La Tribune

Volkswagen veut lancer des véhicules à bas coûts

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  336  mots
Après Renault, le constructeur allemand réfléchit à son tour à développer une voiture à 5.000 euros.

Renault ne sera plus seul. Volkswagen réfléchit au lancement de voitures à bas coûts, proposées à partir de 5.000 euros dans les pays émergents. "Nous avons dernièrement réuni de nombreuses compétences dans ce domaine et allons proposer des offres sur mesure pour chaque marché", a déclaré le Directeur de la recherche et du développement du groupe, Ulrich Hackenberg, au magazine Auto Motor und Sport. Proposer des voitures "entre 5.000 et 7.000 euros, c'est un véritable défi", a-t-il ajouté, précisant que de telles voitures seraient proposées sous une marque propre et non sous le label Volkswagen.

Sur les traces de  Dacia

Le numéro un automobile européen veut donc suivre les traces de Renault, qui a lancé sa première Dacia Logan en 2004! Le groupe Volkswagen, qui regardait alors cette tentative non sans condescendance,  dispose certes de la firme espagnole Seat et de la marque tchèque Skoda, qui fabriquaient naguère des voitures à bas prix... et de médiocre qualité. Mais, au fur et à mesure que ces marques ont commencé à utiliser la technologie Volkswagen, elles ont grimpé en gamme. Aujourd'hui, les Seat et Skoda constituent des offres alternatives moins chères que les Volkswagen. Mais ce ne sont pas des produits à bas coûts comparables aux Dacia roumaines de Renault. En France, la gamme Skoda démarre à 10.350 euros (Fabia), quand celle de Dacia  commence à 7.800. En Roumanie, il existe même des versioons moins chères.

Alliance avec Suzuki en crise

Alors que l'Alliance Renault-Nissan étudie désormais le créneau de l'"Ultra Low Cost" ( partir de 3.000 euros environ), Volkswagen se doit de couvrir un segment qui lui échappe jusqu'ici. L'alliance nouée avec le spécialiste japonais des petits modèles, Suzuki, avait notamment pour but de permettre à Volkswagen d'investir le marché indien avec un véhicule pas cher. Maruti, co-entreprise indienne de Suzuki, detient la moitié du marché local avec des produits premier prix. Mais, les relations entre les deux partenaires sont aujourd'hui exécrables.

 

Réagir

Commentaires

gerardc27  a écrit le 22/03/2012 à 15:34 :

Quand comprendrez vous qu'une bagnole s'achétera comme un frigo aujourd'hui; mais dans trente ans. C'est à dire quand les consommateurs seront matures, qu'ils arréteront de bichonner leur auto mieux que leur propre compagne et que tout sera forcément low cost de toute façon.

Déclin et friches  a répondu le 22/03/2012 à 18:06:

Il est clair qu'un pays en friche et en déclin aigu, ce que devient très vite la France, sera le modèle de pauvreté que vous annoncez. Les grands mères habillront leurs petites filles avec leurs vieilles frippes comme en Roumanie il y a 10 ans.

lorette  a écrit le 22/03/2012 à 6:53 :

pourquoi pour les pays émergents ? nous aussi avons besoin d'une voiture a 5000 euros. les apuvres d'aujourd'hui sont européens!!

Pays de miséreux  a répondu le 22/03/2012 à 8:25:

Exact, la France prends le chemin de la Roumanie il y a 10/15 ans, avec des paysans pauvres, des pecheurs pauvres, des travailleurs pauvres et la misère grandissante cachée par nos Elites responsable de cette décadence.

jdfcar  a répondu le 23/03/2012 à 10:18:

Voilà la vérité!

Logique  a écrit le 21/03/2012 à 23:49 :

C'est vrai que c'est stupide d'acheter une Skoda à 10.350 quand on peut avoir une Dacia à 7.800.

Stupidité  a répondu le 22/03/2012 à 8:24:

La stupidité c'est qu'une DACIA est une brouette à coté d'une Skoda qui est une vrai VW très bien équipée, bien motorisée et superbement finie.

jdfcar  a répondu le 23/03/2012 à 10:17:

Très bien équipée pour 10.350 euros laissez-moi rire!

F1  a répondu le 24/03/2012 à 12:36:

La stupidité c'est plutôt le gars qui écrit des sornettes pareilles...