Carnage sur les cryptos : le bitcoin victime de la crise de confiance sur les marchés

Un véritable krach des crypto-actifs accompagne l'explosion de la bulle sur les marchés financiers. Le bitcoin, longtemps vu comme une valeur refuge, cède finalement lui aussi à l'angoisse du retour de l'inflation. Les investisseurs boudent autant le dollar que les actifs risqués.

4 mn

(Crédits : Reuters)

Le temps béni où le bitcoin narguait les indices financiers en pleine déconfiture, au plus fort de la crise du Covid-19, semble révolu. Après la pandémie qui a favorisé la spéculation sur les valeurs technologiques, la star des cryptomonnnaies traverse avec beaucoup d'incertitudes la flambée des prix, qui pousse les banques centrales à fermer le robinet des liquidités. Ce jeudi, le jeton qui s'échange de manière décentralisée sur la blockchain, est tombé sous les 27.000 dollars, une première depuis juillet 2021. Le bitcoin, récemment adoubé par nombre d'acteurs de la finance traditionnelle malgré sa volatilité traverse-t-il une crise de confiance plus profonde ?

Une chose est sûre, il est de moins en moins indifférent aux effets des politiques monétaires mondiales, entraînant dans son sillage les autres cryptos (Ether -33% sur un mois, Litecoin, XRP, Cardano...) Après les mesures ultra accomodantes des banques centrales qui ont dopé les flux financiers, puis les marchés actions, et le goût du risque, le bitcoin, qui s'est largement infiltré dans les fonds institutionnels en 2021, en paie aujourd'hui le prix. Son prix, qui a sombré jusqu'à 25.424 dollars dans la nuit de mercredi à jeudi, remontait à 27.645 dollars jeudi soir, soit une baisse de 30% sur un mois.

Depuis les pics records de novembre 2021, le bitcoin a perdu 60% de sa valeur et la totalité du marché des cryptomonnaies ne représente plus de 1.200 milliards de dollars de capitalisation, contre plus de 3.000 milliards à son plus haut. Après avoir atteint jusqu'à 1 trillion de valorisation, celle-ci serait aujourd'hui réduite de moitié.

Guerre en Ukraine, prolongation de la crise Covid en Chine, inflation non maîtrisée (+7,5% en mars en zone euro, +8,5%, au plus haut depuis plus de 40 ans aux Etats-Unis), les raisons sont pour certains observateurs toutes trouvées : le contexte macroéconomique "a envoyé des ondes de choc dans le secteur de la tech qui a entraîné les cryptos dans sa chute, ce qui confirme que le bitcoin et autres ne servent pas vraiment à lutter contre l'inflation", commente Victoria Scholar, analyste chez interactiv investor.

Un algorithme est-il fiable ?

Les amateurs de la cryptomonnaie, créée au lendemain de la crise des subprimes en 2009, défendent parfois l'idée que le bitcoin, dont l'émission est fixée par un algorythme et non par une banque centrale, est donc un refuge contre l'inflation, comme l'or. Mais dans ce contexte, le cours de l'or, lui, se maintient.

Autre élément qui apporte de l'eau au moulin des détracteurs des cryptos, le mouvement observé sur le stablecoin Terra, une cryptomonnaie dite stable, censée être arrimée au cours du dollar américain. Or, en raison d'un effet de liquidation, elle a perdu plus de la moitié de sa valeur en 24 heures, semant un vent de panique dans un marché des cryptoactifs déjà fébrile. La jeton numérique a dégringolé depuis le début de la semaine sous l'impact d'une vague de ces mouvements auxquels l'algorithme de la crypto a réagi automatiquement. Il sombrait mercredi de près de 95%, à 1,69 dollar, selon CoinGecko.

Luna Foundation Guard a annoncé lundi avoir déployé l'équivalent de 1,5 milliard de dollars en bitcoins et en terras pour garantir la parité du stablecoin avec le dollar sans que cela n'ait d'effet immédiat.

Le créateur du terra, Do Kwon, a assuré mardi sur Twitter être sur le point de présenter un plan de relance de la cryptomonnaie, mais le cours de la devise ne s'est pas pour autant redressé.

Le champion Coinbase face à la décrue

Aussi, les entreprises liées aux cryptomonnaies introduites en Bourse souffraient logiquement du choc du secteur: la plateforme d'échanges Coinbase a vu son action plonger de 26,4% mercredi, à son plus bas niveau depuis son introduction en Bourse un an plus tôt.

La plateforme, qui permet d'acheter et de vendre des devises virtuelles comme le bitcoin et l'ether, a profité de la fulgurante ascension de cette classe d'actifs en 2020 et 2021.

Si le nombre d'utilisateurs actifs mensuels a progressé de 51% au premier trimestre par rapport à la même période en 2021, à 9,2 millions, il s'affiche en baisse de 19% par rapport au trimestre précédent. Et, selon Coinbase, la fuite des utilisateurs va se poursuivre durant ce trimestre.

(Avec AFP)

Lire aussi 10 mnConflit en Ukraine : NON, le bitcoin n'est pas devenu une valeur refuge

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 15/05/2022 à 22:24
Signaler
Analyse d amateur on en bear market et sa vous étonnes la baisse ? Et beh ,et le commentaire de raverjovial sa montre votre ignorance envers le sujet. Vos mieux parfois se taire que de donner son avis

à écrit le 13/05/2022 à 10:14
Signaler
Quelle surprise, une monnaie virtuelle sans garantie réelle, avec une opacité record et qui fluctue en permanence avec des variations extrêmes, le rêve des spéculateurs.

à écrit le 13/05/2022 à 8:15
Signaler
Bonne chose: une bulle cree par la FED et la BCE se degonfle. Et celle ci ne fait des victime uniquement parmi les speculateurs (ce qui ser pas la cas quand la bulle immobiliere va exploser: personne n achete des bitcoin en empruntant 95 % du montant...

le 15/05/2022 à 22:26
Signaler
Merci un peu de lucidité 🙏

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.