French Tech : Kyriba, Wandercraft, Heetch... presque 100 millions d'euros levés cette semaine

 |   |  911  mots
La French Tech a encore vécu l'une des meilleures semaines de son histoire, marquée notamment par quatre levées de plus de 10 millions d'euros dans quatre secteurs différents.
La French Tech a encore vécu l'une des meilleures semaines de son histoire, marquée notamment par quatre levées de plus de 10 millions d'euros dans quatre secteurs différents. (Crédits : CC0 Creative Commons/Pixabay.)
Pour conclure en beauté un mois de septembre de tous les records, les startups françaises ont levé 96 millions d'euros cette semaine, pour 18 opérations. Kyriba (38 millions d'euros), Eligo Bioscience (17 millions), Wandercraft (15 millions) et Heetch (10 millions) mènent la danse.

L'argent coule à flots sur les startups de la French Tech. Dans la lignée d'un premier semestre de tous les records, les pépites françaises ont multiplié les opérations et les montants levés en septembre, qui devient officiellement le mois le plus prolifique pour les startups françaises, avec plus de 433 millions d'euros levés pour 86 opérations, d'après Maddyness. Soit, en un seul mois, 20% de l'ensemble des levées de fonds de l'année dernière...

Et pour conclure le mois en beauté, les startups tricolores ont encore levé, cette semaine, près de 96 millions d'euros en 18 opérations. Autrement dit, la French Tech a encore vécu l'une des meilleures semaines de son histoire, marquée notamment par quatre levées de plus de 10 millions d'euros dans quatre secteurs différents.

  • Kyriba - 38 millions d'euros (Finance)

La levée la plus importante de la semaine est la fintech franco-canadienne Kyriba, qui annonce ce vendredi un tour de table de 45 millions de dollars (38 millions d'euros), auprès du fonds américain Sumeru Equity Partners, fondé en 2014 mais déjà connu pour son investissement dans le géant Talend, du français Bertrand Diard. Iris Capital, Bpifrance, Daher Capital et la banque HSBC font aussi partie des investisseurs.

Kyriba se revendique comme le "leader mondial de solutions de gestion de trésorerie dans le cloud". Concrètement, son logiciel permet aux entreprises d'avoir une vision plus claire de leur trésorerie et de mieux anticiper les coûts à venir grâce à l'analyse des données internes (suivi des fournisseurs, carnet de commandes...) et externes (volatilité des devises, coûts bancaires...).

Avec ce tour de table, l'entreprise créée en 2000 par Jean-Luc Robert dépasse la centaine de millions de dollars levés depuis sa création, et compte profiter de cet afflux de cash pour soutenir sa croissance à l'international, avant une éventuelle entrée en Bourse d'ici deux ou trois ans d'après Les Échos.

  • Eligo Bioscience - 17 millions d'euros (BioTech)

Comme Kyriba, la startup parisienne Bioscience a fait appel à un nouvel investisseur américain, ici Khosla Ventures, pour sa nouvelle levée de fonds de 20 millions de dollars (17 millions d'euros). Sauf qu'il est très rare pour une BioTech française de séduire un fonds américain, surtout lorsque ses solutions thérapeutiques en sont encore à un stade pré-clinique.

Fondée par l'entrepreneur Xavier Duportet, Eligo Bioscience développe des nanorobots capables de cibler certaines bactéries, grâce au fameux "ciseau moléculaire" CRISPR.

>> Pour en savoir plus Eligo Bioscience séduit un fonds américain pour développer ses nanorobots thérapeutiques

  • Wandercraft - 15 millions d'euros (Robotique)

Grâce aux progrès fulgurants des techno-sciences et de l'intelligence artificielle, de nombreuses startups dans le monde se lancent dans une course à l'innovation acharnée pour dominer le marché à venir de la robotique.

Bon point pour la France : grâce à son exosquelette de "robotique dynamique", le parisien Wandercraft a réussi à faire remarcher des patients tétraplégiques, et ce sans béquilles. La startup a levé 15 millions d'euros auprès de cinq fonds français (XAnge, Idenvest, Bpifrance, Cemag Invest et LBO France) pour obtenir une certification européenne et lancer la commercialisation de son produit partout dans le monde.

>> Lire notre article Wandercraft lève 15 millions d'euros pour faire marcher les handicapés

  • Heetch - 10 millions d'euros (VTC)

Alors que le leader mondial Uber vient de se faire retirer sa licence pour exercer à Londres, le concurrent français Heetch entame une nouvelle page de son histoire. Après avoir été condamnée par la justice, la startup française a dû revoir son modèle du sol au plafond.

L'entreprise se relance avec une nouvelle levée de fonds de 10 millions d'euros auprès des fonds Félix Capital, Alven et Via HD. Et une nouvelle ambition : devenir le "Lyft européen", autrement dit le plus gros challenger d'Uber sur le vieux continent.

>> Pour découvrir ces nouvelles ambitions Heetch lève 10 millions d'euros pour devenir le "Lyft européen"

  • Pléthore de "petites" levées dans tous les secteurs

En plus de ces quatre "gros" deals, 14 autres startups françaises ont levé des tickets plus modestes cette semaine, d'après le décompte de la banque/conseil en fusion et acquisitions eCap Partner.

La semaine a été bonne pour le secteur des logiciels d'entreprises, avec les tours de table de Upmem (solutions pour datacenters, 3 millions d'euros) et CallDesk (agent virtuel intelligent pour gérer les appels téléphoniques, 2,1 millions d'euros).

L'immobilier est aussi bien représenté avec Koregraf (1,45 million d'euros), Mapwize (1,2 million) et helloArtisan (500.000 euros). Dans les transports, TankYou (livraison d'essence aux particuliers et aux professionnels, 1 million d'euros) et AirInt' Services (800.000 euros, maintenance) ont convaincu des business angels. Librinova (700.000 euros, plateforme pour écrivains), Kawa (café en entreprise, 500.000 euros), 88 Jobs (plateforme de recrutement pour les jobs bilingues chinois, 400.000 euros) font aussi partie des levées de la semaine.

11 levées d'au moins 15 millions d'euros en septembre

1. ManoMano - 60 millions d'euros - E-commerce

2. Younited Credit - 40 millions d'euros - Finance

3. Kyriba - 38 millions d'euros - Finance

4. SendinBlue - 30 millions d'euros - Marketing

5. Dataiku - 23,5 millions d'euros - Logiciels

6. Da Volterra - 20 millions d'euros - BioTech

7. Linxo - 20 millions d'euros - Finance

8. Eligo Bioscience - 17 millions d'euros - BioTech

9. Meero - 15 millions d'euros - Immobilier

10. BioSerenity - 15 millions d'euros - E-santé

11. Wandercraft - 15 millions d'euros - Robotique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2017 à 13:25 :
Kyriba une fintech ? un peu de sérieux. La boite a été créée en 2000 d'après l'article.. ou alors ils étaient vraiment précurseurs!!!
a écrit le 29/09/2017 à 15:21 :
La Tribune Tech : la fréquence de rafraichissement rend la lecture du site IMPOSSIBLE !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :