Technologie, je t'aime, moi non plus

 |   |  1283  mots
Le 23 mars 2018, en Californie, u naccident mortel impliquait uen voiture autonome Tesla équipée du logiciel «d'aide à la conduite» Autopilot.
Le 23 mars 2018, en Californie, u naccident mortel impliquait uen voiture autonome Tesla équipée du logiciel «d'aide à la conduite» Autopilot. (Crédits : Sipa)
La défiance augmente au rythme du basculement dans le tout-technologique. Définir des normes éthiques, limiter certains usages et réfléchir sur la place de l'humain paraissent indispensables.

C'est un grand paradoxe, souligné par toutes les études. Les Français utilisent massivement la technologie et deux tiers pensent qu'elle leur facilite la vie, d'après le rapport Trust in Technology de la banque HSBC. Mais seulement 41 % d'entre eux pensent qu'elle rend le monde meilleur. Les cabinets de conseil ne cessent d'alerter sur l'augmentation de la défiance envers les technologies, accusées de prendre de plus en plus le pouvoir sur nos vies. Assistants vocaux qui nous écoutent, fake news et deepfakes (fausses vidéos virales) qui cherchent à nous manipuler, intelligence artificielle qui automatise jusqu'aux professions intellectuelles, reconnaissance faciale pour la surveillance... La société devient-elle petit à petit un épisode de la série Black Mirror ?

« Les technologies ont toujours suscité de la crainte depuis l'arrivée du chemin de fer. Une partie de cette peur est irrationnelle », relativise Eric Salobir, prêtre et président d'Optic Technology, un cercle de réflexion créé en 2012 par l'ordre des dominicains pour débattre de l'impact des technologies. Mais l'homme de foi estime que la vitesse des évolutions technologiques change la donne. « La crainte d'être...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2019 à 17:48 :
A tout technicien chercheur (comme je le fus) il est donné de s'interroger intérieurement pour acquérir plus de discernement servant la vie, la propreté de cette planète ! C'est une quête continuelle en vue de donner du sens à sa vie du court terme au long terme.
Personne ne peut accepter d'entrer ce que la société lui vend ou lui propose sans se demander si c'est juste et approprié de l'acquérir, afin de ne pas faire encore plus de déchets et pollutions planétaires !§! L'inconséquence que l'on nous vend sous des aspects attirants souvent exagérés (voire faux !) doit être passée au filtre de notre conscience haute, celle aimant La vie et la diversité de cette planète...! Le défi est de lâcher prise sur des croyances inculquées trop souvent à tort et admises comme "le bien" social ! Hors, tout individu qui n'est pas entièrement responsable de soi, de sa santé toujours mieux dite, n'est pas un individu social, mais un manipulateur d'énergies abusives, en attentes insatiables, jamais satisfaites, de ce qui vient de l'extérieur !
a écrit le 20/07/2019 à 11:06 :
L'idéal, une voiture sans électronique qui consomme peu , roule à 130 km maxi
et bon marché , environ 7000 e . Suffisant , l'environnement pour les conducteurs étant hostile. Taxes, radars etc...
Réponse de le 22/07/2019 à 15:01 :
Et fiable et donc de longue durée svp...
Réponse de le 27/07/2019 à 12:04 :
@ BA
Une 2cv donc.
a écrit le 20/07/2019 à 10:59 :
La technologie doit progresser mais par contre ne peut que mal progresser placée entre les mains de milliardaires cupides et décadents.
a écrit le 20/07/2019 à 10:21 :
Comparer l'histoire du chemin de fer, avec celle de la haute technologie des microprocess !
Les peurs et angoisses de notre epoque, ne peuvent en aucun cas etre semblables a celle des premieres locos.
Tout le monde connait la voiture.
Meme un pygme en a vu dernierement.
Quand il a vu que dedans, il y avait un semblable, il a eclate de rire en disant il est dingo celui- la.
C'est ce que j'ai pense en lisant cet article. Pas vraiment du journalisme.
Réponse de le 20/07/2019 à 19:32 :
@matins calmes

Comparer le chemin de fer et les technologies actuelles est une escroquerie intellectuelle... parce qu'il n'y a rien à comparer. Les quelques anecdotes sur les aspects néfastes du train sont incommensurablement plus faibles que les risques que nous font courir les technologies du numérique.
a écrit le 20/07/2019 à 9:11 :
Comment voulez vous combattre la défiance si «  seulement » il est «  impossible »
de savoir qui sont les propriétaires de «  drone » en infraction ?

A l’heure ou la cybersécurité est la base ou les intrusions de nos vies privées sont incontrôlables ( écoutes , piratages...)

Par quel miracle ? Pouvons nous êtres convaincu ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :