Nintendo sauvé par la baisse du yen

 |   |  244  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le géant japonais des jeux vidéo affiche un bénéfice net annuel positif grâce à la baisse du yen qui s'est opérée en fin d'exercice. L'exploitation, elle, est restée dans le rouge. Pour l'exercice prochain, Nintendo s'attend à une très forte hausse de son chiffre d'affaires.

Faudra-t-il retenir les résultats annuels mitigés de Nintendo, ou ses perspectives très optimistes? Le géant japonais des jeux vidéo a ainsi enregistré une perte opérationnelle de 280 millions d'euros pour l'exercice 2012-2013 clos fin mars. Dans le même temps, il a engrangé un résultat net positif de 67 millions d'euros, loin des 425 millions de pertes enregistrées l'exercice précédent. Cet écart est à mettre sur le compte de la baisse du yen ces derniers mois. Pour rappel, Nintendo réalise 70% de son chiffre d'affaires en-dehors du Japon. Celui-ci s'est établi à 4,9 milliards d'euros l'année dernière en baisse de 1,9%.

La poursuite de la baisse du yen, mise en ?uvre par la Banque centrale japonaise, permet au groupe d'espérer une bonne année 2013-2014. Une excellente année même puisque le groupe s'attend à une progression de 45% de son chiffre d'affaires à 7,1 milliards d'euros cette année. Il table sur un bénéfice d'exploitation de 77 millions d'euros, et un bénéfice net multiplié par huit à 42 millions d'euros.

Il estime qu'à cette conjoncture monétaire favorable, les ventes seront également stimulées par le lancement au niveau mondial de titres qui ont rencontré un énorme succès au Japon ces derniers mois. Nintendo veut également s'atteler à faire décoller sa console de salon, le Wii U, lancée l'année dernière mais sans succès, avec de nouveaux jeux et avec l'ouverture d'une plateforme en ligne.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2013 à 21:21 :
la baisse du yen a étée un coup béni pour exporter plus ce que n'ont pas les états européens , de plus le japon est dans un état bien plus grave que l'Europe , au sujet de nintendo , ils subissent aussi une concurrence severe , la Wiiu avec internet faut pas avoir peur d'une panne de courant pendant la 1ere mise a jour , car après console foutue .. pas étonnant qu'elle n'attire personne de plus a part la HD c'est le seul atout .. pour le reste il y a rien d'innovant réellement ou du déjà vu , nintendo va devoir réfléchir pour la décennie a venir , mais aussi on peut déplorer la stratégie de la DS ( 4 versions différentes ) , cela coute cher a une entreprise de diversifier ainsi un produit , meme si dans un premier temps cela attire le client mais c'est qu'un temps relatif , non ce qui sauve uniquement les meubles comme le dit très bien votre article c'est le Yen .. nous on a un euro fort .. comprenne qui pourra ..
a écrit le 27/04/2013 à 9:17 :
Qu'elle société de clown ...

Avec leur politique du cheap et leur jeux pour gamins, on se demande encore combien de temps ils vont pourrir la scène vidéoludique avec leurs consoles playskool.
a écrit le 24/04/2013 à 15:22 :
Déjà, s'il commençait par faire des pubs qui donnent envie de jouer, les choses pourraient aller bien mieux pour eux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :