L'éditeur de Jungle Speed et Time's Up repris par la société d'investissement Eurazeo

 |   |  563  mots
C'est en surfant sur les vagues successives des jeux dits d'ambiance puis des jeux courts qu'Asmodee est devenu un acteur de référence du secteur des jeux de société en moins de 20 ans seulement.  En témoigne le succès de Dobble, un jeu basé entre autres sur des parties courtes dont le groupe aurait vendu près de 700.000 exemplaire l'an dernier.
C'est en surfant sur les vagues successives des jeux dits d'"ambiance" puis des jeux "courts" qu'Asmodee est devenu un acteur de référence du secteur des jeux de société en moins de 20 ans seulement. En témoigne le succès de Dobble, un jeu basé entre autres sur des parties courtes dont le groupe aurait vendu près de 700.000 exemplaire l'an dernier. (Crédits : © Erik Mallinson sur Flickr)
Eurazeo a sorti de sa poche 117,8 millions d'euros. Asmodee détient notamment en catalogue les jeux à succès Jungle Speed, Time's Up ou encore Dobble, qui ont représenté à eux trois près de 1,5 million d'unités vendues en 2012, uniquement dans l'Hexagone.

C'était dans l'air depuis plusieurs mois et c'est désormais confirmé : la société d'investissement Eurazeo a annoncé ce mercredi avoir finalisé l'acquisition de l'éditeur et distributeur français de jeux de société Asmodee (Jungle Speed, Time's Up...) après avoir versé 117,8 millions d'euros au fonds Montefiore Investment.

Un acteur de référence en France

Créée en 1995, Asmodee détient notamment en catalogue les jeux à succès Jungle Speed, Time's Up ou encore Dobble, qui ont représenté à eux trois près de 1,5 million d'unités vendues en 2012, uniquement dans l'Hexagone.

C'est en effet en surfant sur les vagues successives des jeux dits d'"ambiance" puis des jeux "courts" qu'Asmodee est devenu un acteur de référence du secteur des jeux de société en moins de 20 ans seulement.  En témoigne le succès de Dobble, un jeu basé entre autres sur des parties courtes dont le groupe aurait vendu près de 700.000 exemplaire l'an dernier. Car comme l'expliquait Yves Cognard, directeur général d'Asmodee, à Latribune.fr il y a quelques semaines :

Nous vivons à l'époque du "tout-immédiat", où le client veut quelque chose de rapide à consommer. Et le jeu de société, n'échappe pas à cette tendance.

Un chiffre d'affaires en hausse de 25% en 2013

La société distribue également les cartes Pokemon en France, au Royaume-Uni, en Belgique et en Espagne et se développe aussi du côté de la Chine et de l'Amérique du Nord.

L'entreprise emploie près de 180 personnes et devrait enregistrer, pour l'exercice clôturant au 30 mars, une hausse de 25% de son chiffre d'affaires à 140 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. En 2012, sa part de marché s'était élevée à 17,4% en France, ce qui la classait en deuxième position derrière Hasbro avec 22,4%, contre des parts respectives de 11% et 28% en 2011.

"Accélérer la transformation de la société en un leader mondial de l'édition et la distribution de jeux"

Avec cette transaction, Eurazeo a acquis 83,5% du capital en investissant 98 millions d'euros de fonds propres, tandis que la direction et les fondateurs d'Asmodee ont réinvesti près de 14 millions d'euros, a précisé la société dans un communiqué. Au total, ce sont 117,8 millions d'euros qui ont été versés à Montefiore Investment, dont 5,8 millions financés par les sociétés European Capital et Tikehau.

"La dette d'acquisition est apportée par European Capital et Tikehau, qui mettent par ailleurs à disposition de la société une ligne dédiée au financement de sa croissance externe", précise d'ailleurs le communiqué d'Eurazeo.

La société d'investissement avait annoncé en novembre mener des négociations exclusives avec Montefiore Investment en vue de racheter Asmodee aux côtés de la direction et des fondateurs. Eurazeo compte "accélérer la transformation de la société en un leader mondial de l'édition et la distribution de jeux", indique Virginie Morgon, directrice générale d'Eurazeo, citée dans le communiqué. La transaction s'est déroulée en accord avec l'estimation, effectuée lors des négociations, de la valeur d'entreprise d'Asmodee à 143 millions d'euros.

A lire aussi :

>> Pourquoi le jeu de société survit-il si bien à l'ère du 2.0 et des jeux vidéo (1/2)?

>> Pouquoi le jeu de société survit-il si bien à l'ère du 2.0 et aux jeux vidéo (2/2)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2014 à 21:55 :
Il n'y a même pas un jeu asmodée sur la photo et elle fait référence à des jeux qui ont bien 20 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :