Le Louis-Pasteur du XXIe siècle sera sans doute un ordinateur !

 |   |  602  mots
Photo d'illustration. L'apprentissage profond pourrait donner un coup de pouce bienvenu à la recherche de nouveaux médicaments.
Photo d'illustration. L'apprentissage profond pourrait donner un coup de pouce bienvenu à la recherche de nouveaux médicaments. (Crédits : DR)
VU DE LA SILICON VALLEY. De jeunes pousses, mais aussi DeepMind, la filiale star de Google consacrée à l'intelligence artificielle, ont prouvé que l'intelligence artificielle pouvait être utilisée dans le domaine de la santé afin de trouver de nouveaux médicaments, mais aussi des traitements plus performants.

Champion de go, de jeux vidéo et bientôt futur prix Nobel de médecine ? En décembre 2018, un logiciel de DeepMind, filiale de Google consacrée à l'intelligence artificielle (IA), a remporté un concours international de biologie organisé à Cancún, au Mexique, damant le pion à de nombreux chercheurs de renom. L'objet de la compétition : prédire la forme d'une protéine en fonction de son code génétique, tâche qui constitue une dimension fondamentale pour la découverte de nouveaux médicaments. Les prédictions du logiciel de DeepMind se sont avérées significativement plus précises que celles de ses concurrents humains.

Lire aussi : La star de l'IA DeepMind traverse-t-elle sa première crise ?

Apprentissage profond

Les algorithmes de DeepMind se sont par le passé illustrés dans la reconnaissance d'images, la maîtrise du jeu de go (le célèbre logiciel AlphaGo est sorti de ses laboratoires) ou encore le jeu vidéo Starcraft II. Des réussites que la filiale de Google doit à son expertise en matière d'apprentissage profond, une discipline de l'IA qui permet à un ordinateur de maîtriser une tâche en s'entraînant sur de vastes quantités de données. Elle s'appuie sur des réseaux de neurones...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :