RBS : une énorme amende américaine pourrait stopper la privatisation

 |   |  189  mots
Pour l'heure, RBS a mis en réserve 1,9 milliard de livres (2,7 milliards d'euros) pour régler ces litiges liés à la vente de quelque 32 milliards de dollars de MBS aux Etats-Unis.
Pour l'heure, RBS a mis en réserve 1,9 milliard de livres (2,7 milliards d'euros) pour régler ces litiges liés à la vente de quelque 32 milliards de dollars de MBS aux Etats-Unis. (Crédits : © Stefan Wermuth / Reuters)
L'action de la Royal Bank of Scotland a dévissé ce matin à l'annonce de la colossale amende de 13 milliards de dollars que la banque pourrait devoir payer aux Etats-Unis. Mais c'est aussi une mauvaise nouvelle pour Londres qui détient encore 78% du capital et cherche à se désengager.

Royal Bank of Scotland (RBS) risque de devoir payer 13 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros) pour régler un litige aux Etats-Unis lié à des actifs immobiliers titrisés (ou MBS, pour Mortgage-Backed Securities), selon des documents judiciaires américains.

Si tel était le cas, il serait difficile pour l'Etat britannique de poursuivre le projet de désengagement de l'Etat, qui détient encore 78% du capital de la banque, ont déclaré des sources professionnelles vendredi 3 juillet.

Cette estimation figure dans un dossier constitué par un avocat de Quinn Emanuel, agissant au nom de la Federal Housing Finance Agency (FHFA) américaine, et s'appuie sur un précédent jugement impliquant la banque britannique.

Entre 3 et 9 milliards pour clore la procédure

Des analystes ont dit à Reuters que la banque devrait verser de 3 à 9 milliards de livres pour clore la procédure. RBS s'est refusé à tout commentaire.

Pour l'heure, RBS a mis en réserve 1,9 milliard de livres (2,7 milliards d'euros) pour régler ces litiges liés à la vente de quelque 32 milliards de dollars de MBS aux Etats-Unis.

L'action RBS, cotée à la Bourse de Londres, perdait 1,91% à 12h04 (GMT+2), à 359,10 livres.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2015 à 16:35 :
Et dire que beaucoup d'économiste, nous cite le model Anglais comme exemple 😀😀😀
Réponse de le 05/07/2015 à 9:41 :
Hors sujet! Informez vous avant de dire des anneries.
a écrit le 03/07/2015 à 14:59 :
2008 - 2015 : sept ans dejà , et on n'a pas fini de résorber cette crise!
Christine Lagarde en 2008:
" La crise est derrière nous".
a écrit le 03/07/2015 à 14:42 :
RBS devrait être en liquidation depuis longtemps. C'est le premier Ministre Brown qui a assuré aux écossais qu'il n'en serait rien et que le caractère régional serait maintenu. On voit que l'économie se venge. L'état devrait tout de même vendre cette banque quelques soit ce qu'il en retirera. Une clause spécifique devrait lui permettre de contribuer au prorata à moins que ce ne soit une baisse de ses prétentions.. L'ensemble s'il n'est pas repris en main ou fusionné rapidement risque en effet de disparaître.
a écrit le 03/07/2015 à 14:26 :
Il y a deux banques qui cumulent les amendes et les malfaçons: RBS et UBS.... ne pariez pas sur ces banques avant 10 ans... tous les mois un nouveau scandale, quand vous ne trouverez pas l'une, vous trouverez l'autre : subprime, libor, fraudes au fisc, etc...
Réponse de le 04/07/2015 à 7:03 :
Vous oubliez la BNP
Réponse de le 04/07/2015 à 7:31 :
Surtout la Bnp🇨🇭qui denonce ses contrats immobilier sans raison !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :