Henri de Castries (ex-AXA) rallie le fonds General Atlantic

 |   |  478  mots
Directeur général puis Pdg d'Axa de 2000 au 31 août 2016, Henri de Castries est actuellement président de l'Institut Montaigne et administrateur indépendant de la banque HSBC et de Nestlé.
Directeur général puis Pdg d'Axa de 2000 au 31 août 2016, Henri de Castries est actuellement président de l'Institut Montaigne et administrateur indépendant de la banque HSBC et de Nestlé. (Crédits : Reuters)
Patron de l'assureur AXA pendant 16 ans, pressenti ministre de l'Economie du candidat Fillon, l'homme d'affaires est nommé responsable de l'Europe chez ce fonds de private equity américain qui vient de mener le tour de table d'une startup française.

Depuis son départ d'Axa, où il a passé 27 ans de sa carrière, notamment comme directeur général puis Pdg d'Axa de 2000 au 31 août 2016, les rumeurs allaient bon train sur le prochain poste de Henri de Castries. Pressenti à la tête de HSBC, dont il est administrateur indépendant depuis l'an dernier, puis comme potentiel ministre de l'Economie et des Finances du candidat à la présidentielle François Fillon, le grand patron, âgé de 63 ans, actuellement président du think tank institut Montaigne, rejoint finalement un fonds d'investissement américain. General Atlantic a annoncé ce lundi sa nomination au poste de Président Europe et conseiller spécial. Ce fonds new-yorkais a plus de 20 milliards de dollars sous gestion et se trouve à la 28ème place dans le classement PEI300 de Private Equity International.

« La carrière exemplaire d'Henri à la tête de l'une des institutions financières les plus éminentes d'Europe, sa vaste expérience en tant que chef de file d'entreprises au niveau international constitueront un atout important et précieux pour General Atlantic et pour les entreprises de notre portefeuille international », a commenté le patron du fonds, Bill Ford, dans un communiqué.

Participations dans des startups

Créé en 1980 par la fondation philanthropique du milliardaire des duty free Charles Feeney, General Atlantic emploie plus de 100 professionnels de l'investissement dans une douzaine de bureaux, dont Londres, Amsterdam et Munich en Europe. Le fonds indique avoir investi depuis 1989 quelque 6,2 milliards de dollars dans la région, dans des entreprises telles que le groupe d'assurance britannique Hyperion, Saxo Bank, les startups de la Fintech Adyen (Pays-Bas) et Klarna (Suède), celle de livraison de repas Delivery Hero ou celle des cars longue distance Flixbus (Allemagne). En France, General Atlantic vient de mener le tour de table de 60 millions d'euros de la place de marché ManoMano.

Henri de Castries a pour mission de conseiller les équipes du fonds pour « l'évaluation des opportunités d'investissement dans la région et accompagner la création de valeur sur l'ensemble des entreprises du portefeuille international ». L'homme d'affaires français « a supervisé de nombreuses transactions de fusions et acquisitions » souligne le fonds. Administrateur indépendant de Nestlé, cet ex-inspecteur général des finances et administrateur (énarque de la fameuse promotion Voltaire, comme François Hollande) possède un carnet d'adresses bien garni.

« General Atlantic a une longue et impressionnante expérience en tant que partenaire de choix pour les entreprises en pleine croissance, tant en Europe que dans le monde entier », a-t-il commenté.

« C'est un honneur pour moi de rejoindre l'entreprise et c'est avec grand plaisir que je m'apprête à travailler en étroite collaboration avec l'équipe d'investissement et les entreprises du portefeuille de l'entreprise à un moment où l'innovation et la transformation numérique formidables s'accélèrent dans toutes les industries et sont sources importantes d'opportunités de croissance. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :