écrit le 03/12/2020 à 23:16 :
Très bonne affaire ! Ne doutons pas que les accrocs au voyage en avion "à pas cher" vont se précipiter en masse pour faire du tourisme de masse...comme quoi le Monde est vraiment "à la masse" avant de finir en un court circuit géant qui fera sauter les plombs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :