VTC : Lyft va bientôt tester des voitures autonomes

 |   |  286  mots
Ce programme se fera en collaboration avec nuTonomy qui coopère déjà avec le constructeur automobile français PSA à Singapour.
Ce programme se fera en collaboration avec nuTonomy qui coopère déjà avec le constructeur automobile français PSA à Singapour. (Crédits : Reuters)
Comme le géant du VTC (voitures de transport avec chauffeur) Uber, la société américaine Lyft a annoncé, mardi 6 juin, qu'elle allait tester une flotte de véhicules autonomes à Boston.

Alors que son grand rival Uber teste déjà des véhicules autonomes dans plusieurs villes américaines, la société de location de voitures avec chauffeur Lyft se lance à son tour dans la course. Lyft, qui avait annoncé une alliance stratégique avec Waymo, filiale du groupe Alphabet (Google) il y a quelques semaines, va ainsi tester une flotte de véhicules intelligents à Boston (nord-est des Etats-Unis), a-t-elle annoncé ce mardi. Ce programme se fera en collaboration avec nuTonomy qui coopère déjà avec le constructeur automobile français PSA à Singapour.

Résoudre les problèmes de circulation urbains

"En nous associant à Lyft aux Etats-Unis, nous serons bien placés pour développer la meilleure expérience possible pour les passagers dans le secteur des voitures autonomes. Les deux entreprises sont attachées à résoudre les problèmes de circulation urbains et nous sommes heureux de travailler avec Lyft pour continuer d'améliorer notre logiciel de conduite autonome", a souligné Karl Iagnemma, le Pdg et cofondateur de nuTonomy.

Le Pdg de Lyft, Logan Green, a de son côté affirmé que Lyft "imagine un monde où posséder une voiture n'est pas obligatoire et où les villes appartiennent aux gens plutôt qu'aux voitures. Notre partenariat avec nuTonomy est une étape importante pour faire de cette vision une réalité".

Créée en 2013, la société singapourienne désormais domiciliée aux Etats-Unis, issue des programmes d'icubation du célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) teste déjà à Boston des voitures électriques autonomes depuis le début de l'année avec un ingénieur présent dans le véhicule pour surveiller son comportement et ses réactions dans le trafic.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :