PSA pourrait vendre une partie de sa filiale de crédit auto à Santander

Selon le Wall Street Journal, le constructeur automobile français aurait entamé des « discussions préliminaires » avec la banque espagnole, en vue de lui céder jusqu'à 50% du capital de Banque PSA Finance.
Banque PSA Finance a dégagé un bénéfice net de 293 millions d'euros en 2012, alors que sa maison-mère PSA a accusé une perte nette de 5,01 milliards. Copyright Reuters
Banque PSA Finance a dégagé un bénéfice net de 293 millions d'euros en 2012, alors que sa maison-mère PSA a accusé une perte nette de 5,01 milliards. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les grandes man?uvres semblent continuer chez PSA Peugeot Citroën. Selon le site Internet du Wall Street Journal, le constructeur automobile français - qui a accusé une perte nette de 5,01 milliards d'euros en 2012 et se trouve en pleine restructuration - aurait entamé des « discussions préliminaires » avec Santander, en vue de céder à la banque espagnole jusqu'à 50% du capital de sa filiale de crédit Banque PSA Finance. Ou de fusionner celle-ci avec les actifs de Santander. L'objectif : « Eliminer la dépendance (de PSA Peugeot Citroën) à l'égard de la garantie accordée l'an dernier à Banque PSA Finance par l'Etat français », écrit le Wall Street Journal.

Pour mémoire, fin 2012, l'Etat avait sauvé Banque PSA Finance en lui apportant une garantie de 7 milliards d'euros, sur trois ans, afin de permettre à la banque de continuer à lever de l'argent sur les marchés de capitaux, sa principale source de financement. Chargée de proposer des crédits aux acheteurs de véhicules des marques Peugeot et Citroën, la filiale du constructeur automobile peinait alors à se refinancer sur les marchés, après avoir vu ses notes dégradées par les agences de notation Fitch et Standard & Poor's, dans le sillage de l'abaissement des notes de sa maison-mère PSA.

Une garantie susceptible d'être assimilée à une aide publique

Le problème, c'est que cette garantie, susceptible d'être assimilée à une aide d'Etat et, donc, de fausser le jeu de la concurrence, fait l'objet d'une enquête approfondie de la part de Bruxelles. En février, la Commission européenne avait donné son aval à une première tranche de 1,2 milliard d'euros pour six mois, tout en réservant son jugement pour le reste de la garantie. « Le processus suit son cours, je pense que nous aurons une réponse cet été. Cela ne m'inquiète pas », avait déclaré Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier de PSA, le 16 juillet, à l'occasion d'une conférence de presse relative au livret d'épargne Distingo de Banque PSA Finance.

Reste que si Bruxelles assimile la garantie de 7 milliards à une aide publique, PSA pourrait être contraint à des mesures compensatoires, comme des cessions d'actifs, des engagements sur certains marchés ou, dans le cas le plus extrême, un durcissement de son plan social, qui prévoit déjà la suppression de 11.200 postes en France, entre 2011 et 2014. D'où le projet de vente d'une partie de Banque PSA Finance à Santander, afin de ne plus supporter cette épée de Damoclès que représente la garantie de l'Etat.

Santander Consumer Finance s'est retirée de la France il y a quelques années

La banque espagnole possède, elle aussi, une filiale de crédit, Santander Consumer Finance, dont l'encours de crédits se monte à 59 milliards d'euros, contre 23 milliards pour Banque PSA Finance. Présente en Espagne, en Italie, en Allemagne, Santander Consumer Finance s'est en revanche retirée de la France il y a quelques années, faute d'avoir atteint une masse critique suffisante dans l'Hexagone.
Un rapprochement avec Banque PSA Finance, qui a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 293 millions d'euros, pour un produit net bancaire de plus d'un milliard, prendrait donc tout son sens. Les deux filiales de crédit automobiles sont déjà partenaires au Brésil, où Santander est responsable du refinancement de la plupart des crédits octroyés par Banque PSA Finance dans ce pays.


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 23/07/2013 à 0:11
Signaler
Ben tiens, l'autre jour il y avait un article dans La Tribune intitulé quelque chose comme "le seul véhicule (au passage vous constaterez l'extraordinaire jeu de mot, bravo à l'auteur) qui marche chez PSA c'est sa banque. Alors M Varin, on vend les b...

à écrit le 22/07/2013 à 13:58
Signaler
Si je l'ai bien compris, cela devrait être en réalité une bonne nouvelle pour PSA. Santander est la 1ere banque espagnole, mais en relative bonne santé. Et PSA pourra se débarrasser du redressement productif étatique, car l'entreprise ne dépendra don...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.