Renault produit désormais moins de 20% de ses voitures en France

 |   |  398  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Renault Douai Plant)
Une première historique dans le processus de délocalisation du groupe tricolore. Sa production en France a baissé de plus de moitié en cinq ans.

Bonne nouvelle : Renault et PSA ont accru leur production de voitures en France l'an dernier. La hausse atteint même 11,8 %, à 1.665.797 unités. Seulement voilà, cette croissance est relative, car elle intervient par rapport à une année 2009 catastrophique. De fait, malgré ce rebond, la production française est en chute structurelle. Les niveaux demeurent en effet au-dessous de ceux de 2008 et inférieurs de près de moitié à... 2005. Renault et PSA ont produit en France à peine plus de voitures l'an dernier qu'en 1965 !

Même mouvement de fond pour la production d'utilitaires et de poids lourds. Celle-ci a certes augmenté l'an passé en France (+ 36 %) à 272.700 véhicules. Mais ces chiffres n'en représentent pas moins un plongeon d'un tiers par rapport à... 2005. Triste bilan.

En 2010, la part des voitures particulières fabriquée par Renault en France est même passée sous la barre des 20 % ! Une première. Certes, les ventes de Renault se sont beaucoup accrues hors d'Europe. Mais, nombre de véhicules fabriqués hors de France reviennent toutefois dans l'Hexagone. En 2010, les deux tiers environ des voitures du groupe Renault immatriculées dans l'Hexagone provenaient ainsi... d'usines étrangères.

Un facteur prix primordial

La délocalisation de Renault s'explique certes par une internationalisation précoce et la structure de ses gammes. Le groupe au losange est très concentré sur l'entrée de gamme pas chère. Les Logan, Sandero, Duster, Twingo, Clio II, Thalia (pour pays émergents) représentent en effet 37 % de ses ventes totales dans le monde. Pour ces modèles, le facteur prix est primordial. Mais, Renault ne fabrique pas seulement son bas de gamme hors de France. Une partie des Clio III arrive de Turquie, notamment la version break quasiexclusivement réservée à l'Europe de l'Ouest. La gamme moyenne, Mégane (hors CC) est assemblée en Espagne. Le 4×4 Koleos et le haut de gamme Latitude sont fabriqués en Corée. Même délocalisation pour les composants mécaniques. Renault ne fabrique en effet que 28 % de ses moteurs et transmissions dans l'Hexagone. C'est peu.

Heureusement, et contrairement à Renault, la production de PSA reste, elle, encore forte dans l'Hexagone, puisque 37 % de ses voitures y demeurent assemblées, ainsi que 85 % de ses composants mécaniques. Alors que la France se désindustrialise, la production automobile outre-Rhin devrait battre un record en 2011 avec 5,8 millions de voitures, après 5,5 millions en 2010 (+ 12 %), selon l'association des constructeurs VDA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2013 à 19:46 :
a plus de 50% de ses ventes hors d'Europe et peut en être très fier.
Renault vend quasiment autant d'autos en France qu'il en produit. Si les Français veulent qu'il y ait plus de Renault produites en France, ils n'ont qu'à en acheter !
a écrit le 15/02/2012 à 10:28 :
Il faut arreter d acheter renault
a écrit le 07/03/2011 à 9:35 :
Quels sont les véhicules fabriqués en France ???

Car tant que nos véhicules sont fabriqués bas prix à l'étranger, et vendu sur le territoire au même que si ces véhicules y étaient fabriqués.
Une voiture fabriquées à bas prix à l'étranger, ne peut-être vendu à un prix multiplié par 10 au minimum en France ?
a écrit le 25/02/2011 à 8:47 :
Ce sont des résultats tronqués, il ne prennent en compte que les véhicules légers, et "oublies" les VU( véhicule utilitaire)
Il faut savoir que la politique de Renault dans le VU s'appuie sur des sites français.
PSA lui construit ses fourgons Boxer et Jumper en Italie. Les camionnettes Partner et Berlingo sont assemblées de leur côté en Espagne et au Portugal.
a écrit le 24/02/2011 à 15:18 :
Pourriez-vous préciser votre source svp?
a écrit le 20/02/2011 à 22:58 :
Les 20% c'est par rapport à la vente totale de voiture dans le monde. Le marché en France est saturé (uniquement du renouvellement) alors que dans plein d'autres pays (Russie, Indes, Brésil, ...) il est en expansion. Avec ce genre de calcul, plus Renault va vendre à l'étranger plus ce taux va diminuer même à iso production en France.
En fait il faut comparer le nombre de voiture Renault qui sont vendues et celles qui sont produites en France.
Celle qui sont vendues en France viennent de France et d'ailleurs et celles qui sont produites en France sont vendues en France et ailleurs.
Avec ce raisonnement, Renault vend quasiment autant de voiture en France qu'il en produit. Et cela me rassure !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :