Espagne : plus d'un milliard d'euros retirés des guichets de Bankia ?

 |   |  236  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La quatrième banque cotée espagnole, qui vient d'être nationalisée subit un vent de panique. Ses clients ont déjà retiré plus d'un milliard d'euros de leurs comptes ces derniers jours, selon le quotidien El Mundo.

Journée sombre sur les marchés espagnols en ce jeudi de l'Ascension. Après un emprunt réalisé à des taux très élevés ce matin, le quotidien El Mundo révèle que les clients de la quatrième banque cotée du pays ont effectué des retraits pour un montant d'au moins un milliard d'euros ces dernier jours. Si la direction de la banque a démenti cette information, le mal était fait pour le titre de la banque qui plongeait de 27,49% à 1,2 euro cet après-midi, dans un marché en baisse de 1,61%.à la Bourse de Madrid. L'action Bankia vaut désormais moins du tiers de son prix lors de son introduction en Bourse en juillet dernier. 

Croulant sous près de 31,8 milliards d'euros actifs immobiliers risquée, la banque a été nationalisée en partie le 9 mai. Le gouvernement a annoncé le 9 mai qu'il prendrait le contrôle de Bankia en transformant en participation la dette de 4,465 milliards d'euros contractée en décembre 2010 envers l'Etat à travers un prêt public. C'est cette annonce qui semble avoir inquiété les clients de la plus grand e union de caisses d'épargnes du pays.

Restructuration du secteur bancaire

L'Espagne a en outre engagé une réforme du secteur financier qui force les banques espagnoles à mettre de côté 30 milliards d'euros supplémentaires en 2012, pour se protéger de leur exposition au secteur immobilier sinistré.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2012 à 10:52 :
L'euro est sur évalué de 2 fois par rapport à l'origine. Il a de la marge avant de "disparaitre".

Chaque fois qu'il baisse, nous exportons plus et paradoxalement l'Europe respire.
a écrit le 17/05/2012 à 20:58 :
"L´étranglement des peuples", vraiment pathetique. La culture economique et financiere des lecteurs de latribune.fr est en train d´atteindre un niveau exceptionnel.

La zone Euro n´est pas prete de disparaitre malgre les efforts de nos amis anglo-saxons... Ne lisez pas du Krugman, c´est un rate
Réponse de le 18/05/2012 à 0:23 :
Un raté Prix Nobel d'économie ça court les rues effectivement. Nous reparlerons de la solidité de la zone Euro dans quelques mois.
a écrit le 17/05/2012 à 20:54 :
Je vois que le niveau du debat vole tres haut aujourd´hui. Il faut lire Lemonde ou Libe, bcp plus interessants...
a écrit le 17/05/2012 à 18:04 :
Est ce que c'est un coup d'Eric Cantona qui en 2007 avait lancé un appel "Que tout le monde vide son compte pour faire chuter le système financier"....en France ..??
Réponse de le 17/05/2012 à 20:06 :
Oui, il faut également que les Français se dépêchent de vider leurs comptes avant que ce soit le gouvernement qui le fasse.
Réponse de le 18/05/2012 à 6:27 :
il est temp que le monde ce reveillle mes eslas tro tar le coflit est deja prepare cest la fin de sisteme pour tous ceu qui dirige meme les arme fini par arete de ce batre pour cette argent qui a tous jour fait les probleme sur la terre et les religion pas daregent aux que religion nescisterais
a écrit le 17/05/2012 à 17:24 :
Ca sent le début de la fin de la zone euro !!!!!!!!!!!
a écrit le 17/05/2012 à 17:20 :
"La ruée vers les guichets menace le secteur bancaire hellénique"... effet boule de neige pour l?Europe ???
a écrit le 17/05/2012 à 16:21 :
Les apprentis sorciers commencent à comprendre qu'il est temps de stopper l?étranglement des peuples!
a écrit le 17/05/2012 à 15:20 :
Il n'y a que les technocrates de Brussels qui y croient encore.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :