Etats-Unis : "L'aide alimentaire va jouer un rôle de plus en plus crucial"

 |  | 2199 mots
Lecture 12 min.
Aux Etats-Unis, l'aide alimentaire occupe une place fondamentale: elle représente 75% du budget consacré tous les cinq ans à l'agriculture.
Aux Etats-Unis, l'aide alimentaire occupe une place fondamentale: elle représente 75% du budget consacré tous les cinq ans à l'agriculture. (Crédits : Reuters)
Avec la crise liée au coronavirus, les Républicains vont difficilement pouvoir remettre en cause le pilier fondamental de la politique agricole américaine, dont bénéficient aujourd'hui 40 millions de personnes, analyse l'économiste Thierry Pouch. Et à l'international, la tension entre l'agriculture américaine et celle européenne va se maintenir, quel que soit le président.

La Tribune : Quels peuvent être les effets de l'élection présidentielle américaine sur la politique alimentaire et agricole interne des Etats-Unis ?

Thierry Pouch : Depuis les années 1930 aux Etats-Unis, qui pourtant revendiquent la libre entreprise, un véritable plan quinquennal en matière de politique agricole et alimentaire est défini par une loi adoptée tous les cinq ans. Or, le président du pays n'a que peu d'influence sur sa construction. C'est le Congrès, constitué du Sénat et de la Chambre des représentants, qui fixe les contenus de cette loi agricole. Le président peut y opposer son veto, comme l'a déjà fait George Bush junior en son temps, mais le Congrès peut passer outre.

C'est donc au Congrès que, tous les cinq ans, les Démocrates s'opposent aux Républicains sur la politique agricole et alimentaire fédérale. Mais le conflit ne porte pas tellement sur les questions de régulation du marché, qui font désormais consensus. Les divergences concernent surtout la politique alimentaire, et notamment l'aide alimentaire intérieure, ainsi que l'environnement.

Lire aussi : Le Covid-19 aggrave la fragilité de nos systèmes alimentaires

Pourquoi autant de débats autour de l'aide alimentaire intérieure ?

Aux Etats-Unis, l'aide alimentaire occupe une place fondamentale. Elle représente en effet 75% du budget consacré tous les cinq ans à l'agriculture lequel, dans la dernière loi agricole votée fin 2018 et entrée en vigueur début 2019, s'élève à 450 milliards de dollars. Seul un quart de ce budget est en revanche destiné à l'agriculture, notamment au soutien des marchés et à la protection de l'environnement.

Cette aide remonte aux années 30 lorsque, au lendemain de la crise de 1929, on a vu naître la politique agricole américaine avec Roosevelt. La grande crise avait gravement appauvri la population et entraîné des cas de malnutrition d'enfants. L'Etat fédéral et le Congrès avaient donc décidé de créer une aide alimentaire importante, qui a survécu depuis - alors que dans l'Union européenne, l'aide alimentaire prévue dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC) a été supprimée en 2014 en raison de ses coûts.

Elle a retrouvé toute son importance après la crise économique et financière de 2008, lorsque le nombre de ses bénéficiaires est passé de 20 à 40 millions d'Américains. Aujourd'hui, à peu près un Américain sur dix y est éligible, et en profite via des bons alimentaires : des chômeurs, des femmes seules avec enfants, des immigrés en situation régulière, des personnes âgées dans des établissements pour retraités ou des élèves dans les écoles.

Les Républicains sont toutefois plutôt favorables à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :