Propagande des élections départementales et régionales : les élus interpellent Darmanin

A la veille du premier tour des élections départementales et régionales, les trois mousquetaires Baroin, Bussereau et Muselier s'émeuvent de la non-distribution des documents officiels dans de nombreuses communes. Les présidents de l'association des maires de France (AMF), de l'Assemblée des départements de France (ADF) et de Régions de France dénoncent un service public "en grande partie privatisé [sans] obligation de résultat".
César Armand

2 mn

(Crédits : Reuters)

Entre l'association des maires de France (AMF), l'Assemblée des départements de France (ADF), l'association Régions de France (ex-ARF) et le gouvernement, le divorce est consommé depuis au moins trois ans. Depuis qu'elles ont décidé en juillet 2018 d'un mouvement commun de boycotter la Conférence nationale des territoires, censée réunir l'exécutif et les représentants des collectivités territoriales, les trois associations d'élus locaux réunies sous la bannière "Territoires unis" n'ont de cesse de fustiger la majorité présidentielle. Cette fois, elles l'interpellent sur la propagande électorale.

Lire aussi 8 mnLa revanche des pouvoirs locaux

Les documents officiels "pas distribués" dans de nombreuses communes

Dans un communiqué commun daté du 19 juin 2020, le maire (LR) de Troyes François Baroin, le président sortant (ex-LR) de Charente-Maritime Dominique Bussereau et le président-candidat (LR) du Sud Renaud Muselier "constatent que les documents officiels (professions de foi et bulletins de vote, Ndlr) n'ont pas été distribués aux électeurs" dans de nombreuses communes.

"Dans un contexte sanitaire qui a fortement réduit la capacité à faire campagne ces documents sont d'autant plus indispensables pour éclairer le choix de nos concitoyens", regrettent les trois mousquetaires.

"La défaillance du service public national des élections est inacceptable et ne peut qu'alimenter l'abstention !", alertent encore François Baroin, Dominique Bussereau et Hervé Morin.

Un service public "en grande partie privatisé [sans] obligation de résultat"

Les portes-paroles des maires, conseillers départementaux et régionaux regrette que ce service public, qui a longtemps reposé sur les préfectures et la poste, "ait été en grande partie privatisé [sans] obligation de résultat".

 "Nous sommes d'autant plus inquiets que le problème risque de se poser à nouveau au second tour pour lequel les délais de distribution sont particulièrement contraints", insistent-ils de concert.

Aussi appellent-ils le locataire de la place Beauvau, Gérald Darmanin, "à se saisir de toute urgence de cette question et à mobiliser des moyens exceptionnels afin de satisfaire aux règles élémentaires de la démocratie".

César Armand

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 21/06/2021 à 10:20
Signaler
Ce n'est pas sur la paperasse polluante qui est distribuée lors des élections qu'il faut s'interroger mais sur sur cette façon de voter datant et daté à l'ère d'internet. Les politiques ne se posent pas de question, cela montre bien que ce sont des ...

à écrit le 20/06/2021 à 16:27
Signaler
Pour ma part, j'ai bien reçu au fil de l'eau quelques tracts rouges et verts mais zéro bleu plutôt que le traditionnel tire groupé adressé personnellement. Biais politique (cf. diviser pour régner) du prestataire de service ou des mairies dispo...

à écrit le 20/06/2021 à 10:22
Signaler
nier l'evidence ,nier la réalité, tel est la macronie qui espère que la mondialisation sera sa boue de secours contre le retour des valeurs de droite et du social et de l'etat souverain sabordé par la gauche qui a trahie ses valeurs pour f...

à écrit le 19/06/2021 à 19:45
Signaler
De la part de démocrates, les commentaires sont quand même qssez sidérants !??

le 19/06/2021 à 21:35
Signaler
Les élus qui dénoncent la privatisation du public ne sont pas crédibles tandis qu'ils ont laissé s'installer la compromission générale néolibérale ils s'indignent seulement parce que cette fois ça les touche exposant comme ils sont vraiment à côté de...

à écrit le 19/06/2021 à 19:25
Signaler
Le mieux serait de ne pas envoyer du tout ces prospectus, pas d'argent dépensé pour rien, pas de société privée qui se gave d'argent public, pas d'emplois fictifs dans le public, de toutes façons rien ne change, les souris votent pour les chats même ...

à écrit le 19/06/2021 à 19:03
Signaler
vive internet et le vote par correspondance qu ’on puisse enfin faire la tambouille électorale tranquille

le 20/06/2021 à 16:20
Signaler
Tout à fait seuls les informaticiens devraient avoir le pouvoir de désigner les gagnants d'une élection grâce à l'intelligence artificielle programmée... à quoi bon importuner les gens avec un concept obsolète (cf. la démocratie).

à écrit le 19/06/2021 à 17:34
Signaler
Le mode de vote est parfaitement désuet comme l'envoi de tous ces papiers guère respectueux de l'environnement. Pour des modes de vote de notre époque, depuis un site internet, se déplaceraient uniquement ceux qui veulent et sans gabegie de papier n...

le 19/06/2021 à 21:14
Signaler
Mais oui on va voter par le web et le numérique qui ne permet pas, d'après Madame Cluzel, d'individualiser les allocations pour handicapés. (!) Je n'ai rien contre mais pensez au quart de la population qui n'a pas d'informatique ou qui ne maitrise p...

le 19/06/2021 à 22:02
Signaler
@teddy19, vous êtes sérieux? Vous êtes prêts à renoncer au dernier vestige de démocratie de notre pays (à savoir le dépouillement contrôlé par nos concitoyens)? L'exemple de la cacophonie des dernières élections États Uniennes ne vous est pas assez p...

le 20/06/2021 à 16:08
Signaler
Vous avez raison faisons voter les morts et les non résidents par correspondance comme aux US...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.