La Tribune

Rafale : l'heure du choix approche en Suisse

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Michel Cabirol  |   -  324  mots
Berne prendrait une décision fin novembre ou début décembre pour l'acquisition de 22 avions de combat mais un référendum pourrait retarder ce calendrier. Trois avionneurs sont en piste pour conquérir le marché suisse : Dassault Aviation (Rafale), Saab (Gripen) et le consortium Eurofighter (Eurofighter Typhoon).

L'heure du choix approche pour la Suisse pour l'achat de 22 avions de combat (30 novembre ou 7 décembre, selon la presse suisse)... mais le dossier pourrait encore subir un nouveau retard avec l'organisation d'un référendum populaire. Contrairement au Parlement et au Conseil fédéral, le chef d'état-major des armées André Blattman est favorable à un référendum à propos de l'acquisition de nouveaux avions de combat.

Dans une interview accordée dimanche 20 novembre dans l'hebdomadaire suisse "SonntagsBlick", il a estimé qu'un "vote du peuple donnerait une légitimation à cette décision. Et c'est pourquoi il serait bien et important que le peuple puisse se prononcer". Selon lui, "si nous ne parvenons pas à persuader les citoyens, nous en sommes nous-même responsables". Le chef d'état-major anticipe en fait la décision des Verts suisses, qui veulent que le peuple suisse se prononce sur cet achat. S'ils n'obtiennent pas satisfaction, ils lanceraient alors une initiative pour un moratoire avec l'aide d'autres partis et associations, notamment le Groupe pour une Suisse sans armée. Ce qui bloquerait le processus pendant de longs mois.

Ce serait une nouvelle déconvenue pour les compétiteurs. Pour l'heure, selon le ministre de la Défense, Ueli Maurer, l'avion le meilleur marché, le Gripen suédois, reviendrait à 3 milliards de francs pour 22 exemplaires, contre 4 milliards pour les deux autres appareils, l'Eurofighter (EADS, BAE Systems et Finmeccanica) et le Rafale de Dassault Aviation, selon la presse suisse. En revanche, l'appareil français, qui serait le plus performant opérationnellement, aurait la préférence des pilotes suisses. En outre, Paris mettra, pour améliorer l'offre française, à disposition de l'armée de l'air suisse des zones de vol en France et des bases aérienne françaises... si Berne choisit bien sûr le Rafale. Mais son prix (150 millions d'euros par appareil) - en dépit d'un franc suisse fort par rapport à l'euro - pourrait faire reculer les Suisses.

Réagir

Commentaires

bipbip90  a écrit le 10/03/2013 à 15:07 :

Aujourd'hui nos clients n?achètent pas des avions comme des DVD, des smartphones... Ils veulent absolument des transferts de technologies, gérer la maintenance, faire reprendre leurs anciens avions....
Tous ces sujets sont faciles à traiter dans la plupart des secteurs mais pas dans l'industries militaires...

Pinpon  a répondu le 12/03/2013 à 0:48:

Les pays occidentaux sont au bord de la faillite, c'est pour cela qu'ils sont prêts à tous les sacrifices pour vendre même un seul Rafale, La Chine dit vouloi acheter un Rafale? La France sera d'accord de donner les plans de l'avions, même les ingénieurs concepteurs pieds et poings liés. Il faut être clair: nous vivons juste la fin de notre civilisation

atlante  a écrit le 10/03/2013 à 14:43 :

La superiorite aerienne est aux specialistes militaires d'apprecier.Dans un futur probable confrontation X avec un adversaire dote de fonction multirole et que le votre est demuni alors vous etes sur d'etre perdant.A quoi cela serve T il d'acheter des avions ce dont le role de dissuasion et de protection de son espace aerienne est quasiment nulle.les detracteurs en tout genre objecteurs de conscience ne sont jamais devant leur responsabilite puisque de silence ils pronent une politique de berezina ou de demilitarisation pernicieuse justement canalise par certains ordres nouveaux qui eux sont tout sauf objecteurs de conscience

Le Rafale !!!  a écrit le 03/03/2013 à 23:34 :

J'aimerais bien savoir combien de pays au monde posséedent les rafales ?
Israël, je sais, mais qui son les autre pays ?

James  a répondu le 04/03/2013 à 7:31:

Israël ont acheté dans le passé des avions français (Ouragan) et des Mirage III dont ils ont construit 2 dérivés Nesher et Kfir. Depuis, ils n'ont pratiquement acheté que d'appareils US. La France est le seul pays à posséder le Rafale, pour l'instant j'espère!

En rêve  a répondu le 04/03/2013 à 23:21:

Mais les seuls pays qui veulent du Rafale sont dans l'imaginaire de Dassault et de ses copains de la classe politique. D'ailleurs, c'est drôle après le Brésil de Sarkozy qui n'a jamais confirmé l'achat de Rafale, on a maintenant l'Inde de Hollande. Où est-il ce contrat stipulant que l'Inde achète des centaines de Rafale?

James  a répondu le 05/03/2013 à 8:05:

On n'achète pas un avion d'armes comme on achète un avion civil ou une voiture, surtout quand il y a transfert de technologie. Si cela vous intéresse un peu, prenez un peu de temps et apprenez que ce marché indien se fait en plusieurs étapes: 1/ Choix de 2 finalistes sur des critères techniques où Boeing, Sukhoi, Mig, Saab, EADS et (Dassault, Thales, Safran) ont participé -> EADS et Rafale Team qualifiés. 2/ Choix du gagnant (pour négociations exclusives) sur des critères de prix (achat, utilisation pour être simple) -> Rafale Team gagnant. Actuellement, se déroulent les négociations pour rédiger le contrat qui prévoit que l'Inde puisse fabriquer et assembler les avions, donc vous pouvez imaginer que cela peut prendre "un peu" de temps.

Bidouille  a répondu le 06/03/2013 à 23:53:

Et au final, Dassault aura filer aux Indiens l'ensemble de son know-how pour s'entendre dire: Finalement, on achète pas! C'est pas demain que les cieux indiens verront voler des Rafales

James  a répondu le 07/03/2013 à 8:03:

Le know-how comme vous dites ne s'acquiert pas comme ça en quelques jours et sur quelques documents! Il faut de la pratique avec des conseillers à vos côtés. S'ils ne signent pas alors pas de know-how. "C'est pas demain que les cieux indiens verront voler des Rafales": D'abord Rafale est un nom propre tout comme Gripen ou Typhoon, ça ne s'accorde pas! Ensuite, vous reviendrez sur les forums et blogs après la signature? Chiche

Fanfaron  a répondu le 08/03/2013 à 2:40:

@James: Donnez vous la peine de vous renseigner sur les pratiques économiques en Asie et sur les réussites de l'économie française (Grâce à Airbus, la Chine a pû proposer son premier avion civil au dernier salon du Bourget / Grâce à Areva, la Chine peut fabriquer ses propres centrales nucléaires / Grâce à PSA, la Chine présente en Europe ses premières voitures haut de gamme, etc.), vous serez peut-être moins arrogants. Arrogance typiquement française qui croit qu'à part la France, le reste du monde est incompétent. Malheureusement pour vous, c'est loin d'être le cas (nous aurons une pensée émue pour la Chine qui forme plus d'ingénieurs en une année qu'il n'y a d'ingénieurs actifs sur tout le continent européen et pour la France qui est incapable de donner du travail à tous les ingénieurs qui sortent des écoles). Vous avez raison, il ne faut pas écrire "Rafale" avec un "s", ce serait alors présager que Dassault va réussir à vendre plus de 1 Rafale. Et là, c'est de loin pas gagner

James  a répondu le 08/03/2013 à 18:04:

Loin de moi l'idée de sous estimer les autres pays, les émergents en particulier. "S'ils ne signent pas alors pas de know-how" voulait dire pas de know-how de la part du Rafale Team en ce qui concerne le Rafale. Les Indiens sont capables par ailleurs de concevoir des avions de combat, quoiqu'avec difficultés, voir LCA mais ils apprennent. De toute manière, si on (les Français) ne vend pas avec transferts de techno, ce sera les USA, UK, Allemagne ou même Corée du Sud. Ce n'est pas de l'arrogance d'essayer de garder une certaine avance sur les autres tout en vendant de la techno, et je souligne le mot essayer!

Fanfaron  a répondu le 09/03/2013 à 14:26:

J'ai le regret de reconnaître que vous avez raison sur un point: Si ce n'est pas la France qui se fait voler sa technologie en espérant vendre ces équipements, ce sera un autre pays occidental. La seule fois où la France a réfléchi intelligemment en refusant d'offrir sa technologie contre la vente de TGV à la Chine, c'est les Allemands qui ont fait la connerie. Et maintenant? La Chine fabrique son propre TGV et la France a eu la désagréable surprise de se retrouver en concurrence avec les chinois sur des appels d'offres pour des trains à grande vitesse sur les marchés étrangés (dernier exemple: une ligne prévue en Californie).

loll  a écrit le 03/03/2013 à 23:23 :

J'espere que la Suisse mon pays, ne va pas acheter cet avion..

Pied Nickelé  a répondu le 04/03/2013 à 23:23:

Aucun risque, la France a tellement craché sur la Suisse que la simple idée d'acheter français se terminerait par un vote populaire refusant l'achat. Les politiques suisses l'ont d'ailleurs très bien compris, c'est pour cela qu'ils achètent le Gripen

massilia  a écrit le 25/02/2013 à 9:20 :

La Suisse qui à l'habitude de brasser des pépites peut -elle se payer le luxe de passer a côté du Rafale ?

Le Poooort  a répondu le 25/02/2013 à 22:19:

Ce n'est pas la Suisse ni ses habitants qui brassent les pépites mais les banques, sociétés internationales côtés en bourse, installées sur son sol, nuance. Effectivement le Rafale est un luxe que la Suisse ne peut pas se permettre, parce que la Suisse, contrairement à la France, a une politique de "frein à l'endettement": La Suisse ne dépense que ce qu'elle gagne (alors que l'endettement de la France dépasse en 2012 90% de son PIB, la Suisse a limité son endettement à 35% de son PIB )

stoppeur  a écrit le 13/02/2013 à 17:15 :

Plutôt que vendre des Rafale,pourquoi ne pas les "céder" à la CH sous forme de "location-
vente",avec équipement d'une base pour Rafale sur le territoire suisse + possibilité de fré
quenter" 2 bases de l'Hexagone...A Salon-de-Provence,il y a bien des Pilatus...Alors pour
quoi pas des "Rafale Croix-Rouge"...à Orange...ou Colmar?On pourrait "concéder" la base
de Luxeuil,plutôt que la "fermer",...à l'armée de l'air suisse!!On se ferait payer en gruyère,
en chocolat,en vins...Là,les Verts suisses,ils devraient réfléchir à 2 fois avant de vouloir la dissolution de l'armée suisse!!

LEO  a répondu le 16/02/2013 à 7:21:

Pas mal cette idée, déjà que Swissair utilise la base dans les Vosges pour entrainé ces pilotes, contre du chocolat suisse avec rabais de prix.
JCM132 pas besoin d'une grande capacité intellectuelle pour manger du chocolat suisse par contre les sous en Suisse appartienne à beaucoup de riches français et je doute fort qu'ils vont te donner en peu.

Vivien  a répondu le 20/02/2013 à 23:53:

La Suisse est déjà bien pourvue en bases aériennes de guerre y compris la version enfouie sous la montagne. De toute manière, c'est trop tard: la Suisse a pris sa décision, ce sera des SAAB Gripen. D'autres part, la France n'avait aucune chance de convaincre les Suisses: En effet, le gouvernement Sarkozy puis Hollande n'a eu de cesse de nuire aux intérêts de la Suisse. Malheureusement pour nous, les Suisses ont de la mémoire...

fred  a répondu le 24/02/2013 à 6:53:

donc n ous n'avons plus aucun interet a menager la suisse,si je comprend bien.

Grotesque  a répondu le 24/02/2013 à 12:34:

@fred Effectivement, on a pas besoin de ménager la Suisse: ils nous renverrons les 200'000 frontaliers français qui passent tous les jours les frontières de l'Hexagone pour travailler en Suisse puis retournent consommer en France. Vu notre situation, on est plus à 200'000 chômeurs de plus ou de moins...

JCM132  a écrit le 11/02/2013 à 11:29 :

L'ensemble de ces commentaires ne reflète pas d'une grande capacité intellectuelle. Soyons concrets: 30000 suisses travaillent pour l'armement (occidental). Il y a des contreparties: le peuple suisse est autant "pigeon" que nous les français. Quelques personnes s'enrichissent sur le dos des autres et il ne faut surtout pas que cela change !
A peine un Rafale ou tout autre chasseur-bombardier aura-t-il décollé qu'il aura atteint la frontière d'un pays "neutre" sans ennemi. Donc, imaginez les tractations pour de tels marchandages. Ce n'est pas nous qui devrions nous intéresser à ce sujet, mais les suisses; alors s'ils ont trop de sous, qu'ils m'endonnent un peu. Amicalement...JCM

LEO  a écrit le 05/02/2013 à 7:32 :

Pour la Suisse se serait suffissent le Pilatus made of Switzerland, vu qu'ils n'ont pas d'espace aérien suffissent pour le décollage d'un Rafale, vue aussi qu'ils n'iront jamais au Mali, maxi ils vont défendre le Vatican.

LOL  a répondu le 12/02/2013 à 21:19:

exact! pas besoin d'avions, gardons notre pognon et investissons le dans la recherche.

Colombey  a écrit le 03/02/2013 à 8:37 :

A voir ce qui est écrit sur les accidents d' avions militaires en Inde, il semble que le Rafale présente des atouts pour sa fiabilité .

miab3  a écrit le 01/02/2013 à 14:51 :

je ne voies pas en quoi le " peuple " serait qualifié dans un choix qui doit être technique !!! Si dans l'automobile la gamme est bien trop faible faible , en particulier dans le haut de gamme inexistant , là , on a que du haut de gamme , aucune formule intermédiaire ou évolutive et pas de " réaction " , donc avion au coût trop élevé et on traîne ce boulet depuis des années .

Info  a répondu le 02/02/2013 à 1:51:

En Suisse, le "peuple" est qualifié parce que c'est lui qui paye la facture! En Suisse, le peuple est souverain: les grandes décisions ne sont pas laissées à un seul homme (nommé président de la République) qui, entouré de sa cour de copains, fait la pluie et le beau temps.

Bien envoyé !  a répondu le 09/02/2013 à 11:45:

C'est ça la démocratie ! Alors qu'en France nous avons remplacé le Roi par le Président de la République et les seigneurs locaux par des députés et sénateurs qui vivent sur le dos du peuple sans l'écouter. La Révolution est à refaire.

bigre  a répondu le 12/02/2013 à 21:18:

On a pas besoin d'avions! Donc si on DOIT en acheter, prenons les moins chers, genre, les téléguidés feront l'affaire...

fauxcon  a écrit le 31/01/2013 à 6:17 :

pourrais t on savoir le choix de nos voisins helvetes??

pour les interesses  a répondu le 31/01/2013 à 9:08:

il semble que le grippen ait ete choisit;decisions des parlementaires suisses en mars et juin 2013

Fabien  a répondu le 20/02/2013 à 23:48:

Les amis helvètes ont décidé d'acheter 22 Grippen en partenariat avec le gouvernement suedois. La Suède en commande une cinquantaine pour sa propre armée de l'air à condition que la Suisse en achète 22. Si pas d'achat suisse = pas d'achat suedois, pas d'achat suedois = pas d'achat suisse = mort de Saab aviation. Les contrats sont signés mais le peuple suisse pourrait être amené à voter pour dire s'il accepte la dépense de 3 milliards d'euro

condor  a écrit le 29/01/2013 à 10:54 :

je ne comprends plus rien , je croyais venir parler du Rafale et je trouve un maximum de commentaires de complexés qui expliquent qu'ils ne sont pas complexés , de critiques de la France qui n'a rien compris.
bon parlons du Rafale, je l'ai vu voler en 1987 , c'était le meilleur du monde de loin, Dassault électronique avait un outil de CAO trés élaboré, et les logiciels de CADV étaient trés aboutis, pratiquement capable de controler un Mirage 2000 au sommet d'une cloche au cours de son abattée,
25 ans plus tard les nouveaux avions américains ajoutent en plus la furtivité qui s'est révélée prioritaire,la manoeuvrabilité , la maniabilité et le combat tournoyant n'etant plus à l'ordre du jour des qualités attendues.
Les avions Russes , trés performants , avec des réacteurs trés puissants sont à des prix inférieurs de moitié.
vaut il mieux avoir deux SU35 ou un seul Rafale ?
La vrai supériorité du Rafale aujourd'hui est dans son aboutissement, dans sa gestion de la liaison L16, de son intégration dans un théatre d'opération et dans les capacités de son nouveau radar multi mode , bref ce qui est vendu c'est un système d'arme .
Ensuite chaque pays va se déterminer en fonction de ses besoins, maintenir l'integrité de son espace aérien comme la suisse , porter le feu à l'extérieur dans des opérations combinées, ou intervenir en TOE comme la France au Mali, et face à quels adversaires ?

Le dérapage du programmes F35 en terme de calendrier ,de coûts ,régression des performances annoncées rendle Rafale à nouveau compétitif.
Le grippen est un avion deux fois plus léger,le F18 est un avion vieillissant mais rénové et un redoutable concurrent, Seuls les états majors peuvent se décider en faisant leur comptes, ensuite la politique s'en mêle avec son cortège de négociations sur les transferts de technologie.

lemarcussien  a écrit le 29/01/2013 à 8:52 :

c'est sympa de voir un article de 2011 en tete des plus lus...

Michel Cabirol  a répondu le 29/01/2013 à 10:25:

Je confirme. Très surprenant. Michel Cabirol

Mordrakheen  a répondu le 29/01/2013 à 11:33:

c est un debat passionant et passionel :) Tellement de gens voudrait que le Rafale soit enfin reconnu pour ce qu il est : le meilleur avion multiroles opérationel du monde

rog  a écrit le 26/01/2013 à 17:49 :

C'est avant tout un choix politque le prix vient en second

Fredo30  a écrit le 26/01/2013 à 17:13 :

L'offre française est de loin la meilleure,et si les pilotes suisses veulent le rafale c'est certainement qu'ils doivent en savoir un peu plus que les soient disant spécialistes de tous poils qui peuplent les journaux en ligne de commentaires tous plus anti français les uns que les autres.Oui les avions rafales sont les meilleurs dixit les pilotes eux même,y compris les pilotes US qui ont perdu lors de confrontations et d'exercices de simulation ! Un peu cher mais si tu veux gagner des combats aériens mieux vaut un très bon rafale qu'un merdique grippen.

Sarko  a écrit le 29/11/2011 à 11:50 :

" Je promets de ne plus débiner les Suisses et LA SUISSE

si vous achetez à mon copain Dassault ces Fameux Rafales dont personne

d'autre n'a voulu"

Maurderyre  a répondu le 29/11/2011 à 17:09:

Rien ne presse car un dicton helvète stipule qu' "il n'y a pas le feu au lac..."

A340AMIRI  a écrit le 28/11/2011 à 19:57 :

Je vous le dis tout de suite, on ne vendra rien du tout. Les Suisses ne voteront pas en faveur de ces dépenses futiles: la Suisse veut faire la guerre a qui? c'est ridicule, a chaque fois que ça a mal tourné dans l' histoire ils se sont repliés dans leurs montagnes, et ils continueront ainsi. C'est pas parce que le voisin veut a tous prix vendre son materiel de guerre vieux de vingt ans que les autres doivent obtempérer

Jeff  a répondu le 28/11/2011 à 23:33:

ils se sont replies dans leur montagne et personne ne les a attaques parce qu'ils avaient une armee dissuasive. Dire que dans le monde actuel personne n'attaquera jamais la Suisse ou n'importe quel pays est juste une anerie , les armes sont toujours plus performantes , elles portent de plus en plus loin et sont a la disposition d'etat ou de groupes terroristes qui ne s'embarasssent pas de scrupules... personne ne peut dire ce que sera la situation dans les balkans d'ici 10 ou15 ans ... les suisses vont acheter un avion de combat et comme d'habitude les verts suisses perdront la votation.

quel avion ? c'est la seule interrogation

Mordrakheen  a répondu le 29/11/2011 à 11:36:

cher A340AMIRI ca fait un bon moment que le suisses n ont pas attaqué qui que ce soit en fait depuis la Renaissance si mes souvenirs sont exacts .Par contre ça ne veut pas dire que leur pays n est pas armé vous seriez étonné de voir les capacités defensive suisses , des montagnes creusées en forteresses des parties d autoroutes transformable en piste d atterissage et un service militaire efficace...qui veut la paix prépare la guerre

titi  a répondu le 29/11/2011 à 16:35:

tien encore amiri qui defend ses action chez eads , bien une chose et sur il aura des debouchés , des emploies et une superieurité aerienne . cela mais pas negligeable

A340AMIRI  a répondu le 29/11/2011 à 20:15:

Vous me faites drôlement rigoler: en 39-45 la magnifique, valeureuse, moderne et extraordinaire armée Suissesse a pris partie? eux, ils préparent la guerre pour quoi ou qui? on les voit sur le théatre des opérations a l' international? ah non, ils sont neutres n'est ce pas? je dis des âneries mais vous aussi!
@titi, je n'ai pas d'actions EADS mais certains cachent mal leur appartenance a la nébuleuse du milliardaire Dassault

titi  a répondu le 30/11/2011 à 11:09:

prend le temps d allé simplement sur wikipedia tu auras tes reponces , ce m est pas larmée mais des volontaires encadré par des colonel

A340AMIRI  a répondu le 30/11/2011 à 15:30:

@titi, je n'irai pas sur wikipédia pour gater du temps a voir ce qui se passe dans un pays centré sur lui même et qui a toujours su s'isoler et amasser l'or des autres + se rendre complice de la fraude internationale

titi  a répondu le 30/11/2011 à 15:53:

+ un pour toi" comme quoi on peu etre d accort " les personnes qui s enrichisse en france et qui le place dans les "paradis fiscaux " ou qui vont vivre a l étranger devraient payer les taxe complémentaires , blocage des comptes , voire déchéance de nationalité . mais c est connue plus on et riche plus on et avare

Basile 60  a écrit le 28/11/2011 à 19:13 :

A l'heure où la crise frappe durement, est-ce bien raisonnable d'acheter des avions de combat? La Suisse est neutre et n'enverra jamais sa flotte nulle part. Par ailleurs, qui aurait envie d'attaquer la Suisse hormis les Romuliens et le fisc français ? L'argent serait e mieux utilisé en aidant les pauvres et les défavorisés.

cathar31  a écrit le 28/11/2011 à 17:34 :

c'est bizarre tous ça,..d'un coté des avions à 150.millions d'Euros l'unité et de l'autre, le misérabilisme des restau du coeur...cherchez l'erreur...faudrait m'expliquer.. j'ai du mal à suivre quelque part!!!mais c'est bien sur ,..pour faire des guerres ,ou renflouer les banques, il y à toujours de la monaie dans les fonds de tiroirs...

A340AMIRI  a répondu le 28/11/2011 à 19:59:

Je suis d'accord. le monde s'éffondre mais pour l' armement et les foutaises de capricieux industriels et/ou d'états cherchant a fourguer leur "technologie", coute que coute il y a toujours des millions a dépenser....ils feraient mieux de relever les défis alimentaires qui nous attendent, déja on éliminerait des sources de tensions

gojira  a répondu le 29/11/2011 à 7:41:

Oui bien sûr nous vivons dans le pays des bisounours... C'est pas comme si l'homme se faisais la guerre depuis la nuit des temps... "si tu veux la paix, prépare la guerre". Et arrêtons de tout mélanger, çà en devient pathétique.

A340AMIRI  a répondu le 29/11/2011 à 20:17:

@Gojira: ce qui devient pathétique c'est que pleins de pays préparent la guerre en ce moment au lieu de chercher a faire face aux vrais défis. L'Iran veux aussi la paix en préparant ses bombes, tout comme Chavez en achetant des armes Ukrainiennes a la tonne....Je sais vraiment pas qui est le bisounours

leraleur  a écrit le 28/11/2011 à 14:18 :

Rien ne va plus.Faites vos jeux.
La Suisse achetera/achetra pas ?

Je parie que non.

Faite vos jeux

PS : les Suisses ont combatus la Luftwafe en 40, lorsque ses avions lêchaient un peu trop les frontières Suisses.Ils ont raison de garder leur armée.On ne sait jamais.
Par exemple si on les obligeait à entrer dans la zone euro contre leur grès...Désolé, je ne vois pas d'autre cas de guerre contre les Suisses.L'Iran, la Chine, les USA ne peuvent ... toucher la Suisse sans piètiner la France ou l'Allemagne !

sabre au clair  a écrit le 28/11/2011 à 10:45 :

MOI SI J'ETAIS LE GOUVERNEMENT JE MENACERAIS LA SUISSE DE DEMANDER A TOUS NOS BONS FRANCAIS DE L'ETRANGER (EVADE FISCAUX) DE RENTRER AU PAYS AU NOM DE L'INTERET NATIONAL ! NON MAIS !

arcesilas  a répondu le 28/11/2011 à 13:03:

Et ces braves évadés obéiraient...? :-)

PetitFrancaisSUISSE  a répondu le 28/11/2011 à 18:55:

Francais en Suisse = evade fiscaux??
Non, simplement salariés, ou encore travailleurs immigrés (Gastarbeiter).
Et vous savez quoi ? : j'en suis très heureux, mais si je regrette de n'avoir pas eu les mêmes opportunitées en France, ou j'ai grandi, recu une bonne éducation, y compris supérieure.
La seule chose que je ne regrette pas c'est de ne plus entendre l'espèce de beaufferie, dont votre message est la caricature.

Ipi  a répondu le 28/11/2011 à 19:03:

Les français de l'étranger ne sont pas des évades fiscaux. Il faut se méfier des amalgames. Ils ont conduits l'Europe a plusieurs guerres.

Ceci dit, je ne vois pas le rapport avec le rafale....

gerardc27  a écrit le 28/11/2011 à 10:26 :

Si le Rafale n'était pas assez puissant pour les EAU, il est trop puissant pour la Suisse qu'il sera capable de traverser en cinq bonnes minutes. Alors pourquoi ne pas le monnayer avec l'utilisation de notre espace aérien pour permettre à ses pilotes de s'amuser un peu.

Beaver  a répondu le 28/11/2011 à 13:27:

C'est le cas, avec l'acces a certaines zones de l'espace aerien en france et des accords de formation et d'echange de personnel.

stoppeur  a écrit le 28/11/2011 à 9:58 :

Quand Dassault vendait ses avions de chasse lui-même,ça se passait au
mieux:en Israël,en Afsud,à l'Arabie Saoudite,en Argentine,en Inde...
Maintenant que l'Etat français s'en mêle...Avec les EAU,il faudrait d'abord racheter les Mirage 2000-9!!Et pourquoi pas leur fournir les équipages et l'armement gratos...?Pourquoi pas faire fabriquer les Ra
fale en Inde...?Ca contrarierait sérieux Russes,Chinois et Américain
s!!!

stoppeur  a écrit le 28/11/2011 à 9:48 :

Pour vendre des Rafale,il faudrait les faire fabriquer en Suisse...Ou
en Inde...Ou au Brésil...Or,comme c'est l'Etat français qui vend l'a
vion,on n'en vendra pas plus là,qu'ailleurs...A moins que la Suisse
l'achète nu et que le contribuable français offre l'armement;comme ce
fut le cas avec le char Leclerc en Arabie Saoudite...

bouchy  a écrit le 28/11/2011 à 9:45 :

Il faudrait que Sarkosy arrète d'insulter les Suisses à tout bout de champ, et cesse le recel de données volées illégalement... On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre ! Et pourquoi ne pas s'adresser aux Russes ? Excellent avions et prix bas... Une vraie concurrence !

legal  a écrit le 28/11/2011 à 9:28 :

Si la Suisse achète le rafale, alors je me marre après les position de la France concernant ses propos sur le paradis fiscal détesté. Ou alors il sont c...(mais bien sur que non)

Ahbon  a répondu le 28/11/2011 à 19:23:

Ca depend ... peut être que cela détendrait les relations .... en tout cas si ils ne le prennent pas il faudra sévir a la hauteur des discours prétentieux de Sarko: "il n'y aura plus de paradis fiscaux" ....

Segami  a répondu le 30/11/2011 à 16:57:

A la vitesse où cela va, l'UE et la France que l'on connait auront disparu avant les paradis fiscaux...

EIFFEL  a écrit le 28/11/2011 à 8:56 :

Le bon sens voudrait que les Suisses choisissent le rafale pour avoir l'espace aérien adéquat, l'accès à cetaines bases françaises, la maintenance à portée de main pour un excellent appareil qui est aussi à portée de leur bourse.

canard60  a écrit le 28/11/2011 à 8:32 :

on peut toujours esperer mais surtout qu'aucun politique ne s'en mele,on a vu le resultat avec le bresil , l'inde ,les emirats ...... les suisses sont de bons negociateur esperons que dassault ai un tres bon commercial

MAGNUM  a écrit le 28/11/2011 à 8:08 :

En logique le Rafale a remporté plusieurs campagnes d'évaluation, mais on connait les résultats...

Logique  a écrit le 28/11/2011 à 6:53 :

A l'image du célèbre couteau Suisse multifonctionnel, le Rafale est l'appareil multi-misions par excellence! Son choix par nos voisins Helvètes parait évident et logique...
N'êtes-vous pas de mon avis?

bouchy  a répondu le 28/11/2011 à 10:48:

C'est certain, mais il faudrait aussi savoir être aimable avec les clients ! Or prendre la Suisse comme bouc émissaire à longueur de temps en la rendant presque responsable de la crise française et refuser hautainement un accord (pourtant avantageux pour la France) déjà signé par l'Allemagne, le G.B. et sous peu ,la Grèce et l'Espagne n'arrangera certainement pas les choses !

yak  a répondu le 30/11/2011 à 11:13:

@logique,je precise aussi que quand les reacteurs sont chauds il se propage une delicieuse odeur de chocolat et de canelle qui devrait plaire aux suisses

Emissaires spéciaux  a écrit le 28/11/2011 à 6:32 :

Il faut envoyer des émissaires spéciaux en Suisse pour conduire une négo proprette : envoyer Tron, Woerth, Mam, Besson, et Lagarde...

yvan  a répondu le 28/11/2011 à 10:05:

Excellent...

Le marquis de Seignelay  a écrit le 27/11/2011 à 19:46 :

Avis : le Rafale ne coûte pas 150 millions d'euros. Selon le rapport de la Cour des Comptes de 2010, le coût du Rafale est de : 142,3 millions d'euros. Ce coût unitaire intègre la totalité des dépenses du programme Rafale, réparties sur les 286 machines à construire. La cible initiale (celle retenue par la Cour) était de 320 machines. Donc, plus on réduit la cible, plus on augmenter le coût unitaire du matériel puisque les frais de développement sont des coûts fixes. Dans la façon de calculée de la Cour, ceux-ci reposent sur le nombre d'appareils produit.

Cependant, tout les pays ne pratiquent pas un tel montage, et ils se gardent bien de facturer au client les frais de R&D, à l'image des Etats-Unis (l'Etat fédéral prend à sa charge le programme). Le coût unitaire de production du Rafale tourne plutôt entre 70 et 80 millions d'euros.

Pis, je doute que l'Eurofighter puisse proposer une offre similaire à celle du Rafale puisque cet appareil est plus coûteux que l'appareil de Dassault. Les Cours des comptes allemande et anglaise l'ont calculé. Les chiffres avancés affirment qu'il y a une différence de 10 à 20 millions d'euros pour le coût unitaire de l'Eurofighter par rapport au Rafale. Ces mêmes instances ont également calculé que le coût de l'heure de vol du Typhoon (Eurofighter) était de 1,5 à 2 fois celui du Rafale.

Page 18 du rapport de 2010 : http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPA/1_conduite-des-programmes-armement.pdf

Jean-Michel  a répondu le 27/11/2011 à 20:55:

Il n'est pas certain que les suisses aient oublié la plaisanterie du Mirage III (36 Mirages livrés pour le prix de 100).

Elem  a répondu le 28/11/2011 à 0:38:

Armasuisse , l'organisme chargé de l'evaluation (qui a donc la memoire courte) a rendu 2 rapports en 2008 et 2009 qui recommandent le Rafale et deconseillent le Gripen:
http://bazonline.ch/schweiz/standard/Kampfjet-Gripen-mit-unbefriedigenden-Noten/story/10934828

claude33  a écrit le 27/11/2011 à 17:57 :

extrait de La Tribune de Geneve; ce n'est pas avec ça qu'on va vendre le Rafale aux Petits Suisse; faut pas rever

La Suisse n?a pas apprécié les propos du président français Nicolas Sarkozy, au G20 à Cannes, lorsqu?il avait dénoncé les "déficiences" dans les efforts de la Confédération pour ne plus être considérée comme un paradis fiscal.

"Nicolas Sarkozy a probablement un problème avec nous, je ne sais pas lequel", a déclaré la présidente de la Confédération suisse, Mme Micheline Calmy-Rey, dans l?émission "Pardonnez-moi", dont un extrait a été diffusé vendredi soir au journal télévisé suisse.

Micheline Calmy-Rey ajoute avoir convoqué l?ambassadeur de France à Berne, pour lui signifier le "mécontentement" de la Suisse quant à "cette manière de faire".

LOL  a répondu le 27/11/2011 à 18:15:

Oui, j'ai de la famille en Suisse, et j'y ai des clients. Alors la Suisse, ferait mieux de balayer devant sa porte.

Match nul, balle au centre.

Lorsque les suisses se comporteront comme ils aiment à s'en vanter, on en reparlera.

samarinda  a écrit le 27/11/2011 à 17:43 :

La vrai question à quoi sert des avions à un pays qui n' a pas suffisamment de surface aérienne pour voler et un pays qui de toute façon sera toujors neutre. Mais peut-être que les suisses ont besoin de "claquer" un peu d'argent pour calmer les pays dont la France qui veulent savoir ce qui se passe dans les banques suisses. Je fais confiance aux suisses pour noyer le poisson, ces suisses qui dans leur majorité son anti-français.

LOL  a répondu le 27/11/2011 à 18:19:

Les suisses sont anti tout. Ils ont juste un peu de respect pour les allemands, car ceux ci ne baissent pas la culotte et n'hesitent pas a leur rentrer dans le lard, forcant un peu leur respect.
Mais bon, les suisses ont plus mauvaise tête de turc que les francais : les italiens. Dans l'echelle de la considération, on est un peu au dessus d'eux. Et que dire des ex yougoslaves, qui sont n'atteignent même pas le premier échelon.
Si en France, on avait un petit peux plus de culture suisse, on ne s'en porterait pas plus mal, mais franchement, le model suisse ne fait pas vraiment envie.

titi  a répondu le 27/11/2011 à 21:03:

rien détonnant sachant qu il y a beaucoup d or " de l axe 39_45" qui y dort

coucou  a écrit le 27/11/2011 à 17:11 :

de l'argent à blanchir sans doute ...

catphil  a écrit le 27/11/2011 à 17:04 :

Après les différents discours de Sarko sur les Suisses, nous ne sommes pas prêts à faire le moindre cadeaux à la France, nous en faisons déjà beaucoup. Attendons les votations......

fraudHunter  a répondu le 27/11/2011 à 17:40:

A ce jeu de con la vous êtes sur de perdre. c'est plus fort qui gagnera, vu que la suisse est dans le viseur du monde entier, je la jouerai profil très très bas, en matière de fraude fiscale et de blanchiment d'argent. c'est 4 ou 5 milliards ne sont rien à ce que vous allez perdre, surtout en période de crise, je peux le vous garantir, quand les usa et les autres vont venir vous faire les poches, ils ont déjà commencés.

elem  a répondu le 27/11/2011 à 20:30:

oui moi aussi , a premiere vue j'enverrais promener les petits aboyeurs français qui se croient le centre du monde. Mais bon la politique ce n'est pas toujours le cafe du commerce , il y aussi des gens responsables qui savent negocier

Ahbon  a répondu le 27/11/2011 à 21:15:

Ca depend ... qui dans le voisinage de la Suisse a les impôts les plus élevés ? Donc qui en se fâchant un peu pourrait retirer un bon pourcentage de clients à la Suisse ... Acheter des Rafales ce serrait peut être le moyen ou un bon début pour s'arranger ...

Segami  a répondu le 30/11/2011 à 16:52:

Il y a juste un problème: La Suisse depuis ses origines (en 1291!) ne s'est jamais couché: elle est comme le roseau, elle fléchit dans le vent mais ne rompt pas. Ce n'est pas Sarko et ses menaces à peines voilées qui vont y changer quelque chose. Une preuve? La Suisse vient d'annoncer l'achat du Gripen. Suisse 1 - Sarko 0!

yak  a écrit le 27/11/2011 à 15:55 :

c'est sur que les suisses sont plus cons que les autres.ils vont surement acheter le rafale.on devrait en profiter pour leur refourguer des sous marins et des frégates

tzg  a répondu le 27/11/2011 à 16:24:

je doute qu'ils soient con, par contre, si ils le demandent pour x raisons, on peut leur louer un port militaire avec porte avion, sous marin, frégate et tanker, c'est une question d'argent et de confiance lié au territoire.
La France à bien des ports militaire un peu partout, le plus connu
est Djiboutti.
Quand à voir si ils achetent le rafale c'est à voir selon leur besoin opérationnel. Le rafale est un multirole, l'eurofighter est un intercepteur de haute altitude mais qui est court sur patte, vous avez intérêt à acheter des avions ravitailleurs meme si il vole
qu'en Suisse, il glougloute pas mal. le gripen est un espèce de mini mirage 2000-5 avec faible emport, il a été rejeté par les indiens pour ses faibles capacités, d'après l'évaluation d'un pilote qui a volé avec.

Yves  a répondu le 27/11/2011 à 16:27:

Vous êtes suisse ?

yak  a répondu le 30/11/2011 à 11:15:

non il n'est pas suisse mais il travaille chez dassault

herik  a écrit le 27/11/2011 à 15:46 :

à moins qu dassault baisse les prix disons 50% de réduction plus le sav pendant 10 ans au frais de dassault sinon NON NON que la france garde sa camelotte

Rico  a répondu le 27/11/2011 à 21:29:

On peut même te les faire gratos avec une carte lavage auto et un porte clé en prime.
Et puis aussi 100 balles et un Mars.

letarmo  a écrit le 27/11/2011 à 15:33 :

Avec la succession d' échecs de placement des Rafale, en dépit de ses qualités réelles (et qu'en sait' on), on a autant de chances de le vendre aux Suisses que de leur fourguer un porte-avions.

Elem  a écrit le 27/11/2011 à 14:08 :

150 millions d'euros ... vous avez repris les infos des publications suisses du groupe Edipresse (le temps , tdg ...) mais attention c'est un prix tout compris incluant maintenance , l'entrainement des pilotes et des techniciens , l' assemblage etc ...

JCM132  a écrit le 27/11/2011 à 13:44 :

Bizarre qu'une nation qui se prétend neutre achète et sous-traite de l'armement uniquement occidental. La Suisse devrait étudier les Sukoïs et Migs russes; ils sont moins chers et très performants (Peut-être que Berne achète des Kalashnikovs!). Neutralité ne veut pas dire grand-chose en français et une Suisse militaire dans le contexte mondial actuel; c'est tout bêtement: jeter l'argent des contribuables suisses par la fenêtre. Si cela peut leur remonter le moral: Ils ne sont pas les seuls dans ce cas.Jean-Claude Meslin indigné et écoeuré depuis 30 ans par la médiocrité ambiante

Mordrakheen  a répondu le 29/11/2011 à 11:49:

neutre ne veut pas dire idiot idéaliste et aveugle le monde est ainsi fait ce n est pas parqu on est en 2011 qu il n y a aucun risque désarmer de facon unilatérale n est pas seulement dangereux c est criminel vis à vis de ses citoyens autant s attacher les mains et poser la tête sur le billot
Mordrakheen cynique réaliste mais qui a de la mémoire depuis 42 ans

Jean-Michel  a écrit le 27/11/2011 à 13:22 :

Avantage pour le Gripen : un prix extrêmement bas (jusqu'à 50% de discount selon certaines rumeurs) et des milliers d'emplois garantis pendant des années (et plus ensuite avec le remplacement des F18) pour l'industrie militaire suisse qui connait une très forte chute de ses commandes avec la hausse du Franc Suisse (on parle de 4000 à 5000 emplois en jeu en Suisse).
En cas de choix du Gripen, 70% du montant resterait en Suisse. Les Suédois venderaient aux Suisses les cellules et l?équipement de 22 avions Gripen de la version actuelle pour 1,3 milliard. Les ateliers de RUAG se verraient alors confier un mandat pour équiper ces structures d?un nouvel équipement électronique, de radars et de systèmes d?armes de la dernière génération.

Jean-Michel  a répondu le 27/11/2011 à 17:55:

Autre alternative de nouveau étudiée par la Suisse, la remise à niveau des vieux F5 Tiger.

Le Département fédéral de la défense (DDPS) a réactualisé une option déjà étudiée ce printemps. Il en coûterait quelque 500 millions de francs, selon les chiffres d?Armasuisse, pour remettre à niveau 30 des 44 Tiger (vieux de 40 ans) de l?armée de l?air suisse. Il s?agit de doter ces appareils de systèmes de navigation qui leur permettent de voler par mauvais temps et de nuit. Ce qu?ils ne peuvent plus faire en l?état.

Certains parlementaires favorables à l'achat d'avions de combat sont en train de se raviser an raison des perspectives économiques moroses. En substance, l?achat d?avions de combat est un luxe de période de vache grasse.

Ahbon  a écrit le 27/11/2011 à 13:02 :

Le grippen n'est cher ... mais pas fini .... et si Saab devait comme pour l'automobile soit disparaitre soit changer de propriétaire des surprises pourraient apparaitre pour la Suisse comme par exemple devoir assumer le prix seul des mises à niveau nécessaires pour les dizaines d'années qui viennent ....

Saab aerospace est en fait une filialle de BAe  a répondu le 27/11/2011 à 16:35:

Dans le domaine aéraunotique, Saab n'appartient plus au groupe Saab, mais au britannique BAe il me semble.

ludo31  a écrit le 27/11/2011 à 12:54 :

on sait d'avance leur réponse : eurofighter !!
cette rafale est trop chère pour les suisses !!

raf  a répondu le 27/11/2011 à 14:17:

attention, il y a de grosses campagnes de désinformation en ce moment dans certains journaliste sont financés par certains consortium et il y a de très grosses pression politiques, une campagne d'intox de BAE qui n'a pas du tout digérer les eloges fait au rafale en Libye et qui a confirmé ses capacités en combat, le rafale a été toujours inférieur en prix de 20% et il a plus de capacité, l'eurofighter est un intercepteur de haute altitude et très mauvais mutlirole, on l'a vu en Libye, 91 strike contre les 455 strike des tornado, qui représente 15% des raid en libye, la france c'est 35% des raid avec 95% disponilité rafale sur 5 mois.
Le rafale est un vrai multirole, anti navire, bombardier, reco, frappe nucleaire, guerre electronique, il est semi furtif, il a écrasé l'eurofighter 2 fois en exercice 8-1 Solenzara et 7-1 UAE en dogfight et en BVR.
Le prix moyen (sans option) 300M$ F22, 120-200M$ le F35, 130M$ EF2000, Rafale 100M$ , Gripen 84M$, F16&F18 70M$.
Bientot on dira le rafale coute 1 milliard et l'eurofighter 1 euro.
Mais il est clair que l'eurofighter à baisser dramatiquement ses tarifs pour concurrencer le rafale, on le voit en aide.
Mais si l'avion est achete sur étagere, il est moins cher que l'eurofighter, sorti d'usine le rafale coute 64ME.
10 milliards $ en Inde pour 126 avions, le rafale est 5% moins cher.
http://www.youtube.com/watch?v=suNTJ6-Ezmo
Je dois avouer ma grande surprise l'inde, l'offre est traité avec professionnalisme et impartialité, c'est très rare de voir ca.
10 milliards $ aux EAU pour 60 avions, mais il veulent tout un ensemble des modifications qu'ils ne veulent pas payer, je souhaite bien du plaisir à l'eurofighter, car c'est un vrai cauchemar en matière d'exigence.
Ce que je regrette ce sont les maladresses politiques de la France qui nous font perdre tous les marchés si ce n'est pas les combines des autres.

titiboo90  a répondu le 27/11/2011 à 20:00:

Voila enfin une réponse sensée face à tous les clichés qui circulent.

Nico  a répondu le 27/11/2011 à 20:56:

Raf
voici une réponse que je partage

arundo  a répondu le 28/11/2011 à 14:09:

@raf
Rien n'est perdu aux EAU et en Inde non plus!

bibi75  a répondu le 28/11/2011 à 17:02:

Dans tous les exercices, dans toutes les évaluations, tous les experts, tous les pilotes de chasses du monde, les journalistes honnêtes (y'en à) tous savent que la rafale est une bombe en combat, eads et les américains en 1er (comme avec le Mirage 4000 en son temps) alors la désinformation de la part de certains journaleux n'y feront rien, l'avion restera le meilleur au monde actuellement en service n'en déplaise à beaucoup visiblement !

Mathias02  a écrit le 27/11/2011 à 12:38 :

En faveur de l'avion Rafale en Suisse (en plus des performances et de l'accès au ciel français) il faut rajouter :
- la mutualisation de l'entretien avec l'Armée de l'Air Française
- la participation d'entreprises travaillant déjà pour Dassault et en particulier le Rafale.

Gilles  a écrit le 27/11/2011 à 12:25 :

Et le petit Baroin qui a rejeté un accord fiscal avec Berne avec dédain... Une telle commande vaudrait bien d'aller à Canossa car le Rafale risque de terminer au Musée de l'Air..

ardisson  a répondu le 27/11/2011 à 13:56:

La Suisse n'achètera jamais le Rafale. Les relations franco-suisses sont trop tendues.

Elem  a répondu le 27/11/2011 à 14:32:

Avec en plus la sortie de Sarkozy au G20 , c'est sur que tout cela n'est pas tres coherent et pour finir la France risque de perdre sur tous les tableaux ...
A moins que , et c'est plausible , la Suisse n'utilise cette vente comme moyen de pression pour calmer les ardeurs de certains et obtenir des gains politiques avec la France .. Elle n'a rien a gagner politiquement avec la Suede , ni avec l'Allemagne avec qui elle a deja signé un accord.