HSBC choisit un "insider" comme nouveau patron

 |   |  316  mots
Dès son diplôme d'économie en poche, John Flint est entré en 1989 chez HSBC, où il a travaillé 14 ans en Asie, dans les activités de marchés. Il a aussi été trésorier du groupe et directeur de la gestion d'actifs.
Dès son diplôme d'économie en poche, John Flint est entré en 1989 chez HSBC, où il a travaillé 14 ans en Asie, dans les activités de marchés. Il a aussi été trésorier du groupe et directeur de la gestion d'actifs. (Crédits : HSBC)
La première banque européenne a demandé au régulateur d'avaliser la nomination au poste de directeur général de John Flint, qui y travaille depuis 28 ans. Stuart Gulliver, l'actuel DG, avait annoncé son intention de quitter ses fonctions en 2018.

[Article mis à jour à 12h05]

Un homme de l'interne pour aider la première banque européenne en termes d'actifs à négocier le délicat virage du Brexit : le prochain directeur général de HSBC sera un pur produit maison, John Flint, 49 ans, qui travaille pour la première banque britannique depuis 28 ans. Le nom de l'actuel directeur de la banque de détail et de la gestion de fortune a été soumis à la Banque d'Angleterre, qui doit approuver sa nomination, selon les informations du Sunday Times qui cite des sources de la City.

John Flint remplacera Stuart Gulliver, qui avait annoncé dès 2016 qu'il partirait en 2018, après sept ans aux commandes. A l'époque le nom de Henri de Castries, l'ex-patron d'Axa, qui est administrateur indépendant de HSBC, apparaissait comme un des candidats sérieux pour le poste. L'homme d'affaires français a depuis rejoint le fonds General Atlantic.

Relocaliser 1.000 emplois à Paris

L'une des premières tâches de John Flint sera de réaliser de façon opérationnelle la relocalisation, annoncée par Stuart Gulliver, de 1.000 emplois à Paris dans le contexte du Brexit. L'ex-Hongkong and Shanghai Banking Corporation possède en France une licence de plein exercice depuis son acquisition en 2002 du CCF (Crédit commercial de France).

Le futur patron de HSBC connaît bien de l'intérieur la banque britannique. Il y a notamment travaillé 14 ans en Asie, dans les activités de marchés. Il a occupé diverses fonctions notamment celles de trésorier, de responsable de la gestion d'actifs et de directeur de cabinet du directeur général.

Ce choix du successeur de Stuart Gulliver est la première décision du tout-nouveau président non-exécutif du conseil Mark Tucker, officiellement en poste depuis le 1er octobre, venu lui-même de l'extérieur : il a été patron de l'assureur-vie britannique Prudential et de l'asiatique AIA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :