Quelles seront les futures capitales régionales ?

 |   |  579  mots
Strasbourg cumulera le statut de capitale européenne et celle de la nouvelle région Champagne-Ardenne/Lorraine/Alsace
Strasbourg cumulera le statut de capitale européenne et celle de la nouvelle région "Champagne-Ardenne/Lorraine/Alsace" (Crédits : reuters.com)
Le projet de loi ramenant de 22 à 13 le nombre des régions métropolitaines a été voté ce mardi 25 novembre. Reste à connaître les capitales des nouvelles régions.

Cette fois c'est officiel. Avec le vote solennel par l'Assemblée nationale ce mardi 25 novembre de la loi réformant l'organisation territoriale (277 voix "pour", 253 "contre"), le nombre des régions en France métropolitaine passera de 22 à 13 le 1er janvier 2016. Le chemin aura été tortueux depuis le printemps dernier pour en arriver là. Mais le feuilleton n'est pas clos pour autant. Reste d'abord à déterminer les nouvelles compétences des régions et, en conséquence, celles des autres collectivités locales. Ce sera l'objet du prochain projet de loi portant sur "la nouvelle organisation territoriale de la République" (NOTR) qui sera présenté au Sénat en décembre.

Reste aussi à connaître les capitales de ces nouvelles régions. D'après le projet de loi, « le chef-lieu définitif de la nouvelle région sera pris par décret en Conseil d'Etat avant le 1er juillet 2016 après avis du conseil régional ». Ce qui ne pourra pas avoir lieu avant début 2016 étant donné que les élections régionales dans leur nouvelle configuration auront lieu en décembre 2015.
L'enjeu du choix de la capitale régionale ou du chef-lieu est très important en termes de dynamisme et d'emplois pour la ville choisie. Les couteaux sont donc déjà sortis. Petit tour d'horizon de ce qui se prépare.

Strasbourg et Toulouse assurées d'être des capitales régionales

Tout d'abord, il n'y aura aucun suspens pour la nouvelle région « Champagne-Ardenne/Lorraine/Alsace". Ce sera Strasbourg, déjà capitale européenne. Les députés en ont déjà décidé ainsi pour calmer la grogne des Alsaciens qui souhaitaient que leur région reste seule, ainsi que l'avait décidé le Sénat avant que l'Assemblée Nationale la rattache aux deux autres entités. Metz et Châlon-en-Champagne ne pourront pas lutter.

Autre point sensible, la fusion en une seule région du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie. A priori, le combat est joué, c'est Lille, le fief de Martine Aubry, qui devrait être la capitale de la nouvelle région.
De même dans le sud-ouest, la nouvelle région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon devrait avoir Toulouse comme capitale, aux dépens de Montpellier. Le suspens est également très limité pour la nouvelle région Rhône-Alpes/Auvergne, la métropole Lyon devrait facilement être choisie face à Clermont-Ferrand. Idem dans la méga région Poitou-Charentes/Aquitaine/Limousin, Bordeaux devrait naturellement s'imposer contre Limoges et Poitiers.

Dijon ou Besançon ?

Quant à la nouvelle grande Normandie réunissant la « Haute » et la « Basse », Rouen devrait en être le chef-lieu... Laurent Fabius, élu de Seine-Maritime, y veille. Mais Hervé Morin, député de l'Eure, et ancien ministre, plaide pour un partage des responsabilités : la préfecture pour une ville, la vocation de capitale régionale pour l'autre.
Quant à la nouvelle entité Bourgogne/Franche-Comté, Besançon et Dijon sont au coude à coude...avec un petit avantage à la première. Marseille, bien entendu, restera la capitale de Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rennes celle de la Bretagne.

Reste qu'au gouvernement, on ne souhaite pas que la notion de capitale régionale signifie systématiquement la concentration en son sein de toutes les administrations de la région. Certaines d'entre elles auraient donc vocation à être délocalisées dans une autre agglomération de la région. Pas sûr que cela suffise à consoler les anciennes capitales des ex-régions qui auront perdu leur statut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2014 à 18:56 :
Sur le débat Rouen / Caen ... on oublie juste un "léger" détail ... la Seine-Maritime regroupe à elle seule près de 45% de la population de la nouvelle Normandie. Or la Seine-Maritime a pour Chef lieu Rouen.
Il est "logique" que la capitale se situe là où il y a démographiquement plus de monde. Je précise que je ne suis ni un partisan de l'une ou de l'autre .... mais il faut rester "logique" ... et laisser les services là où il y a le plus de demandes potentielles.
Donc Rouen sûrement, Le Havre pourquoi pas ... mais Caen bien que géographiquement bien placé (mais quand on voit Strasbourg, c'est pas un argument valable) ... n'a pas toutes les cartes en mains.
Réponse de le 30/11/2014 à 13:19 :
Ah non il n'est pas logique que la ville la plus peuplée soit la capitale.
Au contraire, faut que la ville centrée et bien placée soit la capitale !
C'est logique.
Réponse de le 25/01/2015 à 11:27 :
En dépit de sa population ce qui fait défaut a Rouen c'est entre autre son penchant a regarder fortement vers Paris et inversement son absorption par la capitale française. La tentation d'envisager le rôle de capitale ne tient pas seulement au simple fait du poids économique ou démographique, sans quoi New York serait la capitale des USA et Mulhouse la préfecture du Haut Rhin ( Colmar). Il faut aussi mesurer les rôles a l'aune de la capacité des uns et des autres a jeter des ponts entre les différents territoires, à avoir une ouverture vers les autres pôles régionaux ou nationaux...
a écrit le 26/11/2014 à 19:59 :
Moi j'en aurais profité pour délocaliser la capitale dans le Berry qui en a bien besoin.
a écrit le 26/11/2014 à 16:38 :
Pas mal la nouvelle capitale de l'Auvergne transférée à Lyon. En train c'est 2h30 pour effectuer les 160kms qui séparent ces 2 villes !!! Je raconte pas le temps de parcours pour ceux qui habitent le fin fond du Cantal !
Réponse de le 26/11/2014 à 18:45 :
En meme temps, pour habiter au fin fond du Cantal, faut etre soi un très vieux paysan, soit un retraité en mal de solitude. En gros, faut détester la civilisation.
a écrit le 26/11/2014 à 15:55 :
moi je suis francilien et je n'ai pas la moindre idée de l'emplacement du conseil régional ou si ça existe de l'hôtel régional...A moins qu'on leur transfère des compétences utiles à notre quotidien, genre préfecture pour le permis ou carte grise(et quel plaisir d'aller à Creteil ou ) Evry, la vache j'aimerai avoir à y aller plusieurs fois par mois!!!), ils peuvent bien les mettre où ils veulent ça ne change rien. Du coup pour moi leur emplacement est un non sujet, et entre "eux"ils trouveront y bien le moyen de se partager les postes de fonctionnaires. Sinon pour les les batailles de clocher, je conseille le rugby, voir un interville.
a écrit le 26/11/2014 à 13:56 :
Pas cohérent le choix de capitale régionale, Strasbourg n'est pas au centre, lille non plus, quand au dynamisme des villes, donc le taux d'activité, de chômage doit être un repère, si c'est avoir une capitale à la ramasse minée par le chômage et l'immigration c'est débile et sans avenir, les ressources de toute la région phagocitée pour financer l'assistance et non l'activité est plus que débile.
Réponse de le 26/11/2014 à 16:09 :
Paris au centre de la France? Berlin? Ankara? Londres? Washington? Nantes? etc etc...Je sais pas si vous êtes "minés"(sic) par l'immigration dans votre ville, mais vos notions de géographie sont elles assez fragmentaires. Je n'irai pas jusqu à qualifier votre propos de débile, mais il est pourtant évident que les métropoles régionales ont un niveau de revenu moyen plus élevé que leur moyenne régionale (peut être pas Marseille certes)et que même si elles cumulent plus de difficultés en volume, elles tirent leur région vers le haut. Par ailleurs rien n'interdit à Metz d être un moteur pour sa nouvelle région et de continuer à l'être pour la Lorraine historique.
a écrit le 26/11/2014 à 13:45 :
Pour une nouvelle région Béarn avec pau comme Capitale.
Réponse de le 26/11/2014 à 15:57 :
pour Orthez
a écrit le 26/11/2014 à 12:10 :
Strasbourg capitale de la région Champagne, Lorraine, Alsace ? HAHAHAHAHAHAHAHAHA...
Réponse de le 26/11/2014 à 16:11 :
c'est plutôt Strasbourg capital de l'Europe qui fait marrer et bien au delà de nos frontières. A mon avis on vient de leur filer un lot de consolation avant l'annonce prochaine de la fin de cette gabegie que constitue un pa
Réponse de le 26/11/2014 à 16:15 :
c'est plutôt Strasbourg capital européenne qui faire rire (jaune) bien au delà de nos frontières. On vient de leur filer un lot de consolation, chef lieu administratif, pour faire passer l'annonce prochaine de la fin de cette gabegie et le regroupement logique financièrement et logistiquement à Bruxelles. Vont avoir le plus bel hôtel de région du monde entier rien que pour eux, la classe!!
Réponse de le 26/11/2014 à 18:42 :
Stras ne mérite rien, ce n'est pas une ville européenne, à peine de taille française. En plus, mettre stras comme capitale de la région champagne lorraine alsace, c'est une grosse bêtise car elle est complètement excentrée vers l'est et loin de tout, sauf de l'allemagne...
Réponse de le 28/11/2014 à 17:37 :
Je crois qu'on a à faire à un parisien
Réponse de le 30/11/2014 à 16:44 :
non à un japonais
a écrit le 26/11/2014 à 11:30 :
Moi je n'ai toujours rien compris car ou bien j'ai raté des infos, mais nous n'avons toujours pas de manière claire et transparente les enjeux et les améliorations pouvant découler de telles décisions qui encore une fois sont décidées en très haut lieu pour notre bien et en fonctions de différentes assemblées de politiques influants pour leur propre compte
Des chiffres !! des chiffres !!
Réponse de le 26/11/2014 à 13:59 :
C'est simple, vous prenez les régions actuelles avec leurs compétences, leurs élus et leurs effectifs ; vous gardez les élus, leurs effectifs et leurs compétences et vous diminuez le nb de régions pour faire semblant que quelque chose change.
Comme il faut mettre plus de fonctionnaires au même endroit, vous construisez des hôtels de région plus gros que ceux qui y sont actuellement ou vous louez, tout en conservant les bâtiments existants dans les villes qui perdront leurs fonctionnaires.
Bref, ça va fonctionner pareil et coûter plus cher.
Réponse de le 26/11/2014 à 17:07 :
Bref nous avons compris la même chose et e pense que nous sommes nombreux dans le même cas

COMBIEN ??????
Réponse de le 26/11/2014 à 17:18 :
Vous voyez Strasbourg comme capitale de la région, alors qu'elle est totalement excentrée ? C'est de la bêtise pure.
Réponse de le 03/12/2014 à 14:59 :
C'est la seule ville de cette pseudo région qui est de taille à être considérée comme une capitale. Les autres villages n'ont pas les reins pour assurer les institutions nécessaires.
Réponse de le 04/12/2014 à 4:05 :
Ah bon faut avoir des reins pour accueillir des adminstrations et des bureaux ? LOL !!! vraiment on aura tout lu ici...transférer des batiments et des gens, c'est si compliqué en france ? Ah ok c'est pour ça que ce pays est si nul !
a écrit le 26/11/2014 à 11:24 :
Rien à faire : Bruxelles s'occupe de tout, même de pénalités pour le barrage de Sivens qui n'est même pas construit.
Réponse de le 26/11/2014 à 12:13 :
On a délégué certains pouvoirs des états à une fédération d'états, qui s'appelle l'union européenne.
En suivant votre logique, chaque région de france devrait avoir ses lois et ne pas déléguer tout à l'état ? Et chaque ville devrait avoir ses lois aussi ?? Et chaque personne aussi ? On peut aller loin en suivant cette logique nationaliste, car meme les régions peuvent devenir nationalistes et ainsi de suite, meme les grandes villes peuvent vouloir se séparer du groupe et former une nation !
a écrit le 26/11/2014 à 10:02 :
De toute façon, comme le PS ne passera pas en 2017, la réforme sera donc annulée. Il faut dire que cette réforme est minable. Non pas parce que le principe de fusion est en soi une mauvaise chose, mais parce que l'on ne sait même pas pourquoi on fait cette réforme et que l'on ne connaît pas les compétences de la future collectivité. Pas de réflexion préalable, pas d'objectif. En revanche, ce que l'on sait maintenant c'est qu'il n'y aura pas d'économies à la clef pour l'institution régionale.
Finalement la réforme de Sarkozy avait au moins le mérite de la clarté, de la cohérence et fixait des objectifs précis. Tout en évitant l’écueil identitaire dans une période où les Français se questionnent sur qui ils sont et où les risques de voir passer le FN sont immenses. Mais elle n'a pas plu au PS... Tu m'étonnes, elle aurait réduit largement le nombre d'élus !
Nos politiques sont des gros nuls, fainéants qui ne passeraient pas leur période d'essai en entreprise. Quelle entreprise accepterait d'ailleurs de fusionner avec une autre sans savoir pourquoi ? Les politiques ont des agendas biens remplis, volant de réunions en réunions, mais rien dans le ciboulot. C'est navrant et le pire c'est que c'est notre faute à nous Français puisque nous les avons mis là.
Réponse de le 26/11/2014 à 11:03 :
Avec de raisonnements comme cela , notre pays n'est pas près de s'en sortir.
a écrit le 26/11/2014 à 9:33 :
Au fait, je ne sais pas si cela a été retenu mais il me semble que les départements qui le désireront pourront sortir de ces nouvelles régions dans un délai de 2 ans...quel bazar d'ici peu (pour ne pas dire quel mer....), car il est évident que beaucoup ne désireront pas se satisfaire de ces nouvelles frontières...
a écrit le 26/11/2014 à 9:31 :
aucune surprise pour le choix des villes qui sont celles de certains élus(genre ministre) ce n'est pas pour faire des économies (leurre total) mais pour donner encore plus de privilèges et pouvoirs à certains, , c'est écoeurant le peuple français n'a plus droit à la parole, musellement total, joug communiste
Réponse de le 26/11/2014 à 9:47 :
Joug communiste.... joug néo-libéral plutôt non?
a écrit le 26/11/2014 à 9:28 :
Complétement crétin de mettre Rouen capital de la Normandie...les habitants de la Manche auront plus vite fait d'aller à Rennes. Tout comme Strasbourg, les habitants de Reims préféreront aller à Paris...why not ???? Une capitale doit être au centre de sa région afin de ne pas défavoriser tous ses habitants, et non un enjeu de pouvoir de la part des politiques !!!
Réponse de le 26/11/2014 à 12:18 :
On aurait du prendre Caen comme capitale de la Normandie, car plus centré géographiquement.
Et Nancy pour la région Champagne Ardennes Lorraine Alsace.
Réponse de le 26/11/2014 à 14:53 :
Avec de tels raisonnements, Paris devrait céder son titre de capitale de la France au profit de Bourges... Un vrai bon en avant en termes de rayonnement international...
Soyons sérieux: comment la France pourrait-elle encore être crédible, vis-à-vis de l'Europe, dans sa défense de Strasbourg comme capitale européenne, si, dans le même temps, elle montrait au monde entier que la ville en question n'est même pas jugée digne d'être capitale régionale?
Réponse de le 26/11/2014 à 18:44 :
si vous retourniez dans vos livres d'histoire, vous sauriez que Paris ne fut pas toujours la capitale de la france, il y eut aussi Tours et Versailles, alors ne dites pas n'importe quoi. Et Strasbourg est trop excentrée pour être quelconque capitale de région.
a écrit le 26/11/2014 à 9:03 :
On centralise au niveau européen pour décentraliser au niveau national; l'empire se construit!
a écrit le 26/11/2014 à 8:56 :
Allez! on continue... dans la vente à la découpe de notre territoire national! On brade, profitez en, vous aurez droit, bientôt, a votre propre politique étrangère!
a écrit le 26/11/2014 à 8:06 :
Rien que pour cette réforme, si elle va au bout, ce gouvernement aura servi a quelquechose... Maintenant il faut continuer et supprimer les départements et veillez a ce que les effectifs de fonctionnaires n augmentent pas.
Réponse de le 26/11/2014 à 9:32 :
vous êtes rêveur ou bien naif, les dépenses seront toujours importantes, sinon plus, rien déjà que pour appliquer ces réformes
Réponse de le 26/11/2014 à 14:04 :
Ricochet, vous n'avez pas regardé la réforme dans le détail : rien n'est supprimé.
Les effectifs de fonctionnaires régionaux restent, les élus restent... Il sera ultra prioritaire de dépenser de l'argent pour refaire les logos et les papiers à entête...
Dans l'état actuel des choses cette réforme va coûter plus cher que l'existant.
a écrit le 26/11/2014 à 6:42 :
Et voilà c'est reparti pour les petites disputes Cloche-Merle. Nous n'en sortirons pas. Que l'on soit pour ou contre, maintenant il faut y aller, il faut construire, quel beau défit que d'inventer quelque chose de nouveau même si les bases ne satisfont pas. Cela s'appelle l'intelligence et l'intérêt commun. De toute façon tout le monde ne serra jamais sur la même longueur d'onde quelque soit le résultat.
a écrit le 25/11/2014 à 23:17 :
La lorrain, region la plus peuplée de la nouvelle grande region et au centre geographique de celle ci est une fois de plus la cocue de l'histoire avec des elus qui ont trahi leurs electeurs. Vivement la liberation du joug français!
Réponse de le 25/11/2014 à 23:33 :
La lorraine la plus peuplée? Mais qu'est-ce que vous y faites? Vu votre contribution au PIB c'est pas terrible
Réponse de le 26/11/2014 à 8:33 :
petits sots , soyez plus classe et cessez de vous disputer et mettez vous au boulot pour le bien commun. Nul tout ça . Et les Champenois?
Réponse de le 26/11/2014 à 13:59 :
Comparons le comparable, 54-57 vs 67-68, les départements alsacien sont devants dans des cas et derrière dans d'autres et légèrement devant globalement mais quand on ajoute Meuse et Voges dans l'équation la tout de suite... (ps la Lorraine à encore pour le moment un pib supérieur (2012) à l'Alsace avec un écart qui se réduit bien vite) et la Champagne-Ardenne, pour l'Alsace et la Lorraine ont s'en tape royalement...
a écrit le 25/11/2014 à 21:32 :
Dans votre prochain blog sur les régions et leurs capitales, pouvez vous nous indiquer quel parti politique est au pouvoir des capitales choisi? Je suis sûr que celle du FN seront pas présente et qu'une minorité d'UMP sera faite histoire de laisser un max de chance au PS de finir au second tour de 2017...
a écrit le 25/11/2014 à 19:17 :
aucune économie sera faite, je pense même que cela coûtera plus chère aux contribuables
Réponse de le 25/11/2014 à 21:33 :
Cette réforme n'a jamais été faite pour faire des économies mais juste pour que le PS ait le plus de vote possible pour éliminer les autres partie par maque de signatures...
a écrit le 25/11/2014 à 19:10 :
On voit là le véritable politique qui défend ses propres intérêts, son portemonnaie au lieu de défendre les intérêts commun, comme cela les nouveaux présidents de région se feront construire des châteaux modernes avec la cohorte de courtisans et les petits cadeaux qui vont ensemble, chambellans, secrétaires et femmes de joie ben voyons et tout cela avec vos impôts qui ne finiront pas de monter, ben voyons et pourquoi pas deux capitales régionales avec deux ou trois présidents ?
a écrit le 25/11/2014 à 19:06 :
La préfecture de la France n'est-elle pas Washington et la sous-préfecture Berlin ? :-)
a écrit le 25/11/2014 à 18:22 :
Tulle sera le nouveau mégapole de compétitivité français
a écrit le 25/11/2014 à 18:01 :
C'est quand même la réforme la plus nulle qui ait pu être lancée ces dernières années. Pas de définition de bassin économique, cadrage des futures régions sur les limites héritées du passé des anciennes, taille très élastique sans notion de "richesses" équilibrées, pas de définition de services à supprimer... Le tout en laissant nos 36000 communes, nos 100 et plus départements, nos cantons et super agglos. Le vrai foutoir. Mais bon, il faut bien occuper tous nos politiques puisque le pays va tellement bien qu'ils n'ont plus rien à réfléchir.
Réponse de le 26/11/2014 à 7:16 :
+ 1000000
a écrit le 25/11/2014 à 17:45 :
Réforme stupide et démocratiquement anachronique. Si l'Alsace et le Languedoc ont envie de rester indépendants, alors écoutons les comme ça (la Corse n'a pas été fusionnée avec PACA !!)

Démocratie ? Nos députés définissent de nouvelles régions bêtement sans explicitement définir les capitales. Bref, ils vont laisser s'entretuer les capitales de régions nouvellement fusionnées . C'est déjà le cas à Montpellier qui entre en "résistance". C'est n'importe quoi.

Ce qu'il fallait faire:
- supprimer les départements, laisser les régions actuelles en tant que structure englobante des "nouvelles" communautés de communes.
- supprimer le Sénat (et les cantons)
- proportionnelle à l'Assemblée

Vivement 2017 pour l'abrogation de cette ineptie!
Réponse de le 25/11/2014 à 18:12 :
Entièrement d'accord avec vous sauf que pour faire passer la pillule de l’enlèvement des départements, il aurait fallu proposer aux régions qui le veulent, de se diviser en plusieurs régions. Tout le monde aurait été content.

En tout cas avec cette réforme, l'exécutif à Paris, a mis le pays entier à feu et à sang et c'est le centralisme qui en sort grand vainqueur !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :