Prélèvement à la source : les appels au standard téléphonique gratuits à partir du 1er janvier

 |   |  334  mots
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin estime qu'il y aura davantage d'appels au numéro d'information à partir du 1er janvier 2019.
Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin estime qu'il y aura davantage d'appels au numéro d'information à partir du 1er janvier 2019. (Crédits : Charles Platiau)
Téléphoner au numéro d'information traitant du prélèvement à la source ne sera plus surtaxé à partir du 1er janvier 2019 a annoncé, ce lundi 17 septembre, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

De quoi aborder de manière plus sereine le bouleversement apporté par la mise en vigueur de la retenue à la source ? Le standard de l'administration en charge de délivrer des informations sur le nouveau mode de prélèvement de l'impôt sur le revenu deviendra gratuit à partir du 1er janvier 2019, soit en même temps que sa mise en application, a annoncé sur RTL le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. A l'heure actuelle, les appels au 0811 368 368 sont facturés 6 centimes d'euro la minute, plus le prix d'un appel local.

Lire aussi : Prélèvement à la source : 94% des contribuables choisissent le « taux familiarisé »... Et vous ?

« J'ai pris en compte la demande d'usagers qui sans doute au mois de janvier seront bien plus nombreux à appeler et à partir du 1er janvier, ce standard sera gratuit. J'ai entendu la réclamation. Il nous fallait un petit peu de temps pour la mettre en place », a plaidé le ministre.

« On ne peut pas casser les choses ainsi »

Interrogé pour savoir pourquoi la gratuité n'était pas mise en oeuvre immédiatement, le ministre s'est justifié en indiquant qu'« il y a des appels d'offre qui font qu'on ne peut pas casser les choses ainsi. C'est le gouvernement d'Emmanuel Macron qui met fin » aux appels surtaxés à l'administration, a-t-il encore souligné.

L'Assemblée nationale a voté le 25 janvier la fin des appels surtaxés à l'administration et aux services publics, avec la création d'un numéro fixe et non surtaxé, dans le cadre de la loi sur le « droit à l'erreur ». Gérald Darmanin avait fait repousser sa mise en oeuvre « au début 2021 au plus tard » au motif que « son application immédiate (...) viendrait se heurter à l'exécution de contrats en cours ». Actuellement, le « 39 39 », numéro d'entrée vers les services administratifs, est facturé 15 centimes d'euros la minute.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2018 à 21:46 :
le numéro que vous demandez n'est pas attribué ...
nous vous invitons à rappeler ultérieurement , tous nos correspondants sont occupés ....
le ministre à la verticalité contrariée n'a pas pu atteindre le téléphone mural , il ne vous répondra pas .
a écrit le 17/09/2018 à 17:32 :
"les appels au standard téléphonique gratuits à partir du 1er janvier"

Et deux mois avant , le 15 novembre, ce sera le début de la fin de la téléphonie fixe.
Réponse de le 18/09/2018 à 13:59 :
Ils ont dit que les appels étaient gratuits, pas qu'ils allaient embaucher quelqu'un pour répondre au téléphone qui sonne !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :