Livraisons d'armes : Lockheed, Boeing, Northrop, Raytheon et GD écrasent le classement 2019

 |  | 630 mots
Lecture 4 min.
Le F35 de Lockheed Martin inonde le marché de l'aviation de combat mondial
Le F35 de Lockheed Martin inonde le marché de l'aviation de combat mondial (Crédits : Handout .)
Selon le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute), les livraisons d’armes et de services à caractère militaire par les 25 plus grandes entreprises du secteur ont totalisé 361 milliards de dollars américains en 2019. Soit une hausse de 8,5 % par rapport à 2018.

L'instabilité géopolitique au niveau mondial entraine logiquement une hausse des ventes d'armes. Ainsi, les livraisons d'armes et de services à caractère militaire par les 25 plus grandes entreprises du secteur ont atteint en 2019 le montant de 361 milliards de dollars américains, soit une croissance de 8,5 % par rapport à 2018, selon le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute). Dans ce contexte, 19 des 25 plus grands groupes de défense ont augmenté leurs livraisons d'armes en 2019 par rapport à 2018, explique le SIPRI. "La plus forte augmentation, en termes absolus, a été enregistrée par Lockheed Martin : 5,1 milliards de dollars, soit 11 % en termes réels", précise l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm ans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi.

Les groupes américains, grands bénéficiaires

Inévitablement les cinq plus grands groupes américains dominent de très loin le classement 2019 : Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, Raytheon et General Dynamics. Ces cinq entreprises ont réalisé 166 milliards de dollars de livraisons d'armes en 2019. Soit près de 46% du montant total des livraisons réalisées l'année dernière. Au total, douze entreprises américaines trustent le Top 25, représentant 61 % des ventes d'armes en 2019, précise le SIPRI.

Principal concurrent des Etats-Unis sur la scène internationale, la Chine continue de prendre des parts de marchés. Les exportations des groupes d'armement chinois augmentent. Le Top 25 comprend quatre entreprises chinoises. Trois sont dans le Top 10 : Aviation Industry Corporation of China (AVIC), classée 6ème ; China Electronics Technology Group Corporation (CETC), 8ème ; et China North Industries Group Corporation (NORINCO), 9ème. Les livraisons des quatre entreprises chinoises du Top 25, qui comprend également China South Industries Group Corporation (CSGC, classée 24ème), ont augmenté de 4,8 % entre 2018 et 2019, selon la SIPRI. La Chine a réalisé la deuxième plus grande part des livraisons d'armes du Top 25 (16 %).

Dassault entre dans le Top 25 pour la 1er fois

Six groupes d'Europe occidentale représentent 18% des livraisons d'armes en 2019. En pourcentage, la plus forte augmentation des livraisons d'armes (105%) est celle de Dassault Aviation. "Une forte augmentation des livraisons destinées à l'exportation d'avions de combat Rafale a propulsé Dassault Aviation dans le Top 25 pour la première fois", analyse dans le communiqué du SIPRI la directrice du programme armement et dépenses militaires, Lucie Béraud-Sudreau. L'avionneur tricolore se classe au 17e rang (38e en 2018) tandis que le groupe franco-allemand Airbus et Thales occupent les 13e et 14e place juste derrière le groupe italien Leonardo.

En revanche, les groupe russes perdent du terrain. Les revenus des deux entreprises russes du Top 25 (Almaz-Antey et United Shipbuilding) ont tous deux diminué entre 2018 et 2019, pour un total combiné de 634 millions de dollars. Une troisième entreprise russe, United Aircraft, a perdu 1,3 milliard de dollars de ventes et a quitté le Top 25 en 2019. Alexandra Kuimova, chercheuse au SIPRI, précise dans le communiqué du SIPRI : "La concurrence nationale et la réduction des dépenses gouvernementales en 2019 pour la modernisation de la flotte, ont été deux des principaux défis pour United Shipbuilding en 2019". Les deux entreprises russes du classement ne représentent plus que 3,9% des livraisons d'armes en 2019. 

Enfin, pour la première fois, un groupe du Moyen-Orient est entré dans le Top 25. EDGE, basée aux Émirats arabes unis (EAU), née en 2019 de la fusion de plus de 25 entreprises, se classe au 22ème rang, souligne le SIPRI. Elle représente 1,3 % du total des ventes d'armes du Top 25. "EDGE est une bonne illustration de la manière dont une forte demande nationale de produits et de services à caractère militaire combinée à une volonté de devenir moins dépendant des fournisseurs étrangers, stimule la croissance des entreprises d'armement au Moyen-Orient", souligne Pieter Wezeman, chercheur au programme Armement et Dépenses militaires du SIPRI, cité dans le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2020 à 13:30 :
Le Monde est vraiment riche pour se payer autant de matériels voués à la destruction ou à l'obsolescence. Autant de milliers de milliards qui pourraient être utilisés pour améliorer les conditions de vie de la population de la planète. Le Monde est gouverné par des fous (avides de pouvoir et d'argent)? Hélas...Oui.
Les tensions étant ce qu'elles sont, le futur n'est pas rassurant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :