Raise et Crédit Agricole Ile-de France s’allient pour soutenir la croissance des startups

 |   |  655  mots
(Crédits : Raise)
En complément des prêts d’honneur à taux zéro, la fondation Raise propose désormais un prêt de 5% sans garantie, allant de 200 à 500.000 euros, pour soutenir les entreprises franciliennes innovantes qui réalisent un chiffre d’affaires situé entre 1 et 10 millions d’euros. Les prêts seront octroyés par Raise Expansion, nouvelle filiale codétenue par Raise et la caisse Île-de-France de la banque verte, qui injecte 10 millions d’euros.

Raise muscle son offre de soutien aux startups. Cette structure de financement atypique, imaginée par Clara Gaymard et Gonzague de Blignières, lance, en partenariat avec le Crédit Agricole Île-de-France, le Prêt Expansion : un prêt sans garantie pour soutenir le développement des jeunes pousses parisiennes.

Ce partenariat se traduit par la création d'une filiale de Raisesherpas, le fonds de dotation de Raise dédié aux startups et alimenté par une partie des intéressements que gagnent les équipes d'investissements du groupe Raise au travers de ses activités dans le capital développement, la gestion de portefeuilles dans l'immobilier et le capital-risque.

Le Crédit Agricole Île-de-France investit 10 millions d'euros

Cette nouvelle filiale, baptisée Raise Expansion « est détenue à 95% par Raisesherpas et à 5% par Crédit Agricole Île-de-France, qui apporte 10 millions d'euros », indique Gonzague de Blignières, cofondateur de Raise.

« L'objectif du Prêt Expansion est de proposer une solution de financement alternative, non dilutive, avec des conditions souples et des procédés rapides. L'objectif est aussi de démocratiser l'accès au crédit pour financer des projets qui ne concernent pas des actifs tangibles, comme des programmes marketing ou des recrutements », ajoute-t-il.

« Le défi économique de l'Île-de-France est de faire grandir ses PME et ETI. Nous voulons soutenir les projets de développement dans notre région. Certaines startups franciliennes sont freinées dans leur croissance par un manque de trésorerie. Grâce à notre Prêt Expansion, nous apportons une solution de financement innovante et complémentaire aux prêts bancaires classiques », complète Olivier Gavalda, directeur général du Crédit Agricole Ile-de-France.

Des prêts de 200 à 500.000 euros

Concrètement, les startups sélectionnées pourront bénéficier d'un prêt allant de 200.000 à 500.000 euros pour une durée de 7 ans avec la possibilité d'un remboursement anticipé sans pénalité et un an de différé. « Nous avons choisi un taux de 5% à l'issue d'une étude menée auprès de startups. C'est un taux situé au-dessus des taux proposés par les banques, mais en-dessous de ce que proposent les plateformes de prêts participatifs et le Loan Venture. Nos délais d'instruction sont très courts. Nous pouvons donner une réponse en quelques semaines contre plusieurs mois en moyenne pour des banques traditionnelles », ajoute Gonzague de Blignières, qui assure ne pas concurrencer Bpifrance mais « venir en complément ».

Alors que les prêts d'honneur de 100.000 euros distribués par la fondation Raise (44 depuis le lancement en 2015) visent les entreprises qui font un million de chiffre d'affaires, les prêts Expansion s'adressent aux entreprises dont les revenus annuels oscillent entre un et dix millions d'euros. « Avec cet outil, nous souhaitons assurer une continuité au regard des entreprises que nous avons déjà accompagnées avec le prêt d'honneur et surtout aller plus loin concernant nos dispositifs de financement non-dilutifs à destination de startups en phase de post-amorçage », précise Noé Gersanois, codirecteur du fonds de dotation Raisesherpas intervenant en amont dans le sourcing des entreprises et en aval dans l'accompagnement sans prendre part aux décisions de gestion du véhicule.

Une dizaine de startups financées la première année

Ce nouveau fonds de 10 millions d'euros sera déployé sur une durée de trois ans. 2,4 millions d'euros seront décaissés la première année pour le financement d'une dizaine de startups environ. En fonction du montant des prêts accordés, les deux partenaires entendent soutenir entre 30 et 50 entreprises. « À l'avenir, nous n'excluons pas d'étendre ce partenariat à d'autres zones géographiques », précise Gonzague de Blignières.

Les startups Tediber, spécialiste de la vente de matelas en ligne, et Chefclub, qui produit des recettes de cuisine en vidéo, ont d'ores et déjà bénéficié du prêt Expansion pour financer le développement de nouveaux produits et des recrutements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :