Démission surprise du patron d'Aviva

 |   |  413  mots
Poussé vers la sortie, Mark Wilson est placé en garden leave pendant six mois : il est dispensé de préavis et continuera à être payé, pendant le groupe cherche un successeur.
Poussé vers la sortie, Mark Wilson est placé en "garden leave" pendant six mois : il est dispensé de préavis et continuera à être payé, pendant le groupe cherche un successeur. (Crédits : Aviva)
Le géant de l'assurance britannique a décidé qu'il avait besoin d'un nouveau leadership : il a annoncé ce mardi 9 octobre le départ de son directeur général, Mark Wilson. La réorganisation opérée par le dirigeant ne s'est pas traduite dans la performance boursière.

Le géant de l'assurance britannique Aviva (plus de 558 milliards d'euros d'encours sous gestion et 33 millions de clients) veut changer de patron. Il insiste sur le fait que le groupe se porte bien et maintient ses objectifs financiers. Mais il a été décidé qu'il était temps de partir pour le directeur général, Mark Wilson, Néo-zélandais de 52 ans, arrivé aux commandes en janvier 2013.

"Mark est venu pour redresser Aviva. Le conseil d'administration et Mark considèrent que, comme le redressement a été accompli avec succès, il est temps qu'un nouveau dirigeant conduise le groupe à l'étape suivante de son développement" indique Aviva dans un communiqué.

En réalité, le dirigeant paie la piètre performance boursière de l'assureur. L'action Aviva a gagné un peu plus de 24% depuis sa nomination tandis que l'indice des valeurs européennes de l'assurance a grimpé de 61%. Depuis janvier, elle est en repli de plus de 6%, contre une quasi-stabilité de l'indice. Elle a également sous-performé l'indice phare londonien le Footsie. Elle gagne plus de 1% ce mardi à l'annonce de la démission de Mark Wilson.

"Il y a encore beaucoup à faire pour accélérer notre développement stratégique et accroître la valeur pour les actionnaires. Nous sommes convenus avec Mark que le moment était venu qu'un nouveau dirigeant veille à ce qu'Aviva exploite pleinement son potentiel", a déclaré Adrian Montague, le président du conseil d'Aviva, qui assurera l'intérim.

Mis en congés mais payé pendant six mois

Le groupe s'est mis en quête d'un successeur, interne ou externe, et espère le nommer dans les quatre mois. Mark Wilson est placé en "garden leave" pendant six mois : autrement dit, il est dispensé de préavis, en congés mais toujours payé, son contrat se terminant officiellement le 9 avril 2019.

"Quand j'ai été nommé chez Aviva, l'entreprise était en mauvaise santé. Aviva est très différent aujourd'hui. J'ai accompli ce que je voulais accomplir et il est temps pour moi de passer à autre chose", a déclaré Mark Wilson, cité dans un communiqué.

Il a notamment réalisé l'acquisition en 2016 de Friends Life pour 5,6 milliards de livres (6,4 milliards d'euros), la plus importante opération dans l'assurance en plus de 10 ans à l'époque. Il a également réorganisé Aviva en diminuant de moitié le nombre de pays où il était implanté, de 28 à 14, renforcé le bilan dans le cadre de Solvabilité 2 et accéléré les investissements dans le digital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :