Lemonade, le trublion de l’assurance habitation, débarque en France

La start-up new-yorkaise, qui s'est introduite en Bourse en juillet dernier, propose une assurance habitation 100% en ligne. Elle revendique plus de 800.000 utilisateurs.
Lemonade a fait son entrée à la Bourse de New York le 2 juillet dernier.
Lemonade a fait son entrée à la Bourse de New York le 2 juillet dernier. (Crédits : Lemonade)

Après l'Allemagne et les Pays-Bas, la start-up américaine Lemonade annonce ce mardi son arrivée sur le marché tricolore.

"L'assurance multirisques habitation de Lemonade sera disponible en France d'ici la fin de l'année 2020, mais les résidents français peuvent déjà s'inscrire sur liste d'attente", annonce dans un communiqué la jeune pousse qui propose une assurance habitation 100% en ligne et une assurance santé pour les animaux uniquement aux Etats-Unis.

"Dès le lancement, les consommateurs français pourront s'assurer instantanément, à tout moment et depuis n'importe quel appareil, ainsi que déclarer des sinistres et être remboursés en quelques secondes depuis l'app Lemonade", promet l'assurtech.

Une assurance dopée à l'intelligence artificielle

Fondée en 2016 par Daniel Schreiber et Shai Wininger et basée à New York, Lemonade explique s'appuyer sur les technologies d'intelligence artificielle et l'économie comportementale pour réduire les formalités administratives et affiner ses modèles de souscription et de tarification.

Certifiée BCorp, l'entreprise s'engage, par ailleurs, à reverser le solde des cotisations après remboursement des sinistres à des organismes à but non lucratif. En 2020, Lemonade a déjà reversé un peu plus d'un million de dollars (un montant supérieur à celui des trois années précédentes combinées) à 34 organisations.

Cotée à la Bourse de New York

Coqueluche des investisseurs (Softbank, Sequoia Capital et Aleph ont participé à ses augmentations de capital), elle s'est introduite en Bourse le 2 juillet dernier et a levé à cette occasion 308 millions de dollars. Alors que son prix d'introduction était fixé à 29 dollars, son action a clôturé à plus de 69 dollars le premier jour, pour une valorisation supérieure à 3 milliards de dollars. Le cours de son action est depuis redescendu et sa capitalisation boursière s'élève aujourd'hui à 2,76 milliards de dollars.

Essentiellement présente aux Etats-Unis (avec une présence dans 28 Etats), Lemonade a obtenu en 2019 un agrément auprès de la banque centrale néerlandaise. Licence qui lui permet d'exercer son activité sur tout le Vieux Continent. Elle s'est ainsi lancée en Allemagne en juin 2019, en s'appuyant sur un accord de réassurance avec AXA, puis cette année aux Pays-Bas.

L'entreprise technologique revendique aujourd'hui plus de 800.000 utilisateurs sur les deux continents. En 2019, elle a généré un chiffre d'affaires de 67,3 millions de dollars et enregistré 108 millions de pertes.

Des revenus en hausse mais un modèle toujours déficitaire

En août dernier, à l'occasion d'un rendez-vous téléphonique avec les investisseurs, Lemonade a fait part d'un chiffre d'affaires de 35,3 millions de dollars au deuxième trimestre 2020, en hausse de près de 20 millions de dollars par rapport à la même période l'année précédente. Pour le deuxième trimestre 2020, ses pertes s'élevaient à 21 millions de dollars, contre 23,1 millions un an auparavant. Pour l'ensemble de l'année 2020, l'assurtech table sur des revenus compris entre 86 et 88 millions de dollars et jusqu'à 108 millions de pertes.

Un modèle déficitaire, propre à de nombreuses start-up en fort développement, qui n'inquiète pas les analystes.

« La pandémie a accéléré la numérisation dans de nombreux aspects, y compris dans l'assurance. Ce qui rend l'offre de Lemonade encore plus attrayante » a estimé un analyste de Morgan Stanley.

En France, la start-up Luko a développé une approche similaire à celle de Lemonade. Fin 2019, lors d'une levée de fonds de 20 millions d'euros, elle revendiquait 20.000 assurés.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 22/09/2020 à 18:40
Signaler
Tout en ligne ? Z'ont pas d'experts qui se déplacent ? Remboursent cash sur simple déclaration ? Trop beau pour être vrai.!

à écrit le 15/09/2020 à 20:11
Signaler
Lol !! C'est déjà compliqué de plaider sa cause face à un assureur en chair et en os, alors face à une IA algorithmisée... 😁

à écrit le 15/09/2020 à 11:10
Signaler
"100% en ligne" C'est tout !? C'est triste.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.