Streaming : la licorne chinoise ByteDance veut concurrencer Spotify et Apple Music

 |   |  470  mots
(Crédits : DR)
Le géant asiatique ByteDance travaille sur un service de streaming musical payant à destination des pays émergents. Des marchés à fort potentiel, jusqu'ici délaissés par les leaders actuels, Spotify et Apple Music. Lancée en 2012 en Chine, la startup ByteDance est la licorne la plus valorisée au monde (75 milliards de dollars).

Spotify et Apple Music pourrait voir émerger un concurrent de taille... La licorne chinoise ByteDance - ces startups non cotées en Bourse et valorisées plus d'un milliard de dollars - développerait un service de streaming musical payant, dévoile Bloomberg. Sa cible : les marchés émergents, où les deux leaders du secteur sont encore très peu présents. ByteDance devrait lancer cette nouvelle application à l'automne, dans une poignée de territoires, principalement des pays en développement où les services payants de streaming n'ont pas encore séduit un large public, selon une source anonyme interrogée par Bloomberg.

Avec plus d'un milliard d'habitants, l'Inde fait figure des premiers pays visés puisque ByteDance a obtenu des accords de licence avec T-series et Times Music, deux des plus grands labels locaux. Spotify s'est d'ailleurs lancé sur ce marché à fort potentiel en février dernier et revendique déjà 2 millions d'utilisateurs.

Les pays émergents, seulement 10% de l'audience de Spotify

Spotify, leader mondial avec 100 millions d'abonnés, illustre bien la croissance actuelle du streaming. Si ce nouveau mode d'écoute à la demande séduit beaucoup en Occident, il reste encore très peu développé dans les pays émergents. L'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique représentent seulement 10% des utilisateurs de Spotify, selon ses derniers résultats trimestriels publiés en avril.

Si le nom de cette startup chinoise est inconnu du grand public en Europe, ByteDance enchaîne pourtant une myriade de records. Elle est la licorne la plus valorisée au monde (75 milliards de dollars), devant le "Uber chinois", Didi (56 milliards de dollars) et WeWork (47 milliards de dollars). Lancée en 2012 en Chine, ByteDance a levé plus de 4 milliards de dollars. Sa recette magique : développer des applications populaires, dopées à l'intelligence artificielle.

ByteDance va miser sur le succès planétaire de Tik Tok

Son premier succès est Toutiao, un agrégateur d'actualités semblable à "Google Actu", permettant de proposer des informations personnalisées. Pour tenter de s'imposer dans le streaming musical, ByteDance va s'appuyer sur le succès planétaire de son application Tik Tok. A mi-chemin entre réseau social et karaoké, l'application permet de se filmer en dansant sur des chansons pour les partager à ses amis.

ByteDance va donc tenter de convertir la précieuse audience de Tik Tok en abonnés payants pour son nouveau service de streaming musical. Si la startup chinoise ne communique pas de statistiques, Tik Tok est régulièrement en tête des téléchargements mondiaux depuis un an. Elle est la première application asiatique à rencontrer un franc succès en Europe et aux États-Unis. En juin 2018, lors de sa fusion avec l'application Musical.ly, Tik Tok était réputé avoir 500 millions d'utilisateurs dans 150 pays. Musical.ly revendiquait de son côté 60 millions d'utilisateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :