Qatar Airways aura bien des nouveaux vols en France

 |   |  1177  mots
Une réunion de négociations aéronautique entre la France et le Qatar, nécessaire pour amender l'accord aérien entre les deux pays, devra être fixée prochainement. La décision a été prise au plus haut niveau de l'Etat dans un ultime arbitrage.
Une réunion de négociations aéronautique entre la France et le Qatar, nécessaire pour amender l'accord aérien entre les deux pays, devra être fixée prochainement. La décision a été prise au plus haut niveau de l'Etat dans un ultime arbitrage.
Selon plusieurs sources confirmant celles du Monde, le Qatar aurait bien reçu l'engagement de la France sur l'attribution de nouveaux droits de trafic pour Qatar Airways à Lyon et Nice. Il y a 3 mois, le secrétaire d'Etat aux Transports était pourtant affirmatif : "Plus aucun droit de trafic n'est aujourd'hui accordé par la France aux compagnies du Golfe."

Le Qatar a bel et bien obtenu l'engagement de la France que Qatar Airways disposera de droits de trafic supplémentaires entre Doha et la France. Une volte-face du gouvernement dont certains membres du gouvernement martelaient il y a encore quelques semaines qu'aucune nouvelles autorisations ne seraient accordées tant que les conditions d'une concurrence équitable avec ces compagnies n'étaient pas établies.

«Concernant les compagnies du Golfe, je serai très clair : plus aucun droit de trafic n'est aujourd'hui accordé par la France aux compagnies du Golfe". », déclarait en effet le 5 février au Sénat le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies. (en vidéo ici)

Or, selon nos informations confirmant celles du "Monde" lundi, l'engagement a été pris pour accorder des vols supplémentaires à la compagnie qatarie vers Nice et Lyon à raison de trois vols hebdomadaires. Ceci en plus des 21 vols par semaine dont disposent la compagnie du Golfe, tous utilisés sur la ligne Doha-Paris. Une réunion de négociations aéronautique entre la France et le Qatar, nécessaire pour actualiser l'accord aérien entre les deux pays, devra être fixée prochainement. La décision a été prise au plus haut niveau de l'Etat dans un ultime arbitrage.

Hollande affirmait, lundi, "qu'il n'y avait pas eu de contreparties"

Lundi, en déplacement à Doha pour la signature de la commande par le Qatar de 24 Rafale, François Hollande a affirmé « qu'il n'y avait pas eu de contreparties à ce contrat » en ajoutant néanmoins des discussions étaient engagées dans d'autres domaines avec le Qatar pour l'attribution de lignes aériennes, pour que nos aéroports puissent avoir encore davantage d'offres".

"Je pense à l'aéroport de Nice, de Lyon, mais ça n'a pas de rapport avec ce que nous faisons ici. Mais il est assez légitime que nous ayons des discussions, des négociations pour que des lignes aériennes puissent être ouvertes en faveur de pays qui permettent aussi d'acheminer un grand nombre de touristes, et nul doute que les villes de Nice et de Lyon sont particulièrement demandeuses de ce type d'attributions", a précisé François Hollande.

"Cela ne va pas augmenter plus de passagers dans ces aéroports, cela va tout simplement en prendre à toutes les compagnies utilisées jusqu'ici comme Air France, Lufthansa, Swiss...", raille-t-on à Air France.

Alain Vidalies allait dans ce sens en février : "octroyer de nouveaux  droits de trafic aux compagnies du Golfe ne créerait pas de nouvelles destinations pour les voyageurs, les aéroports régionaux étant déjà très bien reliés aux hubs européens comme CDG ou Francfort, qui desservent le monde entier".

En tout cas les grands aéroports régionaux seront satisfaits. Ils ne cessaient de demander au gouvernement d'accorder plus de vols aux compagnies du Golfe.

Pas de lien entre droits de trafic et contrats commerciaux (en théorie)

Officiellement, les règles de l'OACI (organisation internationale de l'aviation civile) qui régissent le transport aérien mondial, interdissent de lier l'attribution des droits de trafic à des considérations commerciales. En théorie seuls les flux de trafic « point-à-point » entre les deux pays concernées doivent être examinées pour accorder de nouvelles autorisations. En pratique, avec certains pays comme ceux du Golfe, ces négociations aériennes font au contraire partie d'un cadre plus large englobant des considérations diplomatiques et commerciales. En 2011, lors des dernières réunions sur les droits de trafic avec les Emirats les dossiers portant sur des centaines d'Airbus, une soixante de Rafale (qui n'ont toujours pas été achetés...), un gros contrat d'approvisionnement en uranium pour Areva...étaient au cœur des motivations de Paris pour accorder des nouveaux droits de trafic à Emirates et Etihad.

Face au contrat Rafale et aux excellences relations entre la France et les pays du Golfe en général et le Qatar en particulier, le sort d'Air France ne pèse pas lourd aux yeux de l'Elysée et du Quai d'Orsay. Les nouveaux vols de Qatar Airways vers Nice et Lyon ne vont pas mettre Air France par terre. On le reconnait même en interne. Mais c'est l'accumulation de tous ces « quelques vols supplémentaires» qui finit par faire très mal à Air France. Car, demain les Emirats arabes unis obtiendront eux aussi gain de cause, surtout s'ils achètent des Rafale.

Jean-Marc Ayrault n'avait pas cédé

Il n'empêche, ces nouveaux droits à Qatar Airways traduisent un revirement de la position du gouvernement de "protéger" Air Francer  et de créer un environnement favorable permettant à la compagnie française de sortir de ses difficultés.Il y a deux ans, quand le Qatar faisait pression sur le gouvernent avec un courrier spécifique (et menaçant) du premier qatari à jean-Marc Ayrault sur la question des droits de trafic, la France n'avait pas cédé.

Aujourd'hui la question se pose : alors que jusqu'ici la France avait un rôle moteur au sein de l'Union européenne pour que les Etats membres mandatent la Commission pour aller négocier des règles de concurrence «équitables» avec les pays du Golfe, la France va-t-elle vraiment faire le forcing pour aller chercher des noises à des pays amis ?

Vidalies avale des couleuvres

Lundi, le jour de la mise en ligne de l'article du Monde concernant les nouveaux droits de trafic de Qatar Airways, dans son discours de clôture d'un colloque organisé par la DGAC sur le thème ... «d'une concurrence réglementée à une concurrence loyale», Alain Vidalies était beaucoup plus nuancé dans son propos qu'il y a trois mois devant les sénateurs. Alors qu'il n'hésitait pas en février à dénoncer, (sans preuve), « les compagnies qui bénéficient de subventions de la part des Etats qui les contrôlent, d'un accès au carburant à un prix modique, d'un coût réduit d'accès aux infrastructures et de conditions aéroportuaires et de conditions sociales et fiscales avantageuses », il a fait état, ce lundi, d'une «concurrence dont on a vu aujourd'hui qu'elle n'était pas entièrement loyale». Ceci en prenant soin de ne pas employer une seule fois le mot «subvention», préférant celui « d'aides publiques ».

«Certains d'entre eux auraient bénéficié et continueraient à bénéficier d'aides publiques », a-t-il dit lundi. Le gel des droits de trafic lui, n'apparaissait davantage dans son discours. Au contraire il était remplacé par la possibilité pour les compagnies du Moyen-Orient, en cas d'accord entre l'UE et les pays du Golfe, d'avoir un «libre accès» à l'Europe.

Pour les salariés d'Air France, il s'agit d'une trahison de la part du gouvernement, premier actionnaire d'Air France-KLM. A l'heure où la direction va leur demander une nouvelle couche d'efforts, ils ont pris un coup derrière la tête. Pas plus tard que lundi, leur PDG, Alexandre de Juniac avait en effet rappelé que tous les efforts en interne ne seront pas suffisants sans une évolution du cadre réglementaire national, européen et international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2015 à 21:01 :
Mais pourquoi êtes vous si mauvais? Que vous a t on fait pour mériter un tel traitement? On a peur pour nos emplois, et vous n'avez de cesse de nous enfoncer la tête sous l'eau!
Qui mérite de lire toutes ces injures, alors qu'il risque de perdre son emploi?
Et vous? Vous semblez être nombreux à travailler comme des damnés (mais la France est aux 35h non?) et être les meilleurs travailleurs qui soit. J'espère que vous connaîtrez un jour une situation comme la notre, que vous puissiez ressentir ce qu'on ressent aujourd'hui à vous lire!
Oui. Le service est plus light sur AF que sur Emirate ans Co, notamment en cours de vol. Pourquoi? Tout simplement parce que selon le vol, on n'a rien à vous proposer. Nous n'avons pas les mêmes moyens! Ils sont 30 sur un 380, nous sommes 21!
On passe en cabine, malgré vos dires, pour une question de sécurité. Parce que toutes les 15 min, nous avons des vérifications à faire! Mais cette partie là de notre travail, vous ne la connaissez pas! Vous nous jugez sans connaître les fondements de notre métier! C'est injuste!
Mon travail, je le fais bien. Mes passagers en sont témoins!
Mes enfants, que je vois 13 jours par mois en moyenne, ne pensent pas que leur maman est une féneante qui ne travaille pas beaucoup!
La critique est facile, lorsqu'on n'est pas concerné et qu'on ne connaît pas son sujet!
Nous aimons notre compagnie certainement plus que vous n'aimez votre entreprise. Nous sommes fier de porter notre uniforme.
Il est toujours plus simple de voir la paille dans l'œil de son voisin, plutôt que la poutre dans le sien!
a écrit le 31/05/2015 à 22:34 :
Ne vous inquiétez pas si Air France disparaît, vous pourrez vous réjouir d'autre entreprises françaises suivront certainement, la votre peut être...
C'est surprenant de lire autant de commentaires négatifs avec si peu d'arguments...
Dommage le sujet méritait une réflexion au delà du cas d' Air France, notamment sur le devenir du transport aérien Français et européens.
a écrit le 14/05/2015 à 11:30 :
En même temps, Air France et ses salariés doivent savoir qu'ils n'ont plus le monopole et que leurs grèves se retourneront finalement contre eux. C'est déjà un grand pas en avant.
a écrit le 08/05/2015 à 19:42 :
Ces compagnies restent beaucoup plus chères que les compagnies européennes alors cela n'a aucun intérêt...
a écrit le 08/05/2015 à 0:58 :
C'est étonnant de ne pas donner l'avis des principaux concernées , les aéroports qui réclament a corps et cris cette liaison depuis des annees a AF
a écrit le 07/05/2015 à 16:25 :
Pour ma part je voyage avec des compagnies comme celles du golfe dont les gouvernements ont mis en place un cadre légal et fiscal qui permettront aux compagnies de s'épanouir...Le choix est entre les mains du client, heureusement, il peut en profiter !
a écrit le 07/05/2015 à 15:56 :
Eh bien voilà, vous avez un début de réponse Mac2 !

" Mac2 a écrit le 06/05/2015 à 13:28 :

Signer des contrats? N'importe qui peut le faire. Il faudrait savoir les conditions. Connaissant les socialistes, je suis certain que la France y a laissé sa chemise. Le but est de faire bonne figure et de faire croire à la bonne gestion économique en vue de 2017. Le contribuable paiera. Un gouvernement aussi faible et avec si peu de principes est une proie facile pour les prédateurs en quête de bonnes affaires..."
a écrit le 07/05/2015 à 15:41 :
Que dit la ministre de l'écologie sur l'enfumage qui vient d'en haut ? Est-elle soudainement devenue muette ???
a écrit le 07/05/2015 à 14:52 :
AF a voulu joué le jeu du jabocobinisme en centralisant la quasi totalité des vols internationaux à CDG. Si les compagnies du golf veulent ouvrir des vols à partir de Lyon et de Nice, cela prouve bien qu'il y a un marché à prendre. Pour preuve, la région Rhône-Alpes est la 12eme économie européenne, l'aéroport de Lyon est placé 49eme au niveau européen. En comparaison, Barcelone a le 8eme aéroport d'Europe (11eme économie européenne).
Réponse de le 08/05/2015 à 3:28 :
Bonjour,
Et vous pensez bénéficier de liaisons internationales nouvelles et directes ?
Lyon n'est qu'un réservoir alimentant un hub. Maintenant plutôt qu'une escale de 2h à Paris, vous aurez le droit à... une escale de 2h à Doha !
Finalement, ce ne sera qu'une expérience sympa à vivre, histoire de dire que l'on a mis les pieds au Qatar.
Ce n'est nullement du "jacobinisme", mais une stratégie. Il n'y a pas assez de demande à Lyon, ni à Marseilles, ni à Toulouse pour des vols internationaux réguliers et variés. En centralisant la demande, vous pouvez dispatcher tout le monde au mieux.
Réponse de le 08/05/2015 à 19:22 :

Pour info AF a déjà opéré des vols au départ de la province dans les années 90
.
Résultat des vols a 30% de remplissage

Et il y a peu de temps un grand dirigeant de la cie s'est étonné qu'au départ de province il y avait de la saisonnalité dans les voyages.
Réponse de le 17/05/2015 à 16:59 :
donc quel est le problème si quatar ouvre des lignes ?
ca doit être l'habitude de pleurer misère systématiquement ...
a écrit le 07/05/2015 à 12:01 :
Air France contribuent a hauteur 1.8 % du PIB de la France, contribue chaque année a remplir les caisse de l' état par divers taxes et impôts ( 500 millions pour aéroport de Paris dont l' Etat est actionnaire majoritaire, 60 millions pour la taxe Chirac, plusieurs centaines de millions de taxe divers... ) Si elle localiserait son siegé social en Hollande elle économiserait 800 millions d' impôt alors j ose pas imaginer aux Emirats ou au qatar.

Pour chaque vol accordé au compagnie du Golf c est 1 vol de moins pour Air France ou une compagnie européenne.
Les compagnies du Golf ne créaient pas de marché supplémentaire et n apportent pas de touristes en plus, il les prennent aux autre compagnies du monde en proposant des tarifs moins chère. Ils ont en marchés de 500 millions de touristes entre l' Asie et l' Europe alors qu ils ont de leur coté a peine 8 millions d habitants.

Si l' Europe n a pas de politique protectionniste comme les Américains, les compagnies aériennes européennes vont certainement disparaitres en étant racheté au fur et a mesure par ses compagnies prédateurs ( c est déjà le cas d Alitalia racheté par Etihad , de BA et Iberia dont Qatar airways vient de prendre 10%)
Par ailleurs ces compagnies appartient a des Etats,elle peuvent bénéficier d' aides publiques, elles peuvent acheter les autres compagnies, négocier au plus haut sommet de l' Etat sans presque aucune contrepartie.
Nos politiques ont une vision commerciale biaisée et a très courte vue, le temps d'un mandat, ils sont séduits par le luxe et le pouvoir de ses états au détriment parfois de nos intérêts.
Réponse de le 07/05/2015 à 15:18 :
1,8% du PIB de la France ?! D'où sort ce chiffre ? Même le chiffre d'affaire (qui n'est pas la contribution au PIB) de tout le groupe Air France/KLM (qui ne couvre donc pas uniquement la France) est loin d'atteindre ce montant...
Réponse de le 07/05/2015 à 18:52 :
Jouer au Golf ou au Golfe? On parle bien des compagnies du GolfE non?
Réponse de le 07/05/2015 à 18:52 :
Jouer au Golf ou au Golfe? On parle bien des compagnies du GolfE non?
Réponse de le 07/05/2015 à 19:58 :
""Air France contribuent a hauteur 1.8 % du PIB de la France""
Donc, si on suit votre raisonnement, Air France payerait à la France (via ses charges sociales, ses impôts, les taxes diverses, ...) plus de 38 milliards ... Et quand on sait qu'elle fait un CA de +/- 25 milliards ... Bref, paris01, réfléchir avant d'être la risée du web ;-)
Réponse de le 17/05/2015 à 17:04 :
rectificatif : les pigeons clients d'AF contribuent au PIB francais, car ils n'ont pas le choix la plupart du temps.
a écrit le 07/05/2015 à 11:10 :
l'Etat doit se d'esengager d'Air France. En quoi cette dernier est elle stratégique? Ainsi AF pourra choisir elle-meme sa direction et non les copains d'un gouvernement.
Ce qui est stratégique c'est offrir aux Francais et aux entreprises Francaises la possibilité de partir, d'expedier, recevoir depuis nos aeroports.
a écrit le 07/05/2015 à 10:53 :
J'habite lyon et il y a bien longtemps que je n'utilise plus AIR FRANCE pour aller en asie : beaucoup beaucoup trop cher...Je prend Emirates, Lufhtansa ou British Airways mais surtout pas Air France (problème de prix) . Donc chers représentants d' Air France, ca ne sert à rien de se battre, le combat est déjà perdu pour vous à Lyon et depuis longtemps.
a écrit le 07/05/2015 à 10:38 :
Pour ma part je ne voyage pas avec des compagnies comme celles du golfe dont les gouvernements sont méprisables...Le choix est entre les mains du citoyen consommateur, il l'oublie souvent
a écrit le 07/05/2015 à 8:51 :
Cherchant à aller depuis Lyon en Espagne,j'ai cherché chez Air France . Les seuls vols Air France passent par Orly ou Roissy quand à Transavia c'est quatre fois plus cher que Easyjet. Donc Air France n'existe plus au niveau de Lyon!! J'ai donc obtenu les billets et la voiture en prime à moitié prix.Tant mieux si les compagnies du golfe aident à maintenir les prix.
Réponse de le 07/05/2015 à 12:51 :
"aide à maintenir les prix..." au prix de quels sacrifices pour les employés de ces compagnies et les esclaves qui ont construit les aéroports et infrastructures là-bas.
Réponse de le 07/05/2015 à 16:01 :
C'est drôle je regarde sur Transavia et easyjet pour l’Espagne le 30 Mai.
Bon c'est pas la même destination pour Transavia Seville et pour Easyjet Madrid. Mais les 2 en Espagne. Tarif Transvaia 41 Easyjet 59.
Donc éviter de dire n'importe quoi.
Ensuite Transavia société Française avec tout ce qui va avec (Impôts Taxe et Charge) Easyjet Societe anglaises.

Idem pour les compagnies du Golf sans compter le droit du travail. Je vous incite à aller y travailler vous verrez !.
Réponse de le 08/05/2015 à 12:01 :
Désolé c'est en appelant Transavia que l'on m'a indiqué ces prix-la.
Je confirme hors de prix, sinon faites de la formation aux personnes qui répondent au téléphone.
a écrit le 07/05/2015 à 6:33 :
En ce qui concerne les longs courriers, Le service d'Air France Ne démérite pas. Je ne dis pas qu'il est au niveau des compagnies du golf ou de Singapour air line, mais de gros efforts sont effectues. Le problème d'Air France résume à lui seul les mots de la France: Corporatisme, acquis sociaux inadaptés à la concurrence internationale, règlements français plus contraignants que pour la concurrence, bref Air France ne court pas avec les mêmes chaussures que la concurrence. Le PDG a raison de chercher à modifier l'environnement légal, tout comme il a raison de vouloir réduire les pilotes arcs boutés sur des acquis et un esprit corporatiste inadaptés àla realite.
a écrit le 06/05/2015 à 23:54 :
Ce que défend Air France est tout de même du "foutage de gueule", veuillez excuser mon expression. Cette société se plaint de l'ouverture de nouvelles lignes par d'autres compagnies mais ne fait justement rien pour faire en sorte que les métropoles régionales soient desservies à juste titre pour porter l'économie nationale vers le haut (la province concentre 70% du PIB français faut-il encore le rappeler). L'ouverte de lignes directes, et là je ne parle de hub de Doha mais vais encore plus loin, permet de créer des emplois et de porter l'économie vers le haut. En fait, indirectement ADP fait pression sous la houppe de Air France pour capitaliser un maximum de vols. Voilà tout.
Réponse de le 08/05/2015 à 3:53 :
Bonjour,
Encore faudrait-il qu'il y ait une demande suffisante pour assurer le remplissage - et la rentabilité !- des vols long-courriers que vous souhaitez voir à Lyon. Ce n'est pas à Air France de proposer des vols à perte pour aider au développement économique d'une région...
Réponse de le 08/05/2015 à 17:36 :
Et je confirme qu'un test en ce sens avait été fait il y a une quinzaine d'années ;
AF desservait New York au départ de plusieurs villes de province ( Lyon, Marseille, Nantes entre autres) et ces vols n'ont jamais trouvé leur clientèle .
Réponse de le 08/05/2015 à 19:55 :
Donc AF délaisse délibérément le moyen-courrier au départ des aéroports des régions, mais alors pourquoi se plaindre que d'autres occupent les places ainsi laissées vacantes ? Il y a un vrai problème de cohérence dans la stratégie... France is in the wind!
a écrit le 06/05/2015 à 23:01 :
Tant mieux. Ces aéroports le réclamait depuis longtemps mais AF bloquait sans proposer aucune alternative.
a écrit le 06/05/2015 à 22:19 :
Donc en gros, le gouvernement, notre président, nous a encore enfumé.
a écrit le 06/05/2015 à 20:15 :
Masse salariale trop importante et productivité insuffisante chez AF pour qu'elle s'en sorte...C'est pas de la faute à Hollande !
Réponse de le 06/05/2015 à 23:21 :
manque de productivité? Ben tiens prends ma place au sol à Air France je te la donne. Viens bosser 7h45 par jour (officiellement vu qu'on ne note pas nos heures sup) sans t'asseoir en allant aux toilettes vite fait entre 2 clients. Viens supporter l'humeur exécrable des clients Français qui ne passent pas un jour sans nous souhaiter la faillite en nous traitant de fainéants. Et ce bien entendû, dimanches comme jours fériés. Je vais te dire, prends ma place car moi je suis dégouté. On est des êtres humains pas que des serpillères.
Réponse de le 07/05/2015 à 6:35 :
Wah, 7h45 par jour ... Quand on pense qu'en Belgique on est aux 40 heures semaine hors heures sup ... Je m'incline
Réponse de le 07/05/2015 à 6:36 :
Wah, 7h45 par jour ... Quand on pense qu'en Belgique on est aux 40 heures semaine hors heures sup ... Je m'incline
Réponse de le 07/05/2015 à 15:54 :
Pour rappel le personnel d'Air France est au 35 H comme vous sans doutes. Donc inutile d'ironiser.
Réponse de le 07/05/2015 à 17:10 :
J'ai l'occasion de prendre régulièrement différentes compagnies et il est parfois surprenant de comparer le nombre de personne présente aux escales d'une compagnie à une autre en aérogare. Air France est incontestablement celle qui a le plus de salarié par avion. Ce nombre est souvent divisé en 2 groupes, ceux qui servent le clients et ceux qui discutent entre eux dans un coin. Il y a des gains à faire.
a écrit le 06/05/2015 à 19:01 :
En tant que Lyonnais, on ne peut que s'en réjouir. Air France ? il y a longtemps que j'ai brulé ma carte Fréquence Plus. Et bravo pour les Rafale.
Réponse de le 06/05/2015 à 21:37 :
Je suis PN AirFrance et tous les commentaires que je peux lire suite aux divers articles parus sur AF me désolent et me blessent.
Sur chacun de mes vols je côtoie des équipages qui donnent ce qu'il peuvent et souvent le meilleur pour nos clients. Alors que nous avons déjà fait de nombreux efforts pour redresser notre entreprise, cela ne semble jamais assez. Êtes vous conscients que si il y a certainement quelques problèmes structurels les déficits tiennent plus aux décisions malheureuses de nos PDG successifs ( manque de vision, amendes ,retraites chapeau, taxes ADP, taxe Chirac, emplois fictifs et la liste n'est pas exhaustive) . Lien de cause à effet nos PDG n'ont jamais été des capitaines d'industrie mais des politiques parachutés dans le CV desquels nous ne sommes qu'une ligne supplementaire.
Alors c'est vrai qu'il est plus facile de jalouser le pilote et son salaire "indécent" ou l'hotesse et son bronzage "vulgaire " parce qu'ils sont peut-être vos voisins avec des jours libres en pleine semaine, alors que vous , vous travaillez....mais vous arrive t-il de vous demander où ils sont les WE ou le soir de Noël alors que vous , vous êtes avec votre famille?
Ça me déprime tellement tous vos commentaires haineux sur AF ou pire vos commentaires ravis d'une eventuelle faillite qui, en plus du haíssable pilote, laisserait sur le tarmac des milliers d'agents avec des salaires modestes...ça me déprime tellement que je préfère lire la presse étrangère ou recevoir les remerciements de mes clients (américains notamment )qui nous fréquentent régulièrement et qui nous jugent à notre juste valeur.
Réponse de le 06/05/2015 à 23:09 :
@Ginou. Le danger pour AF n'est pas dans ce forum mais dans votre grève qui a plombé AF de plus de 500 millions. Sans doute le coupe de grâce. Ils en parlent aussi dans la presse étrangère.
Réponse de le 07/05/2015 à 17:18 :
Je vous rejoint sur la taxe "chirac", Air France fourni environ 80% du montant total ce qui est un scandale, que les dirigeants d'Air France ne soient pas des capitaines d'industrie est indiscutable. Je vous rejoins sur le personnel à bord, le problème pour moi est surtout avec le personnel commercial dans les aérogares où il y a un gisement de productivité et pas qu'a Marseille ou Orly, l'international ne fait pas exception. Il y a ceux qui sont au contact des clients et ceux qui discutent entre eux. Ils devraient au minimum avoir la correction de ne pas rester au vue du public.
Réponse de le 14/05/2015 à 11:41 :
@Ginou: Je reviens d'Australie par Emirate (avec un vol Quantas pour lequel le service et les repas sont plus que minables). Le service est incomparablement supérieur à celui d'Air France que j'ai souvent pris notamment vers Singapour, ancienne étape vers l’Australie. Le personnel s'occupe de vous pendant tout le voyage (serviettes chaudes, boissons, snacks etc), contrairement à Air France, ou après avoir servis un repas (correct), les clients ne les voient plus jusqu'au petit déjeuner. Donc, des progrès restent à faire.
a écrit le 06/05/2015 à 18:08 :
Non mais franchement, y a encore des gens qui croient ce que dit Hollande ?
a écrit le 06/05/2015 à 17:45 :
Qui peut croire en la parole de Hollande ? un politicien habitué a tromper les gens, ses amis socialistes en particulier.
a écrit le 06/05/2015 à 17:20 :
La question est simple. , fallait-il vendre des Rafale en 2015 au risque de mettre Air France en faillite en 2018 ?
Réponse de le 06/05/2015 à 18:36 :
Si Air France était une compagnie bien gérée, elle ne risquerait pas la faillite mais juste de se faire grignoter quelques parts de marché. Air France a d'énormes problèmes structurels qu'elle n'arrive visiblement pas à résoudre. Alors, on ne va pas sacrifier l'industrie aéronautique pour faire durer quelques années de plus une société qui n'a pas d'avenir.
Réponse de le 06/05/2015 à 18:55 :
Exactement. Les vraies menaces pour Air France s'appellent Easyjet, Ryanair d'un côté, et British Airways, Lufhtansa de l'autre. Soit des compagnies européennes qui sont simplement plus efficaces qu'AF.
Réponse de le 06/05/2015 à 19:29 :
Chiffre d'affaire d'AF: 26 milliards d'€. Ponction de l'Etat: 5,3 milliards. Déficit: 400M€.

Qatar: chiffre d'affaire non publié, aides d'Etat estimées à plus de 10 milliards d'€ en 10 ans. Un aéroport gratuit à Doha contre un des plus chers du monde à CDG?

Taxes d'aéroport pour une touchée de B777-300:
CDG: 20,9k$
AMS: 13,3k$
DXB: 3,8k$
En 2015, AMS diminue de 7,7%, DXB reste staable, et CDG +2,5%. Comment voulez vous qu'AF s'en sorte dans ces conditions??? L'Etat TUE AF!!!

Bref, qui est mal gérée? Où le problème d'AF? Comment se fait-il que l'intégralité des efforts fournis par les employés d'AF (10000 emplois sur 55000 supprimés en 7 ans, une diminution de leurs coûts de production de 20%) soit préemptée par l'Etat par l'intermédiaire des augmentations de taxe et de redevances et à la fin ne permette à AF que d'améliorer ses coûts globaux de seulement 3%???
Qui empêche AF de résoudre ses problèmes structurels si ce n'est l'Etat qui l'empêche de prendre à bras le corps ses problèmes par peur de l'explosion sociale dans ses escales?
Et ne parlez pas du salaire et de la productivité des pilotes. Les salaires en net d'impôts sur long-courrier sont meilleurs dans le golfe, et un CDB A320 chez EasyJet est mieux payé qu'à AF. Sur long-courrier la productivité annuelle est dans la norme de l'industrie, et sur moyen-courrier les règles d'emploi et de rémunération permettraient tout à fait de produire autant qu'ailleurs, si la stratégie de la direction n'était pas la simple attrition du réseau.

Dernier point, un simple transfert du siège d'AF à Amsterdam ferait économiser 800M€ par an, et rendrait donc la compagnie bénéficiaire. Mais pour cela il faudrait que l'Etat français s'asseye sur les 5,3 milliards d'€ qu'il ponctionne.

Un vrai industriel à la tête de la compagnie aurait menacé de le faire depuis longtemps. Mais qu'espérer d'un haut fonctionnaire nommé par l'Etat???

A votre avis, pourquoi Lufthansa, pourtant bénéficiaire, est elle aussi vent debout contre les créneaux attribués aux compagnies du Golfe, et pas seulement en Allemagne???
Réponse de le 06/05/2015 à 19:34 :
@aviateur: c'est marrant, Lufthansa hurle au moins autant qu'AF à la concurrence des compagnies du Golfe (parce que les créneaux à Nice et Lyon, ce n'est pas uniquement à AF que ça fait du mal, mais pour s'en apercevoir, il ne faut pas se contenter d'une connaissance superficielle du transport aérien). Les américains sont vent debout contre les compagnies du Golfe. Etonnant non.

Quant à Easyjet, ce n'est pas la plus grosse menace pour AF. Et Ryanair n'est pas une compagnie aérienne mais une entreprise d'ingénierie financière, optimisation fiscale et détournement de subventions publiques. Savez vous que le prix des billets représente moins de 10% de ses revenus? Savez vous que sans les subventions touchées des collectivités locales (vos impôts!!!) Ryanair perd de l'argent?
Réponse de le 06/05/2015 à 20:26 :
YV, il aurait été intéressant que vos dires soient étayés par des sources fiables mais on a droit à des "estimées", "subventions touchées" " perd de l'argent", ...
Éclairez nous.
Réponse de le 07/05/2015 à 0:32 :
Oui sauf que les compagnies US ou Lufthansa sont bénéficiaires. Et l'aéroport de Francfort est presque aussi cher que celui de Paris.... C'est comme le coup de l'euro cher. Il y a à peine 1 an on nous expliquait que l'industrie française allait mal à cause de l'euro fort. L'euro a fortement baissé et notre industrie ne redémarre pas... preuve que les Français aiment trouver des excuses faciles pour ne pas se bouger les fesses!
Réponse de le 07/05/2015 à 8:49 :
@YV, Ginou
J'ai travaillé presque 10 ans pour AF avant de saisir une meilleure opportunité et surtout me mettre à l'abri de licenciements qui me paraissaient alors inéluctables.

J'ai rencontré des tas de gens formidables, qui comme dit Ginou, donnaient le meilleur d'eux même, ce qui par ailleurs me paraît normal. Mais j'ai surtout été marqué par le comportement abject de beaucoup d'autres qui se réjouissaient de mettre des bâtons dans les roues de l'entreprise et qui méprisaient les clients ; dans n'importe quelle entreprise anglo saxonne, ils n'auraient eu aucun avenir dans la compagnie, chez AF, ce sont ceux qui ont le plus d'ancienneté.

J'aimais bien travaillé pour AF, les conditions étaient très bonnes . Pourtant, il fallait se plaindre, c'était politiquement correct de se plaindre. Moi qui n'ai jamais eu à me plaindre, je suis quand même parti pour trouver un job qui me plaît encore plus, alors au lieu de détester ses conditions de travail au point de se rendre malade ou de faire grève, il ne devrait pas être si difficile d'aller voir ailleurs.

Pour en revenir au sujet, YV, vous pensez vraiment qu'AF est bien gérée?
Je suis d'accord qu'on ne donne pas les rennes d'une entreprise à un parachuté du gouvernement mais le coeur du problème n'est pas là; tant que les syndicats bloqueront les choses, ça ne s'arrangera pas. Et les syndicats représentent les salariés et sont choisis par ces derniers.

Heureusement qu'il y a eu des plans de départs, c'est sur que la productivité augmente du coup et que ça devient dur pour ceux qui restent (surtout que les boulets, ils ne prennent jamais les plans de départs volontaires) qui paient le prix de nombreuses années de laxisme et de sureffectif.

Certes AF a de fortes charges et la pression fiscale et beaucoup trop importante mais ça n'explique pas les résultats. Il y a eu trop d'années de gabegie au lieu de préparer l'avenir, renouveler la flotte, rationaliser. Forte de son quasi monopole, AF s'était laissée vivre.

Alors que la conjoncture est relativement favorable et que beaucoup d'acteurs du secteur font des bénéfices records, ça ne marche toujours pas (c'est vrai qu'il y a deux plans de restructuration à digérer) mais au premier retournement de conjoncture, que va-t-il se passer? et si AF perd encore un avion?

Les choses ne bougeront pas assez vite car la base ne suivra pas et je pense surtout aux PN. Comme la compagnie ne peut pas se permettre une autre grève comme celle de septembre dernier, elle ira de mesurettes en mesurettes alors qu'il faudrait donner un énorme coup de pied fourmilière.

Selon moi, avant d'accuser l'état ou la concurrence "déloyale", la responsabilité est collective car la base ne veut pas changer les choses. Cela dit, c'est juste mon opinion personnelle forgée des échanges avec tous mes ex collègues PN.
Exemple, que diront les PN si les billets R1 étaient supprimés? (billet R1 = place réservée dans l'avion à tarif très concurrentiel pour l'employé ou sa famille)
Comment arrive-t-on de nos jours à brader des places d'avions en pleine saison pour des employés...? Quel manque à gagner....La norme dans le secteur est de laisser les places vides pour le personnel, pas celles des clients potentiels!
Dites moi, les employés auraient ils la sagesse d'abandonner ce privilège?

Quand vous parlez de Ryanair, j'ai l'impression d'entendre mes anciens collègues...Pourtant ils sont là et il faut faire avec, malgré les procès du SNPL et autres, ils captent la clientèle (qu'importe leur modèle économique)
Pareil avec les compagnies du Gulf, il va falloir faire avec au lieu de perdre son temps à crier au loup (qu'importe si ils sont fort soutenus par leur état).
Quant à l'Etat français, ce n'est lui non plus qui s'adaptera à AF.

Donc mieux vaut se battre avec ses armes (et il y en a) mais ça va être très dur.
a écrit le 06/05/2015 à 17:00 :
Vu les prestations de services ainsi que le coûts des droits aéroportuaires a CDG, vu la piètre qualite de service d Air France sur certaines lignes internationales vaches a lait (Afrique,Ocean Indien...), ce n est qu un juste retour de bâton... Les compagnies du golf et Turkish continuerons a ouvrir de nouvelles opportunités de voyages alternatifs a AF et c est tant mieux.
Réponse de le 06/05/2015 à 17:46 :
Voilà, lolo vous êtes heureux!
Le tour à quelle entreprise française maintenant ? Laquelle vous ferait plaisir?
Et une fois l'orgasme passé, ce sera le tour de la votre .
Réponse de le 06/05/2015 à 17:49 :
Le coup de grâce pour Air France ?
Réponse de le 06/05/2015 à 19:30 :
Ne pas confondre prestation aéroportuaire et prestation à bord.
CDG c'est ADP qui ne fait pas partie d'Air France.

Quand au service sur Air France franchement il y a pire
a écrit le 06/05/2015 à 16:54 :
amis voyageurs, prenez vos précautions : la grève à AIR FRANCE se prépare !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :